Alfred von Schlieffen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred von Schlieffen
Le comte Alfred von Schlieffen
Le comte Alfred von Schlieffen

Naissance 28 février 1833
Berlin
Décès 4 janvier 1913 (à 79 ans)
Berlin
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Grade Generalfeldmarschall
Années de service 1854 – 1906
Conflits guerre franco-prussienne de 1870
Faits d'armes Concepteur du plan d'invasion de 1914.

Le comte Alfred von Schlieffen (né le 28 février 1833 à Berlin, mort dans la même ville le 4 janvier 1913) fut un général et stratège prussien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un commandant général prussien à Berlin, il entre dans l'armée en 1854 puis à l'état-major en 1863, et participe en 1866, en tant que capitaine de l'état-major, à la bataille de Sadowa.

Il participe à la guerre franco-prussienne de 1870 en tant que commandant à l'état-major du grand-duc du Mecklembourg. De 1876 à 1884, il est commandant du régiment de uhlans de la Garde et travaille ensuite exclusivement au grand état-major général. En 1884, il accède au poste de chef de département du grand état-major. En 1888, il est promu quartier-maître général, et donc représentant du chef d'état-major le comte von Waldersee.

En 1891, Schlieffen succède à Waldersee. En 1903 il est général, membre du Conseil supérieur de la guerre. En 1905, il présente un plan offensif, présupposant que la prochaine guerre contre la France serait courte, en prévoyant une vaste manœuvre enveloppante en passant par le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas.

Article détaillé : Plan Schlieffen.

En 1906, il part à la retraite après cinquante-trois ans de service. Il est nommé Generalfeldmarschall en 1911. Il meurt à Berlin le 4 janvier 1913, dix-neuf mois avant le déclenchement des hostilités qui verront l'application partiel de son plan. D'aucuns pensent que ce plan aurait pu être couronné de succès, n'eût été la diminution des effectifs sur le flanc droit engagée par son successeur, Moltke.

Il est inhumé au cimetière des Invalides de Berlin.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (de) (en) Alfred von Schlieffen, Denkschrift Krieg gegen Frankreich, Berlin,‎ décembre 1905 (lire en ligne).
  • (de) Alfred von Schlieffen, Cannae : Mit einer Auswahl von Aufsätzen und Reden des Feldmarschalls sowie einer Einführung und Lebensbeschreibung von General der Infanterie Freiherrn von Freytag-Loringhoven, Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1913 (réimpr. 1925 à Berlin, 1931 à Fort Leavenworth et 1936 à Berlin), 392 p. (lien LCCN?).
  • (de) Alfred von Schlieffen, Friedrich der Grosse, Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1927 (lien OCLC?).
  • (de) Alfred von Schlieffen, Gneisenau, Leipzig, Insel-Verlag,‎ 193? (lien OCLC?).
  • (de) Alfred von Schlieffen, Die taktisch-strategischen Aufgaben aus den Jahren 1891-1905, Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1937 (lien OCLC?).
  • (de) Alfred von Schlieffen (préf. général Werner von Fritsch), Dienstschrifen des Chefs des Generalstabes der Armee Generalfeldmarschalls Graf von Schlieffen, Berlin, E. S. Mittler,‎ 1937, 2 volumes (lien notice BnF?).
  • (en) Alfred von Schlieffen (trad. Robert T. Foley), Alfred von Schlieffen's Military Writings, Portland, OR, Frank Cass,‎ 2003, 280 p. (ISBN 0714649996, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marius Daille (capitaine) (préf. général Ruffey), Essai sur la doctrine stratégique allemande d'après "La bataille de Cannes", par le feld-maréchal de Schlieffen, Paris, Berger-Levrault,‎ 1914, 89 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Hugo von Freytag-Loringhoven, Generalfeldmarschall Graf von Schlieffen : sein Leben und die Verwertung seines geistigen Erbes im Weltkriege, Leipzig, P. Schraepler,‎ 1920, 153 p. (lien notice BnF?)
  • (de) Wolfgang Foerster, Graf Schlieffen und der Weltkrieg, Berlin, Verlag Mittler,‎ 1921, 305 p. (lien LCCN?).
  • Wolgang Foerster (trad. Louis Koeltz, préf. général Maxime Weygand), Le Comte Schlieffen et la guerre mondiale : la Stratégie allemande pendant la guerre de 1914-1918, Paris, Payot,‎ 1929, 453 p. (lien notice BnF?).
  • (en) Alfred von Schlieffen, Cannae, by Count Alfred von Schlieffen, Fort Leavenworth, Command and General Staff School Press,‎ 1931, 306 p. (lien LCCN?).
  • Jean-Charles-Paul Courbis (chef d'escadron) (préf. général Marius Daille), Le Comte Schlieffen, organisateur et stratège, Paris, Berger-Levrault,‎ 1938 (lien notice BnF?).


Article connexe[modifier | modifier le code]