Aerospace Valley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aerospace Valley

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Pôle de compétitivité français dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués
Zone d’influence France et international[1]
Fondation
Fondation 2005
Fondateur Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées
Identité
Siège Toulouse
Personnages clés Agnès Paillard, Présidente[2] Marc Péré, Directeur Général[3]
Membres 705
Slogan Partagez, innovez, gagnez.
Site web Site officiel de l'Aerospace Valley
Entrée de l'usine Airbus de Toulouse-Saint-Martin

En France, Aerospace Valley est un pôle de compétitivité[4] de portée mondiale fondé en 2005[5], centré géographiquement sur les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine et thématiquement sur l'aéronautique (Airbus), l'espace et les systèmes embarqués.

Sur le plan juridique, Aerospace Valley est une association dont les membres sont des personnes physiques, des centres de recherche, des entreprises, ou des institutions publiques. Son objectif est de conserver la première place mondiale en matière d'aéronautique civile, sa première place européenne en matière d'espace, et sa position d'excellence en matière de systèmes embarqués. Dans ce but, elle définit une stratégie industrielle, de recherche et de formation, identifie et promeut des projets partenariaux entre ses membres, et mène des actions d'animation, d'intelligence économique et de communication. Le pôle est membre de l'European Aviation Clusters Partnership[6], association aérospatiale créée en 2009 par la Commission européenne[7].

Historique[modifier | modifier le code]

Initié par les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées[8], Aerospace Valley a vu le jour le 13 juillet 2005. De 2005 à 2011, son président a été Jean-Marc Thomas, également président d'Airbus France. Il a été remplacé dans ses fonctions par Agnès Paillard, qui travaille pour Airbus Defence and Space[9].

L'association[modifier | modifier le code]

Avec plus de 1 200 établissements industriels et de recherche[10], avec entre autres les grandes écoles aéronautiques françaises publiques membres du Groupement des écoles d'aéronautique, des autres écoles d'ingénieurs, des universités comme celle de Poitiers, l'Aerospace Valley réalise plus de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires et rassemble quelque 8 500 chercheurs[11].

Projets de recherche[modifier | modifier le code]

Aerospace Valley travaille sur deux types de projets : recherche et développement et structurants. Ces derniers sont destinés à consolider la filière aérospatiale en développant des zones industrielles ou des centres de formation.

Entre 2005 et 2011, 683 projets ont ainsi été validés ou agréés et 917 millions d'euros investis dans la recherche collaborative [12].

Un projet ambitieux[modifier | modifier le code]

L'aéroparc participe fortement au dynamisme économique de Bordeaux. En effet, le secteur de l'aéronautique civile et militaire est l'une des principales filières industrielles de la ville, avec plus de 10 000 emplois occupés pour la fabrication d'avions d'affaires, de combat, de pièces de la fusée Ariane, de missiles, etc. Le succès de ce projet est favorisé par sa situation, à proximité d'autoroutes, d'un aéroport, d'une voie ferrée bientôt à grande vitesse. Il repose sur la présence de grands groupes comme Dassault, Thales, Airbus ou Safran et sur le dynamisme des universités de l'agglomération.

Les objectifs[modifier | modifier le code]

Le pôle a pour objectifs de conforter sa première place mondiale en aéronautique civile (avions commerciaux, avions d'affaires), et sa première place européenne dans le domaine de l'espace (conception des satellites).[réf. nécessaire]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Yves Jean et Martin Vanier, La France: aménager les territoires, Armand Colin,‎ 2008, 335 p., p. 249Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Midi-Pyrénées Expansion, une implication logique dans la dynamique des pôles de compétitivité, consulté sur site www.midipyrenees-expansion.fr le 24 novembre 2011
  2. Agnès Paillard, nouvelle présidente d'Aerospace Valley, 17/11/2011, consulté sur site www.objectifnews.com le 24 novembre 2011
  3. Marc Péré, nouveau Directeur Général d'Aerospace Valley, 26/05/2011, consulté sur site www.objectifnews.com
  4. Pôle mondial Aerospace Valley, consulté sur site competitivite.gouv.fr le 30 octobre 2011
  5. [PDF]Plaquette Aerospace Valley, consulté sur site www.midipyrenees.fr le 30 octobre 2011
  6. Aerospace Valley, consulté sur site www.eacp-aero.eu le 24 novembre 2011
  7. FARNBOROUGH: EACP: a path to new funding for Europe's small and medium-sized entreprises, 13/07/2010, consulté sur site www.flightglobal.com le 24 novembre 2011
  8. Aerospace Vallée. Décollage imminent, consulté sur site www2.cnrs.fr le 24 novembre 2011
  9. AEROSPACE VALLEY ANNONCE SA STRATÉGIE, consulté sur site www.developpement-economique.fr le 24 novembre 2011
  10. Aerospace Valley joue à fond l'interrégionalité, 01/12/2005, consulté sur site www.usinenouvelle.com le 27 novembre 2011
  11. Aerospace Valley : Jean-Marc Thomas dresse le bilan avant son départ, 28/09/2011, consulté sur site www.objectifnews.com le 30 octobre 2011
  12. Économie. Aerospace Valley à l'âge de la maturité, consulté sur site www.ladepeche.fr le 24 novembre 2011