Alliance populaire révolutionnaire américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alliance populaire révolutionnaire américaine
Alianza Popular Revolucionaria Americana
Image illustrative de l'article Alliance populaire révolutionnaire américaine
Logo officiel
Présentation
Président Alan García
Fondation 7 mai 1924 (Mexico)
20 septembre 1930 (Lima)
Siège Casa del Pueblo, Lima
Drapeau du Pérou Pérou
Fondateur Víctor Raúl Haya de la Torre
Secrétaire général Mauricio Mulder
Secrétaire nationale Mercedes Cabanillas
Président du groupe parlementaire Aurelio Pastor Valdivieso
Congrès du Pérou
4 / 130
Idéologie Social-démocratie, socialisme démocratique, troisième voie
Affiliation internationale Internationale socialiste, COPPPAL
Couleurs Rouge et blanc
Site web www.apra.pe
Politique au Pérou
Image illustrative de l'article Alliance populaire révolutionnaire américaine

APRA (Alianza Popular Revolucionaria Americana) est un mouvement et un parti politique péruvien fondé par Víctor Raúl Haya de la Torre.

Origines du Mouvement[modifier | modifier le code]

On considère que l’acte fondateur officiel de l’APRA en tant que mouvement politique latino-américain est la remise par Haya de la Torre le 7 mai 1924 du drapeau indien-américain à la Fédération des étudiants de Mexico. Ses principes, proposant la création d’un Front unique latino-américain (ou indien américain selon la terminologie de Haya de la Torre), sont exposés en 5 points dans un article publié dans le numéro de décembre 1926 de la revue britannique "The Labour Monthly" What’s the A.P.R.A. (en anglais) :

  1. Action contre l’impérialisme Yankee.
  2. Pour l’unité politique de l’Amérique latine.
  3. Pour la nationalisation des terres et des grandes entreprises.
  4. Pour l’internationalisation du canal de Panama.
  5. Pour la solidarité avec tous les peuples et classes opprimées dans le monde.

La première organisation politique “apriste” est créée en 1927 à Paris (Centro de Estudios Antimperialistas del APRA). Finalement, le "Partido Aprista Peruano" (PAP) est fondé le 20 septembre 1930, ce qui lui confère une base nationale pour opérer au Pérou. L'APRA reste quant à lui un mouvement à ambitions continentales, essaimant ses idées dans chaque pays d'Amérique latine.

L’APRA dans le jeu politique péruvien[modifier | modifier le code]

Haya de la Torre retourne au Pérou en 1931 pour se présenter à l’élection présidentielle. Mais il est emprisonné durant 15 mois et l’APRA est interdit jusqu’en 1934 puis entre 1935 et 1945. En 1945, José Luis Bustamante y Rivero devient président avec l’appui de l’APRA. En 1948, des dissidents du parti se révoltent à Callao et l’APRA est de nouveau déclaré illégal. En novembre, Manuel A. Odría s’empare du pouvoir et Haya de la Torre doit se réfugier à l’ambassade de Colombie à Lima.

Le parti est autorisé de nouveau en 1956. En 1962, Haya de la Torre se représente à l’élection présidentielle, qu’il remporte mais sans la marge nécessaire pour être élu conformément à la constitution. Une junte militaire annule alors les élections. De nouvelles élections ont lieu en 1963, mais Haya de la Torre est battu. Le parti reste un parti d’opposition jusqu’en 1979. De nouveau autorisé, il obtient la majorité des sièges dans l’assemblée constitutionnelle. Mais les luttes de succession qui font suite à la disparition du fondateur le 2 août 1979 empêchent le parti de concourir efficacement à l’élection présidentielle.

L’élection présidentielle de 1985 voit la victoire de son candidat Alan García Pérez. Le parti accède donc au pouvoir au Pérou jusqu’en 1990 après plus de 50 ans de lutte politique.

L’APRA aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Actuellement (2006), le Partido Aprista Peruano est dirigé par le président du Pérou Alan García Pérez. Candidat malheureux en 2001 celui-ci s’est de nouveau porté candidat à l’élection présidentielle du 9 avril 2006 et a été élu avec 55 % des voix. Le parti est très présent dans le Nord du pays notamment dans la région de Région de La Libertad, fidèle au souvenir du fondateur né à Trujillo. Il est membre de l’Internationale socialiste et de la COPPPAL , et se positionne aujourd'hui dans une tendance politique social-démocrate. L’hymne du parti est la Marseillaise avec des paroles en espagnol : la « Marsellesa Aprista ».

Les spécialistes s'accordent pour la plupart à dire que l'APRA est le seul parti politique péruvien dans le sens qu'il est le plus ancien existant dans le pays, le Partido Comunista Péruano ayant succombé à la méfiance de la population à l'égard de la gauche créée par le terrorisme du Sentier lumineux.

Il est donc doué d'une meilleure organisation (géographique, idéologique...) que la plupart des autres partis qui se forment sporadiquement. Il faut néanmoins remarquer que suite au premier gouvernement Apriste du président Alan García ayant plongé le pays dans une crise profonde, les péruviens se sont méfiés de l'APRA jusqu'en 2006 où ils ont réélu García.

Liens externes[modifier | modifier le code]