Boulton Paul P.111

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Boulton Paul P.111 Su-27 silhouette.svg
Boulton Paul P111 (5762386448).jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Boulton Paul.
Rôle Avion expérimental
Premier vol 10 octobre 1950
Date de retrait juin 1958
Nombre construits 1
Équipage
Un pilote.
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Nene
Nombre 1
Type réacteur
Puissance unitaire 2 315kgp
Dimensions
Envergure 10.21 m
Longueur 7.95 m
Hauteur 3.82 m
Surface alaire 18.58 m2
Masses
À vide 2 950 kg
Maximale 4 355 kg
Performances
Vitesse maximale 1 045 km/h (Mach 0.98)
Plafond 10 670 m
Vitesse ascensionnelle 2 880 m/min
Avionique
altimètre, radiocompas, et Machmètre.

Le Boulton Paul P.111 est un avion expérimental britannique des années 50 destiné à étudier le profil des ailes dites en delta simple.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1946 que l'Air Ministry émit la Specification E.27/46[1] relative à l'étude des voilures delta, c'est-à-dire de forme triangulaire lors des phases de vol transsonique. Le bureau d'étude Boulton Paul y répondit sous la forme de l'avion expérimental P.111. Celui ci réalisa son vol inaugural le 10 octobre 1950 depuis le site de Boscombe Down, alors principale base du Royal Aircraft Establishment.

Utilisation opérationnelle[modifier | modifier le code]

Les essais furent tout d'abord confiés au Squadron Leader Robert Smyth qui fit voler l'avion pour la première fois et réalisa plusieurs vols dessus. Il mit en lumière des effets dangereux lors des phases d'atterrissage, notamment à faible vitesse. Par la suite, après un léger chantier de refonte de l'avion, qui intervint en juillet 1953 l'avion fut désigné P.111A et confié à un autre pilote d'essais britannique, Alex Gunn. Lui aussi annonça rapidement que l'avion était fortement instable. Finalement les essais cessèrent en 1958. Le P.111 donna naissance à une version améliorée, le P.120. Le P.111 fut affublé du sobriquet de Yellow Peril, en rapport avec le fameux "Péril jaune".

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Extérieurement le P.111 se présente sous la forme d'un monoplan à aile delta médiane[2] avec une flèche de 45° monoréacteur usiné totalement en métal. Doté d'un train d'atterrissage tricycle escamotable et d'un siège éjectable Martin-Baker il dispose d'un cockpit monoplace. L'avion possède un empennage monodérive sans stabilisateurs verticaux. L'ensemble de l'avion a été peint en jaune[3].

Préservation[modifier | modifier le code]

L'unique exemplaire du Boulton Paul P.111 est préservé au Midland Air Museum[4] de Coventry dans sa livrée d'origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Aéronefs similaires[modifier | modifier le code]