Huila (Colombie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2° 59′ 55″ N 75° 18′ 16″ O / 2.99861, -75.3044

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huila.
Huila
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Capitale Neiva
Gouverneur Carlos Mauricio Iriarte
Démographie
Population 1 001 476 hab.[1] (2005)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 1 989 000 ha = 19 890 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Huila (Colombie)

Huila est l'un des 32 départements de la Colombie. Il a été créé par la loi 46 en 1905 et ratifié en 1910 par le décret 340. Sa capitale est Neiva.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Espagnols découvrirent un territoire où dominait une culture, a posteriori appelée Saint Augustin. Les premiers conquistadors arrivèrent en 1530 menés, au sud, par Sebastián de Belalcázar et au nord par Gonzalo Jiménez de Quesada. La colonisation donna lieu a de violents affrontements avec les groupes indigènes qui furent finalement tués par les troupes espagnoles.

Le territoire a fait partie de la province de Popayán jusqu'en 1610, année où a été créée la province de Neiva. Après l'indépendance, il a été rattaché au département de Cundinamarca jusqu'en 1861. Avec le Tolima il formèrent le « Gran Tolima ». En 1905, la division départementale fut créée pour être ratifiée de façon définitive en 1910.

Les limites géographiques[modifier | modifier le code]

  • À l'est avec le département Meta
  • À l'ouest avec le département Cauca.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisée dans le sud-est du pays, Huila a une superficie de 19 890 km2 et un climat chaud.

Il fait partie du bassin hydrologique du fleuve Magdalena. Au sud du département dans le massif Colombiano prennent naissance les cordillères Central et Oriental. Les autres rivières du département sont « El aipe », « Páez », « La Plata », « San Francisco », « Yaguará » et « Suaza ». On trouve également le barrage hydraulique de Betania. Parmi les plus grands sommets figurent le mont de Huila (5 750m ou encore la sierra des « Coconucos ».

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population du département de Huila
(Source : DANE[2])
1985 1990 1995 2000 2005 - - - -
722 282 788 145 863 386 938 304 1 011 418 - - - -


Ethnographie[modifier | modifier le code]

Municipalités[modifier | modifier le code]

Le département de Huila comporte 37 municipalités réparties dans 4 sous régions : Subnorte, Subcentro, Subsur et Suboccidente

Subnorte Subcentro Suboccidente Subsur
Huila - Norte.png

AipeAlgecirasBarayaCampoalegreColombiaHoboIquiraNeivaPalermoRiveraSanta MaríaTelloTeruelVillaviejaYaguará
Huila - Centro.png

AltamiraEl AgradoGarzónGiganteEl PitalGuadalupeTarqui
Huila - Occidente.png

La ArgentinaLa PlataNátagaPaicolTesalia
Huila - Sur.png

AcevedoElíasIsnosOporapaPalestinaPitalitoSaladoblancoSan AgustínSuazaTimaná

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité la plus importante est l'agriculture avec la culture mécanisée du riz ainsi que la production de sorgho, banane, café, manioc, canne à sucre, maïs et fruits. L'élevage est la deuxième source de revenu grâce au lait et à la viande. Il y a également quelques mines de charbon, or, argent et cuivre. Certaines municipalités pratiquent l'exploitation forestière et d'autres l'exploitation pétrolière ce qui apporte au pays et au département une importante source de revenu et d'emploi grâce aux royalties.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

La principale autorité administrative est un gouverneur élu pour un mandat de quatre ans. Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2011 ce poste fut occupé par le docteur Luis Jorge Sanchez.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pour différentes raisons, le département de Huila est une excellente zone touristique, c'est ainsi l'unique département colombien à avoir cinq parcs nationaux. Tous les climats et reliefs se trouvent sur ces terres.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

  • Parc archéologique de San Agustín.
  • Chute de Bordones.
  • Cascade à El Pital.
  • Parc naturel des « Guácharos ».
  • Le « détroit » de Magdalena.
  • Le barrage de Betania.
  • Le désert de la « Tatacoa ».
  • Le volcan « Nevado del Huila ».
  • Les eaux thermales de Rivera.
  • Neiva.
  • Rivera.
  • Yaguara.
  • Garzón.
  • Cinq parcs nationaux.

Sport[modifier | modifier le code]

Tout comme dans le reste de la Colombie, le football est le principal sport d'Huila. Le Club Deportivo Atlético Huila (club sportif athlétique Huila) est l'unique équipe de la région représentée dans le Championnat de Colombie de football.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]