Équitation Western

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équitation western

L'équitation western est une équitation qui s'est développée dans l'Ouest des États-Unis au XIXe siècle (à partir de la Conquête de l'Ouest). Historiquement, elle était avant tout une équitation de travail pratiquée sur les ranchs par les cow-boys. Elle est aussi désormais une équitation de loisir et de compétition.

Elle a pour origine principale l'équitation espagnole, à laquelle s'ajoute l'influence anglo-saxonne. Elle est aussi appelée « équitation américaine », mais cette dénomination est contestée. Surtout pratiquée aux États-Unis, l'équitation western l'est aussi en Europe, par des cavaliers cherchant une approche du cheval différente de celle de l'équitation dite classique ou « à l'anglaise ».

La monte américaine permet un contrôle absolu du cheval, à condition que le cavalier ait fait de ce dernier un partenaire et collaborateur obéissant, en basant la relation exclusivement sur la confiance. C’est un très long apprentissage qui doit aboutir à une totale entente entre le cavalier et sa monture.

Le cheval de monte western ne doit pas constamment être soutenu. Il marche d'une manière souple et naturelle, le cavalier lui, est assis d'une manière passive et épouse les mouvements du cheval avec ses hanches. Il utilise les aides du bassin, des mollets ou de la main uniquement lorsqu'il veut obtenir quelque chose du cheval.

Ce qui est important, c’est que le cheval ait assimilé la base du travail qui lui est demandé et qu’il agisse quasiment de façon autonome.

L'équitation western se distingue par un matériel très spécifique, notamment une selle spécialisée possédant une corne à l'avant, dans laquelle le cavalier est bien assis et soutenu. Les mors portent des branches, et les éperons sont à tige longue et molettes. La monte à une main fait également partie des finalités de cette équitation.

L'équitation western de compétition comporte de très nombreuses épreuves inspirées du travail quotidien du cow-boy. Le gymkhana compte des épreuves de vitesse comme le barrel racing. Les épreuves incluant le maniement d'une corde, dites roping, comptent notamment la capture d'un veau au lasso. Le rodéo est également une célèbre épreuve de cette équitation, et le reining forme l'unique discipline d'équitation western présente aux jeux équestres mondiaux.

L'équitation western se pratique généralement avec des races de chevaux américaines, comme le Quarter Horse, l'Appaloosa ou encore le Paint Horse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des chevaux sont introduits sur le continent américain lors des premières explorations des Européens, puis à plus grande échelle lors de la colonisation. Francisco Vasquez de Coronado (1510-1554) libère notamment un grand nombre de chevaux dans la nature. L'équitation western est, avant tout, une équitation de travail développée dans les ranchs, suivant les nécessités de l'élevage extensif du bétail. Cet intense travail de ranch nécessite des chevaux endurants et polyvalents.


La plupart des pratiquants de l'équitation éthologique connus depuis la fin du XXe siècle sont issus de l'équitation western. Ils ont élaboré des approches sans violence en prenant en compte la nature du cheval. Néanmoins, les principes de l'équitation dite éthologique sont déjà connus à des époques plus anciennes. Les noms de Pat Parelli, de John Lyons ou de Monty Roberts ont marqué le monde cavalier, tandis que ceux de Denton Offut et de John Solomon Rarey ont été oubliés. Tom Dorrance est l'un des premiers pratiquants de monte western aux États-Unis à mettre en place une méthode d'éducation équine basée sur le respect du cheval. Avec Ray Hunt, un autre rancher, il a mis en place de nouveaux codes pour communiquer avec l'animal. Au quotidien, les cavaliers en équitation western utilisent ces aides précieuses pour obtenir de la confiance et du travail dans la sérénité avec leur monture.

Épreuves[modifier | modifier le code]

L'équitation western est très diversifiée. Certaines épreuves, soutenues par des associations actives, sont plus répandues que d'autres. L'équitation western ne se réduit pas aux épreuves les plus connues.

  • Barrel racing
  • Birangle Stake Race
  • Figure 8 Flag Race
  • Figure 8 Stake Race
  • Hurry Scurry
  • Keyhole
  • Pole Bending
  • Quadrangle Stake Race
  • Speedball
  • Speed Barrels
  • Single Stake Race
  • Big T
  • Pony Express
  • Pick Up Rider
  • Exchange Rider
  • Potatoe Race
  • etc.
    • Roping :
  • Heading
  • Heeling
  • Team Roping
  • Steer Stopping
  • Calf Roping
  • Breakaway Roping
  • Figure 8 Roping
  • Steer Wrestling
  • Saddle Bronc Riding
  • Bareback Bronc Riding
  • Wild Cow Milking
  • Relay Race
    • Junior Rodeo
  • Goat Tying
  • Steer Daubing
    • Ground work
  • Showmanship

at halter

  • Halter
  • Longeline
  • Trail in hand*
    • Dry work
  • Western pleasure
  • Western Horsemanship
  • Western Riding
  • Trail
  • Reining
  • Free Style Reining
  • Bareback Equitation
  • Stockhorse


    • Cow work
  • Cutting
  • Ranch cutting
  • Cattle penning
  • Team penning
  • Working cowhorse
  • Calf branding
  • Versatile ranch horse
 

Catégorisation des épreuves :

  • Gymkhana : regroupe les épreuves de vitesse
  • Ground Work : les épreuves en main
  • Dry Work : le travail sans bétail

(littéralement « travail sec »)

  • Cow Work : le travail avec bétail

Rodéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rodéo.

Il existe au moins deux grandes disciplines chevaux montés dans le rodéo :

- Le Bronc Riding qui se pratique avec une selle démunie de la corne.
- Le bar back riding qui se pratique à cru.

Dans les épreuves de Bronc riding, le cavalier à en main une simple longe attachée à un licol Dans les épreuves de monte à cru, les cavaliers ne disposent que d'une poignée fixée à la sous ventrière et il leur faut se maintenir sur l'animal durant 8 secondes. Ils ne doivent en aucun cas toucher leur monture de leur main libre. Ce sport vient précisément du Texas.

Gymkhama[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gymkhana.

Barrel racing[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Barrel racing.

Les concours de barrel racing consistent à passer autour de trois barils placés en forme de triangle, qu'il faut contourner en forme de trèfle. Il faut franchir ce parcours le plus rapidement possible. Les meilleurs chevaux pour cette épreuve sont les Quarter Horse à la musculature très développée. Les chevaux sont entraînés pour courir vite et faire des tournants serrés.

Reining[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Reining.

Horsemanship[modifier | modifier le code]

La discipline de Western Horsemanship évalue l’habileté du cavalier, en harmonie avec son cheval, à exécuter avec précision et calme un parcours imposé par les juges transmis aux participants quelques heures au plus tard avant le début de l’épreuve.

Ce parcours comprend un certain nombre de difficultés permettant aux juges d’apprécier pleinement les talents du cavalier : pas, trot, galop en ligne droite et en cercle, pivots, reculer, etc...

Le concurrent doit démontrer de l’assurance tout en conservant une position équilibrée, fonctionnelle et fondamentalement correcte.

A partir du parcours individuel, les meilleurs cavaliers sont appelés pour une seconde épreuve collective, une sorte de Western Pleasure (les cavaliers sont appelés tous ensemble sur la piste). Cela permet aux juges de d'attribuer des points supplémentaires dans le cas où deux cavaliers ont réalisés des performances très comparables.

L’attitude, la discrétion des aides du cavalier et l’harmonie du couple sont des facteurs déterminants pour cette discipline.

Western Riding[modifier | modifier le code]

Le Western Riding est un épreuve qui juge l'aisance, la précision et la synchronisation lors des changements de pieds au galop du cheval. Cette discipline permet d’apprécier la qualité du mouvement et la souplesse de l'équidé qui doit être sensible, maniable et libre dans ses mouvements. Le cheval doit donner une impression agréable, confortable et calme. Sont jugés : la précision, les allures, les changements de pieds au galop, la réponse au cavalier, le style et les dispositions du cheval. Le parcours imposé comprend une barre posée au sol, un slalom et des serpentines en effectuant des changements de pieds très précis.

Le concurrent qui aura démontré des changements de pied fluides, calmes et exactement au milieu des cônes gagnera l'épreuve.

Trail[modifier | modifier le code]

Le Trail est une discipline western qui permet à la fois aux débutants de s’initier aux techniques de monte western, sans vitesse, et aux cavaliers expérimentés de travailler à un très haut niveau de dressage. En effet, la multitude de parcours possibles enchaînant passage de porte, slaloms, stops, départs au galop de l’arrêt, trot rasant, reculer complexes, etc… nécessite un gros travail de préparation que tout cavalier « dresseur », aime réaliser.

Western Pleasure[modifier | modifier le code]

Dans cette épreuve, le Quarter Horse se déplace en « rasant le tapis » à un rythme très lent ; ce qui rend ses allures extrêmement confortables. Grâce à cette discipline et à son type de chevaux de lignée Pleasure, beaucoup de cavaliers peuvent accéder à une équitation western calme et agréable.

Tous les chevaux sont appelés ensemble dans le manège ou la carrière et les 3 allures principales (pas, trot, galop) sont demandées par le juge. Le cheval avec les allures les plus lentes (mais naturelles) et avec la meilleure qualité de mouvement sera en tête de l'épreuve.

Chevaux[modifier | modifier le code]

L'équitation western est plus propice aux races américaines du type Quarter Horse, Appaloosa, Paint Horse, Nokota, Morgan ou encore Mustang, mais toutes les races peuvent en théorie la pratiquer. Les Pur-sang arabes n'y sont pas rares.

Diffusion de la pratique[modifier | modifier le code]

Aux Etats-Unis[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

L'équitation western est en plein développement, menée par l'Association Française d'Équitation Western (AFEW)[réf. nécessaire][1].

En Suisse[modifier | modifier le code]

L'équitation western est présente en Suisse depuis 1978 grâce à la Swiss Western Riding Association (SWRA), les associations des races telles que l'Association Suisse des Quarter Horses (SQHA) www.sqha.ch et l'Association Suisse des Paint Horses (SPHA) www.spha.ch sont également très actives et permettent le développement d'un niveau équestre national très intéressant pour un petit pays comme la Suisse. Ainsi il n'est pas rare de voir des champions européens de cette nationalité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]