Adolphe-Basile Routhier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolphe-Basile Routhier, vers 1890

L'honorable sir Adolphe Basile Routhier ( à St-Placide - à Saint-Irénée-les-Bains) est un écrivain québécois, essayiste, romancier, critique littéraire, avocat, auteur, juge et professeur. Il est l'auteur des paroles de l'hymne national du Canada grâce à son poème intitulé «Ô Canada».

Biographie[modifier | modifier le code]

Sir Adolphe Basile Routhier est né à Saint-Placide sur les rives du lac des Deux Montagnes le . Dès un jeune âge, il développa un goût pour les voyages et les rêves.

À l'âge de 11 ans, le jeune Routhier fait ses études classiques au Séminaire de Sainte-Thérèse jusqu'en 1858. Par la suite, il étudie le droit à l'Université Laval. En 1861, il est admis au barreau. Un conservateur à cœur, il est candidat lors de l'élection fédérale de 1874 dans la circonscription de Kamouraska, mais il connaît une défaite. Cette même année, il est nommé juge puîné à la Cour supérieure de la province de Québec pour le district du Saguenay.

En 1876, il préside le procès qui, selon lui, serait le plus important de toute l’histoire canadienne celui de « l'influence indue ». L'enquête dura 35 jours et plus de 175 témoins sont entendus. Selon Routhier, ce fut le plus important conflit entre l'Église et l'État.

En 1897, Routhier refusa le poste de lieutenant-gouverneur des Territoires du Nord-Ouest pour accepter celui de juge de l'amirauté à la Cour de l’échiquier du Canada. À ce même moment, il est aussi professeur de droit à l'Université Laval.

Entre temps dans sa carrière littéraire, Routhier collabore avec plusieurs journaux et revues, notamment le Nouveau Monde et le Courrier du Canada. En 1871, il fait paraître ses Causeries du dimanche, un recueil d'articles déjà publié dans le quotidien. Durant sa longue carrière, il a touché à tous les mouvements littéraires de son temps :essai critique, portraits littéraires, esquisses historiques, récits de voyage, poèmes, romans et drame. Un écrivain généreux, il composa les paroles de l'Ô Canada en 1880 à l’occasion de la Saint-Jean Baptiste ; c'est son œuvre la plus marquante. Ce ne sera qu’en 1980 que ce poème deviendra officiellement l'hymne national du Canada.

En 1875, à Rome, Pie IX lui conféra le titre de chevalier de l’ordre de Saint-Grégoire-le Grand, puis en juin 1911, le roi Édouard VII le créa chevalier de Saint-Michel et de Saint-Georges, il fut désormais appelé sir Adolphe Basile Routhier.

En 1906, Routhier prend sa retraite bien méritée. Il consacrait tout son temps libre à la création littéraire. À 80 ans, sa prose était toujours aussi alerte. Il avait 81 ans quand il est mort en pays de Charlevoix, à Saint-Irénée-les-Bains, le . Il a été inhumé au cimetière Notre-Dame-de-Belmont à Sainte-Foy (Québec).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Causeries du Dimanche (1871)
  • Placet aux Chambres. La bourse ou la vie (1873)
  • Portraits et Pastels littéraires (1873)
  • Jugement de Son Honneur le juge Routhier. Contestation de l’élection de l’honorable Hector Langevin, député fédéral du comté de Charlevoix (1876)
  • En canot. Petit Voyage au Lac Saint-Jean (1881)
  • À travers l’Europe. Impressions et Paysages (1881 -1883)
  • Les Échos (1882)
  • À travers l’Espagne. Lettres de voyage (1889)
  • Conférences et Discours (1889)
  • Les grands Drames (1889)
  • Discours au concert de charité donné à Québec par Madame Albani le 13 mai 1890 (1890)
  • Nouveaux Chemins de la croix. Méditations (1891)
  • De Québec à Victoria (1893)
  • La Reine Victoria et son jubilé (1898)
  • Québec et Lévis à l’Aurore du XXe siècle (1900)
  • Saint-Jean-Baptiste de Québec (1901)
  • Conférences et Discours. Deuxième série (1904)
  • L’Église et la France, conférence donné à Québec le 4 février 1907 (1907)
  • Le Centurion. Roman des temps messianique (1909)
  • La tempérance et les Destinées du Canada (1911)
  • Conférence sur Sir George-Étienne Cartier (1912)
  • De l’homme à Dieu. Essai d'apologétique pour les hommes du monde (1913)
  • Montcalm et Lévis. Drame historique en cinq actes avec prologue et six tableaux (1918)
  • Paulina. Roman des temps apostoliques (1918)


Le fonds d'archives d'Adolphe-Basile Routhier est conservé au centre d'archives de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].


Poésie

  • Au colisée
  • Au pied de la croix
  • Aux collégiens
  • Chant national
  • Dans les montagnes
  • La France au Canada
  • La mort du père Anne de Noue
  • La nuit
  • Le verbe
  • Nos petits cercueils
  • Ô Canada (1880)

Prix littéraire[modifier | modifier le code]

1867 : Médaille de bronze dans un concours de poésie de l'Université Laval,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES DU CANADA. Archives de poésie canadienne, [En ligne], 2003. collectionscanada.ca (26 septembre 2006)
  • Adolphe-Basile Routhier dans le Dictionnaire biographique du Canada (édition en ligne). Université de Toronto/Université Laval. 1979-2005.
  • CULTURE ET COMMUNICATIONS QUÉBEC. « Adolphe Basile Routhier raconte son lac des Deux-Montagnes », Histoire Québec, [En ligne], juin 1997, vol. 3, no. 1. histoirequebec.qc.ca
  • DEMOUGIN, Jacques. Dictionnaire des littératures françaises et étrangères, Paris, Larousse, 1992, p. 1385
  • BIOGRAPHIES du Canada, Montréal, Stanké, 2000, p. 2183
  • FOREST, Gilbert. Dictionnaire des citations québécoises, Montréal, Québec/Amérique, 1994, 850 p.
  • GAUTHIER, Serge. Encyclobec : Sir Adolphe-Basile Routhier (1839-1920). Auteur du texte de l’hymne national canadien, [En ligne], 2003. encyclobec.ca (26 septembre 2006)
  • LEMIRE, Maurice, Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, Montréal, Fides, c1978 – 2003, p. 1178-1179
  • PATRIMOINE CANADIEN. Infocentre littéraire des écrivains québécois, [En ligne], 2006.[ litterature.org
  • ENCYCLOBEC. Le ciel est bleu, l'enfer est rouge. Le procès de l'influence indue de 1876, [En ligne], 2002. encyclobec.ca
  • THE CANADIAN ENCYCLOPEDIA. Encyclopedie de la musique au Canada, [En ligne], 2002. thecanadianencyclopedia.com
  • ENCYCLOPÉDIE DE L'HISTOIRE DU QUÉBEC. Les Échos, [En ligne], 2003.bnquebec.ca
  • ENCYCLOPÉDIE DE L'HISTOIRE DU QUÉBEC. En canot : petit voyage au Lac St-Jean, [En ligne], 2003.bnquebec.ca
  • ENCYCLOPÉDIE DE L'HISTOIRE DU QUÉBEC. Abbé Elie-J. AUCLAIR, Figures canadiennes. Deuxième série, Montréal, éditions Albert Lévesque, 1933, p. 131-137.[En ligne], 2003.marianopolis.edu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Adolphe-Basile Routhier (MSS153) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :