Breuil (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breuil. Pour l'autre commune de la Marne, voir Le Breuil (Marne).
Breuil
Une vue de l'église.
Une vue de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Fismes
Intercommunalité Ardre et Vesle
Maire
Mandat
Bertrand Boilly
2014-2020
Code postal 51140
Code commune 51086
Démographie
Population
municipale
334 hab. (2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 41″ N 3° 46′ 03″ E / 49.3113888889, 3.7675 ()49° 18′ 41″ Nord 3° 46′ 03″ Est / 49.3113888889, 3.7675 ()  
Altitude Min. 63 m – Max. 172 m
Superficie 6,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Breuil

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Breuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Breuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Breuil

Breuil, également appelé Breuil-sur-Vesle, est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Vesle délimite le territoire de la commune au nord[1]. Breuil est desservie par la gare de Breuil - Romain.

En plus du village, la commune compte cinq hameaux : la Ferme Voisin, la Ville aux Bois, la Pâture des Ventaux, le Grand Ormont et le Petit Ormont[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Breuil
Courlandon Romain Montigny-sur-Vesle
Magneux Breuil
Unchair Hourges Vandeuil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de la Ville-aux-Bois.

En 1248, une abbaye de chanoinesse est fondée à Ormont, aujourd'hui sur le territoire de Breuil. Ce couvent a appartenu pendant un temps à la commanderie de Reims. L'abbaye fut transférée à Meaux en 1648[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Breuil est membre de la communauté de communes Ardre et Vesle[2].

La commune est comprise depuis sa création dans le canton de Fismes, au sein du district puis de l'arrondissement de Reims[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
    Simonet    
1933 1983 Raymond Varnier    
1983 1983   Jean Claude Frouet  
1983 1989 Jacques Dacosta    
1989 2008 Michel Tanneur    
mars 2008 en cours Bertrand Boilly[5]    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 334 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
75 120 180 122 118 178 162 172 187
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
139 140 142 156 162 147 147 135 168
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
128 141 142 130 274 261 177 170 220
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
220 245 164 152 182 230 284 299 334
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants de la commune sont accueillis dans les écoles maternelles et primaires de Courlandon[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, deux briqueteries sont construites sur le territoire de la commune. Elles ferment dans les années 1970. Aujourd'hui l'une est à l'abandon tandis que l'autre sert de hangar[7].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Carrefour, monument aux morts et ancienne gare.
  • L'église Notre-Dame date du XIIe siècle. Elle est classée monument historique par un arrêté du 1er mai 1923[8]. Elle est rattachée à la paroisse « Rives de Vesle », au sein du diocèse de Reims[9].
  • L'ancien château de la Ville-aux-Bois, sur le territoire de la commune, appartenait du Baron de Sachs[10]. Il est été incendié pendant la Première Guerre mondiale.
  • Un circuit de randonnée, appelé « les Boulémonts », passe par Breuil et les villages alentours[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN de Breuil sur Géoportail. Consulté le 10 avril 2013.
  2. a, b et c « Breuil-sur-Vesle », sur site de la communauté de communes Ardre et Vesle (consulté le 10 avril 2013).
  3. « Abbaye Notre-Dame. Meaux, Seine-et-Marne », sur Bibliothèque nationale de France (consulté le 10 avril 2013).
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice de la commune de Breuil », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 10 avril 2013) .
  5. [xls]« Liste des maires de la Marne au [[1er août|1er août]] 2008 », sur site de la Préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. L. Grasset et G. Alvès dos Santos, « Notice no IA51000137 » et « Notice no IA51000138 », base Mérimée, ministère français de la Culture, 1988. Pages consultées le 10 avril 2013.
  8. « Notice no PA00078600 », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 10 avril 2013.
  9. « Paroisse Rives de Vesle », sur site du Diocèse de Reims (consulté le 10 avril 2013).
  10. a et b « Notice nécrologique », sur La vie rémoise, Almanachs Matot-Braine,‎ 1891 (consulté le 10 avril 2013).
  11. [PDF]« Les Boulémonts », sur site de la communauté de communes Ardre et Vesle (consulté le 10 avril 2013).