Casanare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

5° 21′ N 72° 25′ O / 5.35, -72.41

Casanare
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Capitale Yopal
Gouverneur Raúl Flórez (2008-)
Démographie
Population 281 294 hab.[1] (2005)
Densité 6,3 hab./km2
Géographie
Superficie 4 449 000 ha = 44 490 km2
Divers
Devise Trabajo y Libertad
Localisation
Image illustrative de l'article Casanare

Le Casanare est l’un des 32 départements de la Colombie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Période précolombienne[modifier | modifier le code]

Période coloniale[modifier | modifier le code]

Durant la période de domination espagnole, le Casanare fait partie de la province des llanos du Casanare, administrée par un gouverneur général dépendant directement du vice-roi[2].

XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

À partir de l'indépendance colombienne, en 1821, le Casanare est déclaré Provincia Autónoma, puis Provincia Independiente dix ans plus tard.

Sous la République de Nouvelle-Grenade, le Casanare fait partie de la province de Casanare, qui englobe l'actuel territoire de l'Arauca.

En 1857, il intègre l'État fédéral de Boyacá puis devient en 1863 le Territoire national de Casanare, administré par l'État souverain de Boyacá mais dépendant juridiquement du gouvernement central.

En 1892 est créée l'Intendance nationale du Casanare, qui fusionne en 1905 avec l'Intendance de San Martín (Meta).

L'adoption de la constitution de 1991 donne au Casanare son statut actuel de département.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Carte topographique du Casanare.

Le département de Casanare est situé dans l'est de la Colombie. Il est bordé au nord par le département d'Arauca, au sud par ceux de Vichada et Meta et à l'ouest par celui de Boyacá.

Les fleuves importants sont le río Meta, qui sert de frontière au sud, ainsi que ses affluents de la rive gauche (ríos Guachiría, Pauto, Cravo Sur et Cusiana) et le río Casanare, qui marque la frontière nord, et son affluent le río Ariporo.

Le paysage est typique des llanos du bassin de l'Orénoque qui caractérisent les plaines orientales colombiennes.

Climat[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Municipalités de Casanare.

Le département de Casanare est découpé en 19 municipalités. Yopal en est la capitale.

Municipalité ou corregimiento Superficie (km2) Population (2005) Densité (hab./km2)
Aguazul 1 330 27 443 20,6
Chameza 383 1 697 4,4
Hato Corozal 5 436 1 697 0,3
La Salina 89 1 236 13,9
Maní 3 860 10 493 2,7
Monterrey 820 11 421 13,9
Nunchía 1 171 7 909 6,8
Orocué 4 177 7 324 1,8
Paz de Ariporo 12 815 25 324 2
Pore 1 147 7 490 6,5
Recetor 173 1 544 8,9
Sabanalarga 421 3 232 7,7
Sácama 537 1 638 3,1
San Luis de Palenque 3 052 6 982 2,3
Támara 1 182 6 480 5,5
Tauramena 3 290 15 896 4,8
Trinidad 2 947 11 083 3,8
Villanueva 825 20 730 25,1
Yopal 2 771 103 754 37,4

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population du département de Casanare (Source : DANE[3])
1985 1990 1995 2000 2005
170 238 196 100 230 873 263 996 295 353


Économie[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, l'économie du Casanare est en modernisation rapide. Elle est principalement axée sur la production agricole et l'exploitation pétrolière et minière[4].

La production agricole se compose de 48,4 % de riz, 21,8 % de palme, 13 % de manioc et 12 % de caoutchouc. La pisciculture et la production de porcs est également en développement rapide[5].

Le Casanare est le premier département de Colombie en ce qui concerne la production de pétrole[4]. Celle-ci se concentre dans l'ouest du département, aux pieds de la cordillère Orientale, où la géologie permet l'existence d'importantes réserves[6]. Le gaz, provenant des champs pétrolifères de Cusiana et Cupiagua représentent 0,4 % de la production nationale. La production de charbon se fait de manière artisanale, principalement dans les municipalités de Recetor et Chameza[6]. Le sel est également exploité de manière artisanale dans les municipalités de La Salina, Recetor et Chameza. Les 1000 tonnes produites par an suffisent à satisfaire la demande locale[6]. Enfin, le département produit du plâtre que l'on trouve sur les rives du río Cravo Sur dans les municipalités de San Luis de Palenque et Yopal[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :