Axion de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Axion de Montréal

alt=Description de l'image Axion-Montréal.png.
Fondé le 1998
Disparu le 2007
Siège Montréal,
Drapeau : Québec Québec,
Drapeau du Canada Canada
Patinoire (aréna) Centre Étienne Desmarteau
(2 200 places)
Couleurs Bleu foncé, rouge et blanc
                 
Ligue Ligue nationale féminine de hockey
Division Est
Capitaine Lisa-Marie Breton
Capitaines adjoints Annie Desrosiers, Catherine De Abreu and Cathy Chartrand
Entraîneur-chef Yanick Evola[1]
Entraîneur(s) associé(s) Alain Hénault, Patrick Larivière
Directeur général Sylvain Dutil[2]
Président France St-Louis
Propriétaire Robert Vegiard et France St-Louis[3]

L'Axion de Montréal est une équipe féminine professionnelle de hockey sur glace de Montréal, au Québec. L'équipe évolue dans la Ligue nationale féminine de hockey (LNHF) (également désignée par le sigle anglophone NWHL) de 1998 à 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Axion évolue dans la Ligue nationale féminine de Hockey (LCHF) depuis 1998-99. Lors de la saison inaugurale, l'équipe porte le nom de Bonaventure Wingstar, puis la saison suivante, le nom de Wingstar de Montréal. Cinq ans après sa création, en 2003, l'équipe est renommée l'Axion de Montréal.

Saison inaugurale[modifier | modifier le code]

L'équipe remporte le premier championnat de sa division de 1998-99. Lors des séries éliminatoires, le Wingstar réussit à se faufiler dans le premier tour en gagnant ses 2 matchs[4] et à se qualifier pour la finale de championnat de la ligue[5]. L'équipe perd le match de la finale 2-5 aux mains du Thunder de Brampton qui est couronnée champion[5].

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

La saison 1999-2000 est plus difficile et le Wingstar échappe d'un seul point la première position au classement de sa division[6]. Les Panthères de Sainte-Julie éliminent le Wingstar dès le premier tour:

  • Samedi le 4 mars 2000 : Panthères Sainte-Julie 6-0 Wingstar de Montréal
  • Dimanche le 5 mars 2000 : Wingstar de Montréal 2-1 Panthères Sainte-Julie
  • Prolongation : Wingstar de Montréal 0-1 Panthères Sainte-Julie

Source [7]:

Saison 2000-2001[modifier | modifier le code]

Le gros ajout de la saison 2000-2001 est l'arrivée de la gardienne de but Manon Rhéaume[8]. Rhéaume performe bien et aide l'équipe à terminer au sommet du classement de la division Est[8]. L'attaque de l'équipe n'est pas en reste avec la présence des Caroline Ouellette et France St-Louis[8]. Derrière le banc, Julie Healy agit comme entraineur-chef[8]. Healy voit de plus à l'encadrement des Stingers de Concordia[8].

Saison 2001–02[modifier | modifier le code]

Saison 2002-2003[modifier | modifier le code]

Saison 2003-2004[modifier | modifier le code]

L’entraineur-chef Yanick Evola arrive à la barre de l’équipe et l’Axion termine 1re au classement général de sa division et 3e dans la ligue[9].

Saison 2004-2005[modifier | modifier le code]

Lors de cette saison, plusieurs nouvelles joueuses viennent prêter main forte à l'équipe, entre autres Gina Kingsbury, Angela Ruggiero, Jenny Lavigne et Annie Desrosiers[9]. Devant le filet, Charline Labonté remplace le départ de Manon Rhéaume[9]. L'Axion termine au 1er rang du classement général de sa division pour une troisième saison consécutive et 3e dans la ligue pour une deuxième saison consécutive. Gina Kingsbury margue 31 buts et a 29 mention d'aide. Elle termine la saison de 30 matchs avec plus de 60 points, contribuant aux succès de l'Axion[10]. L'axion représente le Québec aux championnats nationaux de hockey féminin Esso de 2005[9]. Dans les séries éliminatoires de fin de saison, l'Axion se rend en finale mais perd en tir de barrage 5-4 contre les Aeros de Toronto.

Saison 2005-2006[modifier | modifier le code]

L'Axion de Montréal gagne le championnat LNHF par une victoire de 1-0 sur le Thunder de Brampton devant 6 000 de leurs partisans à Brampton[11]. Le but vainqueur est marqué par Lisa-Marie Breton et le blanchissage va à Charline Labonté[12]. L’Axion a préalablement fini au deuxième rang du classement de sa division dans la saison régulière, derrière les Raiders d’Ottawa. Il s’agit du seul championnat LNHF remporté par l'Axion de Montréal dans l’histoire de la ligue.

Saison 2006-2007[modifier | modifier le code]

Moins chanceux, cette saison, l'Axion termine au 5e rang du classement de la saison régulière mais se reprend en séries éliminatoires : d'abord en remportant le championnat de la division Est de la LNHF[13] puis en participant à la finale de championnat de la ligue. Le Thunder de Brampton triomphe 4-0 sur l'Axion[14]. Bramton remporte ainsi le championnat. En proie à de graves difficulté financières, la LNHF cesse ses activités peu de temps après[15],[16].

Parcours des saisons[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison
Saison PJ V D N BP BC Pts
1998-1999 34 13 16 5 104 91 31
1999-2000 35 18 7 10 116 62 46
2000–01 40 30 6 4 163 63 64
2001–02 30 11 14 5 66 78 27
2002–03 36 18 15 3 83 81 39
2003–04 36 20 11 5 113 84 46
2004–05 36 24 10 2 140 85 51
2005–06 36 14 19 3 100 122 33
2006–07 13 6 7 0 66 56 13

Classement de l'Axion[modifier | modifier le code]

= Indique une première place en saison régulière
= Indique la conquête du championnat de la Ligue
Saison Saison régulière Série éliminatoire
1998-99 Termine 1er, Division de l'Est Finaliste (Médaille d'argent), perd en final
1999-2000 Termine 2e, Division de l'ESt Perd en première ronde
2000-01 Termine 1er, Division de l'Est Perd en première ronde
2001-02 Termine 2e, Division de l'Est Perd en première ronde
2002-03 Termine 1er, Division de l'Est Perd en première ronde
2003-04 Termine 1er, Division de l'Est Perd en première ronde
2004-05 Termine 1er, Division de l'Est Finaliste, perd en finale de championnat
2005-06 Termine 2e, Division de l'Est Gagne le championnat NWHL
2006-07 Termine 2e, (une seule division dans la ligue) finaliste, Perd le match de finale

Joueuses notables[modifier | modifier le code]

Plusieurs anciennes de l'Axion s'illustrent dans la nouvelle Ligue canadienne de hockey féminin, entre autres[17] Lisa-Marie Breton-Lebreux, Caroline Ouellette, Kim St-Pierre, Nathalie Déry, Angela Ruggiero, Dominique Thibault, Emmanuelle Blais, Charline Labonté, Sabrina Harbec, Jessy Scanzano (en), Kelly Sudia et Jenny Lavigne[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)Y a-t-il de l'avenir dans le hockey féminin ?
  2. (fr)Équipe de direction
  3. (fr)Denis Lalonde, Le dévouement a ses revers,
  4. (en)Wingstar Beats Jofa-Titan, Captures 1st NWHL Eastern Division Playoff Championship
  5. a et b (en)Brampton Thunder Capture Central Canadian Championship
  6. (en)Collins gem Hockey Facts and Stats 2009-10, pages 545, Andrew Podnieks, Harper Collins Publishers Ltd, Toronto, Canada, ISBN 978-1-55468-621-6
  7. (en)1999-2000 NWHL Playoffs
  8. a, b, c, d et e (en)Montreal Wingstar 2000 Preview
  9. a, b, c et d (fr)Hockey Canada
  10. (en)Collins gem Hockey Facts and Stats 2009-10, page 550, Andrew Podnieks, Harper Collins Publishers Ltd, Toronto, Canada, ISBN 978-1-55468-621-6
  11. (en)Collins gem Hockey Facts and Stats 2009-10, page 551, Andrew Podnieks, Harper Collins Publishers Ltd, Toronto, Canada, ISBN 978-1-55468-621-6
  12. (fr)Hockey Québec page 31
  13. (fr)L'AXION, CHAMPIONNE DANS L'EST
  14. (fr)Le Thunder de Brampton remporte le Championnat de la LNHL
  15. (fr)Le hockey féminin en mode séduction
  16. (en)Sharing the hockey dream
  17. (fr)L'Axion de 2006-07
  18. (fr)Historique de l'Axion

Lien externe[modifier | modifier le code]