Bolívar (département de Colombie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bolívar.
Bolívar
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Capitale Carthagène des Indes
Gouverneur Alberto Bernal (2010-)
Démographie
Population 1 836 640 hab.[1] (2005)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Superficie 2 597 800 ha = 25 978 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Bolívar (département de Colombie)

Bolívar est un département du nord de la Colombie. Sa capitale est le port de Carthagène des Indes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période précolombienne[modifier | modifier le code]

Période coloniale[modifier | modifier le code]

Les côtes du département de Bolívar sont découvertes par Rodrigo de Bastidas et Juan de la Cosa en 1500 et 1501, lorsqu'ils débarquent dans la baie de Cispatá. Le premier conquistador espagnol est Pedro de Heredia, qui fonde Carthagène des Indes (initialement baptisée San Sebastián de Calamar) le 1er juin 1533.

La Real cédula de 1535 définit le río Magdalena comme limite entre les provinces de Santa Marta et Carthagène. Cette dernière est gouvernée par Pedro de Heredia et est sous la juridiction de l'audiencia de Panamá, première audiencia d'Amérique du Sud, établie en 1533[2].

Durant la l'époque coloniale et jusqu'en 1810, la province de Cartaghène dépend de la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade[2].

XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

En 1819, après l'établissement de la République de Colombie, la province de Carthagène est intégrée au département de Cundinamarca bien qu'elle soit toujours sous domination espagnole. En 1821, après que les ces derniers ait été définitivement chassés, de nouveaux départements sont créés et la province de Carthagène dépend alors du Département de Magdalena.

En 1857, la province reçoit le nom de Bolívar et devient l'État fédéral de Bolívar (Loi Grenadina du 15 juin 1857), l'une des 9 subdivision de la Confédération grenadine. En 1863, avec l'établissement des États-Unis de Colombie, il est renommé en État souverain de Bolívar, tout en conservant les mêmes limites territoriales. Durant cette période (1857-1886), l'État de Bolívar regroupe le territoire des actuels départements de Bolívar, Sucre, Córdoba et Atlántico, dans le nord de la Colombie, et San Andrés y Providencia dans la mer des Caraïbes.

En 1886, à la faveur d'une nouvelle constitution, l'État de Bolívar devient le département de Bolívar.

Le département d'Atlántico est créé 11 avril 1905 dans le cadre du plan de modernisation du président Rafael Reyes[3]. Il est formé par les provinces de Sabanalarga et Barranquilla, séparées du département de Bolívar, avec Barranquilla comme capitale. En 1912, la Loi 52 de 1912 créé l'Intendencia de San Andrés y Providencia et l'archipel échappe au contrôle département de Bolívar[4],[5]. En 1951, c'est le département de Córdoba qui est créé par la Loi 9 de 1951, retranchant 23 981,93 km2 au territoire de Bolívar[6], puis en 1966 c'est le tour du département de Sucre, par la Loi 47 de 1966, qui enlève encore 10 783 km2 du département[7] et lui donne sa forme actuelle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Carte topographique de Bolívar.

Le département de Bolívar est situé au nord de la Colombie. Il est baigné au nord par la mer des Caraïbes. À l'est, il est bordé par les départements d'Atlántico, Magdalena Cesar et Santander, au sud-ouest par celui d'Antioquia et à l'ouest par ceux de Córdoba et Sucre.

Il occupe 25 978 km2 et possède en mer des Caraïbes un territoire insulaire appartenant au District Touristique et Culturel de Carthagène des Indes (Distrito Turístico y Cultural de Cartagena de Indias) formé par les îles Tierra Bomba, du Rosaire, Barú (es), San Bernardo (es) et Fuerte (es)[8].

La géographie du département est caractérisée par le cours inférieur du río Magdalena et de ses affluents (les ríos Cauca et San Jorge) qui parsèment le territoire de ciénagas (marécages et lacs peu profonds). Le canal del Dique se fraye un chemin à travers ces étendues d'eau et relie le fleuve au port de Carthagène des Indes, la capitale. Au sud, le relief s'accentue au niveau de la serranía de San Lucas, extension la plus septentrionale de la cordillère Centrale.

Climat[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Municipalités de Bolívar.

Le département de Bolívar est divisé en 47 municipalités plus le District Touristique et Culturel de Carthagène. Sa capitale est Carthagène des Indes.

Municipalité Superficie (km2) Population (2005) Densité (hab./km2)
Achí 871 34 861 40
Altos del Rosario 248 11 735 47,3
Arenal 534 16 799 31,5
Arjona 566 65 000 114,8
Arroyohondo 162 9 000 55,6
Barranco de Loba 416 15 572 37,4
Brazuelo de Papayal 14 980
Calamar 246 21 128 85,9
Cantagallo 680 8 167 12
El Carmen de Bolívar 954 67 952 71,2
Carthagène des Indes 609 921 614 1 513,3
Cicuco 103 11 094 107,7
Clemencia 11 961
Córdoba 350 13 113 37,5
El Guamo 390 7 712 19,8
El Peñón 352 8 131 23,1
Hatillo de Loba 150 13 113 87,4
Magangué 1 113 214 125 192,4
Mahates 479 23 355 48,8
Margarita 295 9 419 31,9
Maria La Baja 570 46 021 80,7
Montecristo 2 089 18 386 8,8
Morales 1 265 19 196 15,2
Norosí 412 14 928 36,2
Pinillos 753 23 250 30,9
Regidor 396 9 227 23,3
Río Viejo 1 414 21 427 15,2
San Cristóbal 126 6 713 53,3
San Estanislao 208 15 263 73,4
San Fernando 388 12 929 33,3
San Jacinto 434 21 218 48,9
San Jacinto del Cauca 549 11 868 21,6
San Juan de Nepomuceno 675 32 514 48,2
San Martín de Loba 742 14 825 20
San Pablo 1 967 30 100 15,3
Santa Catalina 153 12 312 80,5
Santa Cruz de Mompox 645 41 215 63,9
Santa Rosa 151 19 092 126,4
Santa Rosa del Sur 2 800 35 157 12,6
Simití 1 045 44 300 42,4
Soplaviento 131 8 472 64,7
Talaigua Nuevo 261 11 086 42,5
Tiquisio 758 19 169 25,3
Turbaco 183 66 223 361,9
Turbaná 148 13 693 92,5
Villanueva 135 17 794 131,8
Zambrano 287 11 096 38,7

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population du département de Bolívar
(Source : DANE[9])
1985 1990 1995 2000 2005 - - - -
1 305 282 1 486 671 1 678 813 1 794 363 1 878 993 - - - -


Selon le recensement de 2005, 0,1 % de la population de Bolívar se reconnait comme étant « indigène », c'est-à-dire descendant d'ethnies amérindiennes, et 27,6 % se définissent comme afro-colombiens[1],[10]. Cette dernière statistique place le département en troisième place pour le taux d'afro-colombiens, derrière les départements de Chocó et San Andrés y Providencia[10].

Économie[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Entre 1883 et 1886, la poste locale de l'État de Bolívar a émis les timbres-poste réputés les plus petits du monde avec une surface de 1,20 cm². Voir Timbres de l'État de Bolívar.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :