Arauca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arauca (homonymie).
Arauca
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Capitale Arauca
Gouverneur Freddy Forero Requiniva (2008-)
Démographie
Gentilé araucanos, araucanas
Population 153 028 hab.[1] (2005)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Superficie 2 381 800 ha = 23 818 km2
Divers
Devise Vamos Arauca por el cambio radical
Localisation
Image illustrative de l'article Arauca

L'Arauca est l'un des 32 départements de la Colombie. Il se situe à l'extrême nord de l'Orénoquie colombienne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de l'Arauca vient de l’arauco (Kamichi cornu, ou Anhima cornuta), un oiseau qui y vit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période précolombienne[modifier | modifier le code]

L'origine du peuplement indigène de l'Arauca est difficile à définir. En 1530, plusieurs groupes habitent les savanes ou les contreforts de la cordillère Orientale. Ce sont notamment les Guahibos, Achaguas, Sálibas, Tunebos, Betoyes et les Giraras. Certains de ces groupes font partie de la nation Arawak[2].

Période coloniale[modifier | modifier le code]

En 1536, Jorge de Spira (de) visite la région, suivi en 1538 par Nicolás de Federmán. Tous deux sont des allemands mandatés par des groupes de conquistadors.

La colonisation commence à Tame en 1628 et se prolonge jusqu'à la fondation de la République.

XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

En 1810, le territoire de l'Arauca est intégré à la province de Casanare (Département de Boyacá).

En 1818, Arauca devient capitale provisoire de la République. En 1819, la province de Casanare est intégrée au département de Cundinamarca. En 1831, après la dissolution de la Grande Colombie, Arauca demeure une partie de la province de Casanare.

Entre 1858 et 1886, Arauca fait partie de l'État souverain de Boyacá.

En 1886, à la création des départements, l'Arauca fait partie du département de Boyacá. En 1911 est créée la Comisaría Especial de Arauca, avec la ville d'Arauca pour capitale, qui devient en 1955 Intendencia Nacional. L'Arauca est séparé de Boyacá en 1960 et intégré au département de Meta. En 1963 est institué le Consejo Intendencial d'Arauca.

En 1991, la nouvelle constitution crée l'actuel département d'Arauca[3],[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En 2011, on estime à 500 rebelles le nombre de guérilleros des FARC présent sur tout le département, bénéficiant de la proximité avec la frontière vénézuelienne, qui accueillerait jusqu'à 1500 guérilleros[5].

Politique[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Carte topographique de l'Arauca.

L'Arauca est délimité au nord par la rivière Arauca, qui le sépare du Venezuela, à l'Est par la frontière vénézuelienne, au sud par les rivières Meta et Casanare qui le séparent des départements du Vichada et du Casanare, à l'ouest par la frontière du département de Boyacá.

Le département peut se diviser en trois grandes zones de relief : la cordillère Orientale à l'ouest, le piémont au centre et les plaines alluviales à l'est[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Les facteurs principaux qui déterminent le climat du département sont la zone de convergence intertropicale et la cordillère Orientale[7].

La zone du piémont, située entre 1 000 et 42 000 mètres d'altitude est la plus arrosée, avec une hauteur annuelle de 4 000 mm. Dans les zones moins pluvieuses, la Sierra Nevada del Cocuy au-delà de 4 000 mètres et les plaines orientales, la hauteur annuelle de précipitation ne dépasse pas 1 500 mm. Les pluies sont périodiques et surviennent généralement de mars à novembre[7].

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Municipalités d'Arauca
1. Arauca 2. Arauquita 3. Cravo Norte 4. Fortul 5. Puerto Rondón 6. Saravena 7. Tame

Le département d'Arauca est découpé en municipalités. Arauca en est la capitale.

Municipalité Superficie (km2) Population (2005) Densité (hab./km2)
Arauca 5 721 68 222 11,9
Arauquita 3 281 15 951 4,9
Cravo Norte 5 301 2 970 0,6
Fortul 1 125 4 393 3,9
Puerto Rondón 2 186 2 656 1,2
Saravena 658,7 35 279 53,6
Tame 6 457 23 557 3,6

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population du département d'Arauca
(Source : DANE[8])
1985 1990 1995 2000 2005
102 845 137 646 177 070 215 979 232 118


Selon le recensement de 2005, 2,2 % de la population de l'Arauca se reconnait comme étant "indigène", c'est-à-dire descendant d'ethnies amérindiennes et 4 % se définit comme afro-colombienne[1],[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales activités économiques dans le département sont, dans l'ordre, l'exploitation pétrolière, l'élevage, l'agriculture, les services et le commerce. L'importance du pétrole, à travers notamment l'exploitation des champs pétrolifères de Caño Limón et des Capachos, se reflète dans son apport au PIB du département, qui dépend en grande partie de cette activité. L'élevage est centré sur les bovidés, dont la commercialisation est dirigée vers Puerto López, Bucaramanga et Cúcuta. La production agricole est principalement destinée à satisfaire la demande locale[10].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :