Siège de Charleston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Charleston
Carte de 1780 montrant les défenses de Charleston, d'après un ingénieur britannique.
Carte de 1780 montrant les défenses de Charleston, d'après un ingénieur britannique.
Informations générales
Date 29 mars - 12 mai 1780
Lieu Charleston, Caroline du Sud
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Commandants
Henry Clinton
Marriott Arbuthnot
Charles Cornwallis
Benjamin Lincoln
Guerre d'indépendance des États-Unis
Batailles
Théâtre sud de la guerre d'indépendance des États-Unis (1780-1782)

Siège de Charleston · Monck's Corner · Lenud's Ferry · Waxhaws · Mobley's Meeting House · Ramsour's Mill · Huck's Defeat · Colson's Mill · Rocky Mount · Hanging Rock · Camden · Fishing Creek · Musgrove Mill · Wahab's Plantation · Black Mingo · Charlotte · Kings Mountain · Shallow Ford · Fishdam Ford · Blackstock's Farm · Cowpens · Cowan's Ford · Torrence's Tavern · Massacre de Pyle · Wetzell's Mill · Guilford Court House · Fort Watson · Hobkirk's Hill · Fort Motte · Augusta · Ninety-Six · House in the Horseshoe · Chesapeake · Eutaw Springs · Lindley's Mill · Yorktown · Videau's Bridge · Baie d'Hudson · Combahee River

Coordonnées 32° 47′ 39″ N 79° 56′ 31″ O / 32.7942, -79.94201732° 47′ 39″ Nord 79° 56′ 31″ Ouest / 32.7942, -79.942017  

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Sud

(Voir situation sur carte : Caroline du Sud)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Charleston.

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Charleston.

Le siège de Charleston, du 29 mars au 12 mai 1780, est une importante bataille de fin de la guerre d'indépendance des États-Unis, après le changement d'orientation stratégique des Britanniques envers les colonies américaines du Sud. Après six semaines de siège, le major-général Benjamin Lincoln de l'Armée continentale se rendit aux forces britanniques de Henry Clinton.