Bataille d'Oriskany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Oriskany
Nicholas Herkimer à la bataille d'Oriskany.
Nicholas Herkimer à la bataille d'Oriskany.
Informations générales
Date 6 août 1777
Lieu Oriskany, État de New York
Issue Victoire tactique britannique
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau du Royaume-Uni Empire britannique
Commandants
Nicholas Herkimer Sir John Johnson
Joseph Brant
Forces en présence
800 hommes 500 hommes
Pertes
385 morts
50 blessés
30 prisonniers
93 morts ou blessés
Guerre d'indépendance des États-Unis
Coordonnées 43° 10′ 38″ N 75° 22′ 10″ O / 43.177222222222, -75.369444444444 ()43° 10′ 38″ Nord 75° 22′ 10″ Ouest / 43.177222222222, -75.369444444444 ()  

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Oriskany.

La bataille d'Oriskany fut une bataille de la guerre d'indépendance des États-Unis[1] livrée le 6 août 1777 entre une milice d'insurgents américains et une force de loyalistes britanniques composée majoritairement d'Iroquois. Les insurgents partis secourir la garnison assiégée du Fort Stanwix furent pris en embuscade par les loyalistes et le général Nicholas Herkimer fut mortellement blessé durant le combat. Mais la garnison de Fort Stanwick en profita pour faire une sortie et piller le campement des loyalistes quasiment déserté. Les Amérindiens se désengagèrent du combat en apprenant la nouvelle pour aller protéger leurs femmes et leurs biens, ce qui poussa le reste des loyalistes à se retirer également du champ de bataille, annihilant ainsi la victoire tactique britannique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :