XXVe siècle av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -2500)
Aller à : navigation, rechercher

IVe millénaire av. J.-C. | IIIe millénaire av. J.-C. | IIe millénaire av. J.-C.

../.. | XXVIIe siècle av. J.-C. | XXVIe siècle av. J.-C. | XXVe siècle av. J.-C. | XXIVe siècle av. J.-C. | XXIIIe siècle av. J.-C. | ../..

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains


Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Vers 3600 à 700 av. J-C période d'assèchement de la région saharienne. Devant la disparition des pâturages, les pasteurs bovidiens du Tassili des Ajjers doivent descendre vers le sud. Les uns auraient gagné le Sénégal en longeant l’Atlantique. D’autres auraient atteint l’Afrique occidentale en descendant la vallée du Tilemsi ou de l’oued Azaouak. Ces néolithiques seraient les ancêtres des Peuls qui vivent actuellement dans la partie soudanaise et sahélienne de l’Afrique occidentale.
  • Dès le milieu du IIIe millénaire, les pêcheurs et agriculteurs négrides qui vivent dans le Sahara doivent se replier vers des zones moins arides. Dans le sud de la Mauritanie, dans une région aujourd’hui désertique, on a retrouvé de nombreux vestiges de pêcheurs néolithiques, et plus à l’est, des vestiges d’agriculteurs. Ces hommes seraient les ancêtres de populations sarakollé, qui fonderont l’Empire du Ghana en 300 d'où la ville de Koumbi Saleh présente dans le sud mauritanien.
  • Les Négrides venus du Sahara par les vallées du Tilemsi seraient les ancêtres des Songhaï de Gao.
  • Parmi les populations néolithiques d’origine saharienne établies entre 2500 et 500 av. J.-C. en Afrique occidentale, certaines seraient les ancêtres des populations bantoues qu’on retrouve aujourd’hui en Afrique équatoriale et australe.

Asie[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

céramique de Khirbet Kerak.
Stèle des Vautours, qui célèbre la victoire d’Eannatum de Lagash sur Umma. Première mention historique de l’Élam.
  • Vers 2500-2400 av. J.-C. : Apparition d’un peuple venu d’Anatolie orientale en Syrie et en Palestine (céramique noire et rouge dite de Khirbet Kerak).
  • Vers 2500-2450 av. J.-C., Mésopotamie : La documentation historique se fait plus dense à Sumer et permet de mieux connaître la nature des rivalités et quelques problèmes de la vie interne des cités.
  • Vers 2500-2350 av. J.-C. Première dynastie de Lagash. Règne de Lugal-shag-engur (v. 2500), roi de Lagash[5]. Domination de Lagash à Sumer (DA III B)[6].
  • 2500-2400 av. J.-C. : Ilshu, Išgi-Mari, Ikun-Šamash, Ikun-Šamagan et Iblul-Il se succèdent sur le trône de Mari[6].
  • Vers 2490-2465 av. J.-C. : Règne d'Ur-Nanshe roi de Lagash. Il construit un rempart et plusieurs temples, fait creuser des canaux et commerce avec Dilmoun (Bahreïn) par le port d’Eninkimar.
  • 2485-2450 av. J.-C. : Règne de Meskiagnunna (Mesh-Ki-Ang-Nanna), roi d’Ur.
  • 2465–2455 av. J.-C. : Règne d'Akurgal, roi de Lagash, fils d'Ur-Nanshe. Reprise du conflit entre Lagash et Umma.
  • Entre 2460 et 2400 av. J.-C. : Règnes d'Iblul-Il, roi de Mari et d'Arennum, roi d’Ebla. Iblul-Il mène des campagnes victorieuses en Syrie du Nord.
  • 2455-2425 av. J.-C. : Règne d'Eannatum, roi de Lagash. Il vainc la ville d’Umma à la suite d’un conflit frontalier (Girsu). Le succès final de Lagash semble lui donner une grande puissance : Eannatum doit faire face à plusieurs coalitions de l’Élam et de ses alliés de Transtigrine, d’Ur, Uruk, Akshak, Kish et Mari. Il chasse les Élamites de Sumer, pille ou rase les villes de leurs alliés, vainc Mari, prend Ur et Uruk, arrache Kish à Zuzu, roi d’Akshak.
  • Vers 2450 av. J.-C. : Les troupes de Hamazi, conduites par leur chef Hatanish, traversent le Tigre et s’emparent de Kish où elles vont rester six ans avant que le roi d’Akshak ne la reprenne.
  • Vers 2450-2300 av. J.-C. : Palais présargonique de Mari.
  • Vers 2450 av. J.-C. : Archives du temple de Bawa à Lagash.
  • Vers 2445 av. J.-C. : Règnes de Elil puis de Balili, rois d’Ur.
  • Vers 2430 av. J.-C. : Règne de Enbi-Ishtar, roi de Kish
  • Vers 2430-2400 av. J.-C. : Règne de En-shakush-anna, roi d’Uruk.
    • En-shakush-anna, roi d’Uruk, puis Lugal-anne-mundu, roi d’Adab occupent successivement Kish et Nippur et se font reconnaître suzerains de Sumer.
  • Vers 2430-2425 av. J.-C. : Enannatum Ier, frère de Eannatoum, roi de Lagash.

Europe[modifier | modifier le code]

Extension approximative de la Culture de la céramique cordée.
Chaudron de Los Millares.
  • 2480 à 1855 av. J.-C. : Civilisations d’Abealzu-Filigosa et de Monte Claro en Sardaigne.
  • 2490-2340 av. J.-C. : Deuxième phase de la construction du tertre artificiel de Silbury Hill, haut de 40 m, en Angleterre.
  • Construction de camps fortifiés dans les sites stratégiques (vallées fertiles et mines de cuivre) au Portugal (Estremadura) et en Espagne du Sud (site de Los Millares).
    • Le site de Los Millares est défendu par un mur de pierre à bastions, avec une série d’avant-postes sur les collines voisines. On y trouve un vaste cimetière avec des tombes collectives très riches.
    • Découverte de nombreuses représentations anthropomorphes de pierre, os ou marbre (sud de l’Espagne) et sur plaquettes de schistes gravées (Portugal).
  • Sépultures mégalithiques collectives en Scandinavie : dolmen en Suède (dösar, en suédois) et au Danemark (presqu’île de Mols, Jylland) ; allées couvertes (gånggrifter, en suédois) de Gillhöd (Scanie) et de Frejlev (Lolland).
  • Tumuli funéraires de Maïkop, dans le Caucase du Nord : la découverte dans les steppes du Kouban de tombes royales d’un mobilier exceptionnellement riche (art animalier inspiré de Sumer) dans les kourganes, (énormes buttes de 10 mètres de haut) atteste l’existence de « royautés » enrichies par le commerce du bétail et peut-être l’exploitation des mines du Caucase.

Inventions, Découvertes, Introductions[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

  • Amélioration dans la production de céréales dues à la sélection et à l’hybridation du maïs en Amérique du Sud. Elle permet l’accroissement de la population et l’apparition de vastes villages permanents.
  • Métiers à tisser, outils de pierre polie, travaux d’irrigation au Pérou.
  • Commerce à longue distance, essentiellement d’objets de valeur ; certains se retrouvent dans de riches sépultures.
  • Figurines féminines modelées dans l’argile au Pérou.

Asie[modifier | modifier le code]

  • Début de l'introduction de la céramique dans toutes les îles de l'Asie du Sud-Est. Son arrivée est concomitante avec celle d'animaux domestiques exogènes, et marque le développement des installations permanentes de populations agricoles au détriment des populations de chasseurs-cueilleurs.
  • Métallurgie du Bronze dans le Sud-Est asiatique (Phung Nguyen au Viêt Nam du Nord).
  • Premier vêtement de coton connu, trouvé à Mohenjo-daro, en Inde.
  • Domestication du cheval en Asie centrale.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • En Mésopotamie méridionale, la première recette de bière connue est retrouvée sur une tablette d'argile.
  • À l’époque de Lagash existent des unités de chars lourds (deux ou quatre roues pleines), sans doute peu maniable, tirés par des onagres ou des ânes.
  • Mésopotamie : Invention de l’arc composite. Lances et poignards de bronze.

Europe[modifier | modifier le code]

  • Constitution dans les régions de Remedello (Italie du nord), Aleria et Terrina IV (Corse), Huelva, Murcie et Almeria (sud de l’Espagne), Palmela (Portugal), Cabrières (Hérault) des premiers centres miniers d’Europe occidentale. Certaines perles de cuivre auraient servi d’étalon pour les échanges dès cette époque.
  • Industrie du cuivre dans le Caucase.
  • Progrès dans les techniques de la pêche et de la chasse en Scandinavie.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David N. Edwards, The Nubian Past : An Archaeology of Sudan, Routledge (ISBN 9781134200870, présentation en ligne)
  2. Voir les chronologies comparées des dynasties égyptiennes
  3. Alexandre Astier, Petite histoire de l'Inde, Eyrolles,‎ 2011 (ISBN 9782212862133, présentation en ligne)
  4. Charles Kahn, World History : Societies of the Past, Portage & Main Press,‎ 2005 (ISBN 9781553790457, présentation en ligne)
  5. Selon la chronologie moyenne qui place le règne d'Hammurabi entre 1792 et 1750
  6. a et b Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil,‎ 1995 (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)