Black Mountain College

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Black Mountain College
Informations
Fondation 1933
Dissolution 1957
Type Université privée
Régime linguistique Anglais américain
Localisation
Coordonnées 35° 37′ 57″ N 82° 21′ 37″ O / 35.6324, -82.360235° 37′ 57″ Nord 82° 21′ 37″ Ouest / 35.6324, -82.3602  
Ville Asheville et Black Moutain
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Caroline du Nord Caroline du Nord

Le Black Mountain College fut une université libre expérimentale, fondée en 1933 près d'Asheville en Caroline du Nord, aux États-Unis. Plate-forme pour les pratiques artistiques d'avant-garde, elle a considérablement marqué l'histoire de l'art du XXe siècle. Elle cessa son activité en 1957.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Black Mountain College, dont le nom vient des nombreuses montagnes noires qui entourent l'université, fut fondé en réaction aux écoles plus traditionnelles sous l'impulsion de plusieurs enseignants (John Andrew Rice, Theodore Dreier...), avec une orientation pédagogique plus libérale axée sur l'expérience de petites communautés et la mise en avant du travail manuel.

Fortement influencé par la pédagogie de John Dewey, l'établissement reste aujourd'hui surtout célèbre pour son activité autour des arts plastiques, de la poésie, ou de la musique, bien que son enseignement ait été multi-disciplinaire (sciences, langues, histoire, etc.). Ne délivrant pas de diplôme, le Black Mountain College prônait l'éducation de tous par chacun, la gestion collective et démocratique de tous les aspects de la vie quotidienne, de la réflexion théorique à la programmation culturelle et à la contribution aux travaux manuels.

Désirant déconstruire les hiérarchies entre les arts, dans la droite lignée du Bauhaus, Rice a fait appel au peintre allemand Josef Albers, qui a émigré aux États-Unis avec son épouse Anni Albers (l'une des plus grands artistes textiles du XXe siècle) suite à la fermeture de cette institution par les Nazis. Anni Albers a joué un rôle essentiel au Black Mountain College en mettant en place un atelier de tissage expérimental qui est devenu central dans l'enseignement de l'école. Quant à Josef, il prend la direction du département d'art. Sous l'impulsion de cet artiste d'avant-garde, le Black Mountain College est devenu central dans l'évolution de l'art contemporain sur le territoire américain. Si Albers a invité nombre de personnalités du Bauhaus ( tels Marcel Breuer et Walter Gropius, Xanti Schawinski, Lyonel Feininger...), créant un lien de filiation entre les deux écoles, il a aussi invité les artistes et intellectuels les plus novateurs (il faut citer, entre autres, John Cage, Harry Callahan, Merce Cunningham, Willem De Kooning, Buckminster Fuller, Clement Greenberg, Franz Kline, Robert Rauschenberg, Cy Twombly, etc.). Ce faisant il a impulsé un décloisonnement des disciplines artistiques et une forte émulation.

Après le départ d'Albers, c'est le poète Charles Olson qui prend le relai. Avec l'écrivain Robert Creeley, il lance la Black Mountain Review qui publie les textes des jeunes auteurs américains. On parle alors d'une "Black Mountain School of Poetry".

C'est aussi au Black Mountain College, durant l'université d'été de 1952, que John Cage a inventé un nouveau type de performance, un "event" sans titre, connu comme le premier happening de l'histoire de l'art. Cet événement théâtral, inspiré par Antonin Artaud, n'est déterminé par aucun texte et les spectateurs sont placés au centre. Pendant 45 min, toutes sortes d'activités se déroulent librement et en même temps : David Tudor joue du piano, M.C. Richards et Charles Olson lisent des poèmes, Robert Rauschenberg projette des films au plafond et met de la musique, John Cage lit une conférence, Merce Cunningham danse, un chien court au milieu des participants en aboyant, tout cela dans un décor constitué de monochromes blancs de Rauschenberg et d'un tableau abstrait en noir et blanc peint par Franz Kline. Cette performance a imposé John Cage et Merce Cunningham comme les leaders de l'avant-garde américaine de l'époque.

Anciens enseignants[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants connus[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]