Hugo von Freytag-Loringhoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Freytag-Loringhoven.
Hugo von Freytag-Loringhoven
Naissance 20 mai 1855
Copenhague
Décès 19 octobre 1924
Weimar
Allégeance Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
puis Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Grade General der Infanterie
Années de service 1877 – 1918
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Pour le Mérite

Hugo Friedrich Philipp Johann Freiherr von Freytag-Loringhoven, né le 20 mai 1855 et mort le 19 octobre 1924, est un général prussien et un historien, avec des origines baltes bien que né à Copenhague.

Famille[modifier | modifier le code]

Les Freytag-Loringhoven forment une branche d'une ancienne famille westphalienne, installée en Livonie, dans l'Empire russe.

Article connexe : Germano-Baltes.

Hugo est le fils d'un diplomate (Karl von Freytag-Loringhoven, 1811-1882) au service de la Russie comme consul général à Copenhague et à Danzig.

Hugo est le père de Léopold Freiherr von Freytag-Loringhoven, le mari de la newyorkaise Elsa von Freytag-Loringhoven (la « baronne du dadaïsme »), et frère de la peintre allemande Mathilde von Freytag-Loringhoven.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

En tant que sujet russe, il entre d'abord dans l'armée impériale en 1877 avec le grade de lieutenant[1], puis intègre la Garde prussienne. En 1887, il est à la Kriegsakademie de Berlin, où il enseigne jusqu'en 1896 l'histoire militaire[2].

En 1898, il est affecté avec le grade de Major au grand état-major général (großer Generalstab)[2], travaillant notamment avec Alfred von Schlieffen, puis le 19 décembre 1907 il prend le commandement du 12e régiment de grenadiers (2e brandebourgeois) en garnison à Francfort-sur-l'Oder[1]. De retour au grand état-major général, il devient Oberquartiermeister (de) le 27 janvier 1910[2], puis le 1er décembre 1913 il reçoit le commandant de la 22e division à Cassel[1].

Lors de la mobilisation allemande de 1914, Freytag est affecté auprès de l'état-major austro-hongrois, comme officier de liaison ; proche de Falkenhayn, il est rappelé en janvier 1915 au sein de l'OHL avec le titre de Stellvertretender Generalquartiermeister[1] (adjoint du quartier-maître général). Placé temporairement à la tête du 9e corps de réserve courant 1915, il est nommé le 13 avril 1916 commandant de la 17e division de réserve, puis rejoint de nouveau l'OHL du 15 septembre 1916 jusqu'à la fin de la guerre avec la fonction de Stellvertreter (représentant) à Berlin, obtenant le 18 avril 1918 le grade de General der Infanterie[1].

Historien militaire[modifier | modifier le code]

En 1916, il reçoit la décoration Pour le Mérite, au titre des sciences et des arts, pour son œuvre en tant qu'historien. À partir de 1918, il est membre de l'Académie des sciences économiques d'Erfurt. Œuvres :

  • (de) Napoleonische Initiative 1809 und 1814 [« L'Initiative napoléonienne en 1809 et 1814 »], Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn,‎ 1896, 24 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Die Heerführung Napoleons und Moltkes : eine vergleichende Studie [« La Stratégie de Napoléon et de Moltke »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1897, 54 p. (liens notice BnF? et LCCN?).
  • (de) Aufklarung und Armeefuhrung : dargestellt an den Ereignissen bei der Schlesischen Armee im Herbst 1813 [« Reconnaissance et art de la guerre : exposé à propos de ce qui est advenu à l'armée de Silésie pendant l'automne 1813 »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1900, 153 p. (lien notice BnF?, lire en ligne).
  • (de) Studien, über Kriegführung auf Grundlage des Nordamerikanischen Sezessionskrieges in Virginien [« Études de stratégie sur la guerre de Sécession en Virginie »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1901 (réimpr. 1903), 134 (liens notice BnF? et LCCN?, lire en ligne).
  • (de) Aus den westlichen Gouvernements Russlands [« Dans les gouvernements occidentaux de la Russie »], Berlin, H. Steinitz,‎ 1905, 128 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Die Macht der Persönlichkeit im Kriege : Studien nach Clausewitz [« L'Importance de la personnalité à la guerre : étude d'après Clausewitz »], Berlin,‎ 1905 (réimpr. 1911), 124 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Das Exerzier-Reglement für die Infanterie vom 29. Mai 1906 [« Le Règlement d'infanterie du 29 mai 1906 »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1907 (lien notice BnF?).
  • (de) Kriegslehren nach Clausewitz aus den Feldzügen 1813 und 1814 [« Doctrines militaires d'après Clausewitz sur les campagnes de 1813 et 1814 »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1908, 156 p. (liens notice BnF? et LCCN?).
  • (de) Die Heerführung Napoleons in ihrer Bedeutung für unsere Zeit [« La Stratégie de Napoléon et son importance pour notre époque »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1910, 2 volumes (lien notice BnF?).
  • (de) Krieg und Politik in der Neuzeit, Studien [« Guerre et politique à l'ère moderne »], E. S. Mittler & Sohn,‎ 1911, 280 p. (lien LCCN?).
  • (de) Die Führung in den neuesten Kriegen, Operatives und Taktisches [« Le Commandement dans les dernières guerres, opérations et tactiques »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1912 (réimpr. 1913).
    • (de) Gebirgskämpfe [« Combat en montagne »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1912, 114 p. (lien LCCN?).
    • (de) Das russische Oberkommando in der europäischen Türkei im Kriege 1877-1878 [« Le Commandement russe en Turquie d'Europe pendant la guerre de 1877-1878 »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1912, 110 p. (lien LCCN?).
    • (de) Betrachtungen über den russisch-japanischen Krieg [« Réflexions sur la guerre russo-japonaise »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1913, 138 p. (liens notice BnF? et LCCN?).
  • Études d'après Clausewitz, par le général Bon von Freytag-Loringhoven : La Puissance de la personnalité à la guerre (trad. lieutenant René Goubernard), Paris, H. Charles-Lavauzelle,‎ 1913, 219 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Die Grundbedingungen kriegerischen Erfolges : Beiträge zur Psychologie des Krieges im 19. und 20. Jahrhundert [« Les Conditions de base du succès militaire : contributions à la psychologie pendant les guerres au XIXe et XXe siècles »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1914, 209 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Folgerungen aus dem Weltkriege [« Conséquences de la guerre mondiale »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1918, 106 p. (lien notice BnF?).
  • (en) Deductions from the World War, New York & Londres, G. P. Putnam's sons & Constable,‎ 1918, 176 p. (lien notice BnF?, lire en ligne).
  • (de) Politik und Kriegführung [« Politique et commandement militaire »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1918, 252 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Geschultes Volksheer oder Miliz? [« Armée nationale ou milice ? »], Berlin,‎ 1918.
  • (en) A Nation trained in arms or a militia ? lessons in war from the past and the present, Londres, Constable,‎ 1916, 172 p. (lien notice BnF?) (préface par Charles Callwell).
  • (de) Was danken wir unserem Offizierkorps? [« Que devons-nous à notre corps des officiers ? »], Berlin,‎ 1919.
  • (de) Generalfeldmarschall Graf von Schlieffen : sein Leben und die Verwertung seines geistigen Erbes im Weltkriege [« Maréchal comte von Schlieffen : sa vie et son héritage intellectuel pendant la guerre mondiale »], Leipzig, P. Schraepler,‎ 1920, 153 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Angewandte Geschichte [« Histoire appliquée »], Berlin & Leipzig, W. de Gruyter,‎ 1920, 234 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Menschen und Dinge, wie ich sie in meinem Leben sah [« Les Hommes et les choses, ce que j'ai vu pendant ma vie »], Berlin,‎ 1920, 338 p..
  • (de) Die Pflege geschichtlicher Erinnerungen [« souvenirs historiques »], Langensalza,‎ 1920.
  • (de) Heerführung im Weltkriege : vergleichende Studien [« Commander durant la Guerre mondiale »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1921, 2 volumes (liens notice BnF? et LCCN?, lire en ligne).
  • (de) Deutschlands Gegner im Weltkriege, Einführungen von Leo Frobenius und Hugo Frhr. v. Freytag-Loringhoven [« Adversaires de l'Allemagne pendant la Guerre mondiale »], Berlin,‎ 1922.
  • (de) Feldherrengröße : vom Denken und Handeln hervorragender Heerführer [« Généralissime »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1922, 210 p. (lien notice BnF?).
  • (de) Die Psyche der Heere [« Le Psychisme des armées »], Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1923, 175 p. (lien LCCN?).
  • (de) Die verwertung kriegsgeschichtlicher erfahrungen, Berlin, E. S. Mittler & Sohn,‎ 1925, 32 p. (lien LCCN?).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Antulio Joseph Echevarria, « General Staff Historian Hugo Freiherr von Freytag-Loringhoven and the Dialectics of German Military Thought », The Journal of Military History, no 60,‎ 1996.
  • (de) Bernd Freiherr Freytag v. Loringhoven, Freytag von Loringhoven : Eine Kurzgefasste Familiengeschichte, Munich,‎ 1986.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]