Anton Szandor LaVey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anton LaVey)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavey.

Anton Szandor LaVey, de son vrai nom Howard Stanton Levey, surnommé dès son plus jeune âge Tony Lavey, né le 11 avril 1930 à Chicago et décédé le 29 octobre 1997 à San Francisco, est le fondateur de l'Église de Satan, et l’auteur de l'ouvrage La Bible satanique, publié en français en 2006.

Lavey prônait un satanisme basé sur le pouvoir de l'individu et l'indulgence des plaisirs terrestres. Il voyait Satan non comme une entité d'essence spirituelle, mais comme un symbole littéraire des valeurs terrestres de ce monde [réf. souhaitée]. Il déclara l'an premier de l'ère satanique le 30 avril 1966 pendant la Nuit de Walpurgis. Cette même année, il écrivit la Bible Satanique et fonda l'Église de Satan.

Biographie[modifier | modifier le code]

LaVey est né à Chicago, fils de Gertrude Augusta Coulton et de Michael Joseph Lavey, un marchand de liqueur originaire du Nebraska. Sa famille déménagea alors qu'il était encore enfant en Californie, ainsi il passa la majeure partie de son enfance à San Francisco, ville qu'il quitta ensuite pour Globe dans l'Arizona. D'après sa biographie, ses ancêtres sont originaires de France, (Alsace), d'Allemagne, de Russie et de Roumanie (cependant sa biographie officielle est contestée par certains généalogistes (ru)) . Ses parents ont essayé de développer ses capacités musicales en lui faisant essayer divers instruments, notamment l'orgue. Son grand-père, Leon Levy, marchand de cigares, né à Paris émigra en 1886, où il épousa Emma Goldsmith, également ashkénaze.

Sa biographie parle d'ailleurs de sa désertion de l'université pour s'engager dans un cirque. Il mentionna que le fait de voir tant de personnes attendre avec impatience la nuit du samedi soir en pensant aux écarts de conduite qu'ils allaient faire et de les voir le lendemain prier à l'église, lui donna une vision très cynique de la religion. Lavey eut ensuite de nombreux petits boulots dans des bars. Il prétendit même avoir eu une relation avec Marilyn Monroe.

LaVey revint ensuite à San Francisco où il travailla pendant un court moment comme photographe au département de police. Cependant cet épisode de sa vie a été mis en doute par des biographes car ceux-ci n'ont jamais retrouvé de traces de son passage dans la police.

LaVey se maria avec Carole Lansing avec qui il eut sa première fille : Karla LaVey née en 1952. Ils divorcèrent en 1960 après que LaVey eut commencé une relation avec Diane Hegarty. Hegarty et LaVey ne se sont jamais mariés mais ils ont vécu ensemble pendant plusieurs années. Il eut avec elle une seconde fille : Zeena Galatea LaVey née en 1963.

Devenu une célébrité locale grâce à ses recherches sur le paranormal et à ses performances d'organiste, il essaya d'attirer les notables de San Francisco à ses soirées.

LaVey commença à présenter le vendredi soir des lectures sur le thème de l'occulte dans un cercle appelé le « Magic Circle ». Un membre de ce cercle proposa de jeter les bases d'une nouvelle religion. Le 30 avril 1966, il déclarait la fondation de l'Église de Satan. Cet événement attira l'attention des médias qui se mirent à le surnommer le « pape noir ». LaVey commença à présider des cérémonies de baptêmes sataniques (ce qu'il fit sur sa fille Zeena) et de funérailles sataniques.

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, LaVey s'inspira des idées de Ayn Rand et Aleister Crowley pour écrire la Bible satanique, livre qui rassemblait les thèses de l'Église de Satan.

Anton LaVey décède le 29 octobre 1997 d'un œdème pulmonaire.

Il compta parmi ses admirateurs les plus célèbres: Jayne Mansfield, Elton John, Kenneth Anger, Boyd Rice, Ron Hubbard, Roman Polanski, Robert Fuest, Elliot Silverstein, Van Halen, Crispin Glover, King Diamond, Jacques Vallée, Aime Michel, les Rolling Stones, les Eagles, Kurt Cobain et Marilyn Manson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]