Kim St-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kim St-Pierre

Description de l'image  Kim St-Pierre 33.jpg.
Surnom(s) Kimmer
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Née le 14 décembre 1978,
Châteauguay (Canada)
Joueuse retraitée
Position Gardien de but
A joué pour LCHF
Stars de Montréal
Carrière pro. ?? – 2013

Kim Saint-Pierre (née le 14 décembre 1978 à Châteauguay, Québec, Canada) est une joueuse de hockey sur glace canadienne, membre de l'équipe du Canada de hockey sur glace féminin.

Elle fut la première femme gardien de but à gagner un match de la saison régulière de hockey masculin universitaire canadien, le 15 novembre 2003 lorsque l'université McGill a défait l'université Ryerson 5-2. L'une des rondelles de ce match ainsi que le bâton utilisé par Kim St-Pierre furent donnés au Temple de la renommée du hockey.

Elle était membre de l'équipe de hockey sur glace qui remporta la médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City, aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin et aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.

Le 23 octobre 2008, elle devient la première femme a participer à un entraînement avec les Canadiens de Montréal en remplacement de Carey Price malade[1].

À l'automne 2011, enceinte d'un premier enfant, elle met temporairement de côté sa carrière au hockey[2]. Le 29 février 2012, St-Pierre donne naissance à un petit garçon. St-Pierre, qui a 32 ans, a l'intention de revenir au hockey féminin à l'occasion de la saison 2012-13.

Également en 2011, elle fait partie d'un des chapitres de la suite du livre de Luc Gélinas (La LNH un rêve possible 2).

Le 22 avril 2013, Kim St-Pierre annonce sa retraite de gardienne de but après avoir décroché plusieurs records canadiens et internationaux. Avec l’équipe nationale canadienne, elle a remporté 64 victoires, dont 29 sans encaisser de but, concédé 10 défaites et 9 matchs nuls. Sa moyenne de buts encaissés est de 1,17 buts par match, tandis que son pourcentage d'arrêt de 93,9. Elle a également gagné 3 médailles d'or aux Jeux olympiques, 5 médailles d'or et 3 médailles d'argent aux championnats mondiaux féminins.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • 1999 - Espoo et Vantaa,(Finlande)-(médaille d'or)
  • 2000 - Mississauga ,(Canada)-(médaille d'or)
  • 2001 - Minneapolis, États-Unis d'Amérique - (médaille d'or)
  • 2004 - Halifax, Canada - (médaille d'or)
  • 2005 - Linköping, Suède - (médaille d'argent)
  • 2007 - Winnipeg/Selkirk, Canada - (médaille d'or)
  • 2008 - Harbin, Chine - (médaille d'argent)
  • 2009 - Hämeelinna, Finlande - (médaille d'argent)
  • 2010 - Vancouver, Canada - (médaille d'or)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Philippe Bertrand, « Une nouvelle recrue à l’entraînement du Canadien », sur fr.canoe.ca,‎ 23 octobre 2008 (consulté le 23 avril 2013).
  2. La Presse canadienne, « Du vestiaire à la chambre des naissances », sur Le Devoir,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 23 avril 2013).