John Burgoyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Burgoyne
Portrait du général John Burgoyne, huile sur toile de Joshua Reynolds, vers 1766.
Portrait du général John Burgoyne, huile sur toile de Joshua Reynolds, vers 1766.

Surnom Gentleman Johnny
Naissance 24 février 1722
Sutton, Bedfordshire
Décès 4 août 1792 (à 70 ans)
Mayfair, Londres
Origine Anglais
Allégeance Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Grade Lieutenant-général
Années de service 1743 – 1777
Conflits Guerre de Sept Ans
Guerre d'indépendance des États-Unis
Autres fonctions Membre du Conseil privé
Membre de la Chambre des communes au Parlement
Signature
J.Burgoyne signature.png

John Burgoyne, né à Sutton dans le Bedfordshire le 24 février 1722 et mort à Mayfair en Londres le 4 août 1792, est un général britannique. Il fut battu par les Américains et se vit contraint en 1777 à signer la capitulation de Saratoga, qui décida la France à s'unir aux États-Unis pour assurer leur indépendance. Renonçant alors à la carrière militaire, il s'adonna à la littérature, et fit représenter quelques pièces de théâtre. Son surnom était Gentleman Johnny.

Guerre d'indépendance américaine[modifier | modifier le code]

Reddition du général Burgoyne à Saratoga, le 17 octobre 1777. Peinture de John Trumbull, 1822.

Burgoyne est surtout connu pour son rôle dans la guerre d'indépendance des États-Unis. Envoyé pour commander les forces britanniques qui allaient capturer Albany et mettre fin à la rébellion, il fut vite encerclé et dépassé par l'armée américaine. Il est battu par deux fois à Saratoga, le 19 septembre puis le 7 octobre 1777. Dix jours plus tard, il capitule et obtient le rapatriement de son armée en Grande-Bretagne. Cependant, le Congrès américain ne ratifia pas la convention et interna les soldats britanniques. De retour en Europe, Burgoyne voit son action critiquée et il quitte l'armée.

Écrivain et politicien[modifier | modifier le code]

Burgoyne était aussi un écrivain accompli. Il a écrit The Maid of the Oaks et The Heiress. Il devient également député de Midhurst et Preston à la Chambre des communes.

Il est le père de John Fox Burgoyne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]