Pony games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
A-terre A-cheval

Les pony games (appelés également mounted games) sont un sport équestre qui se joue à poney ou à cheval, en équipe (4 ou 5 cavaliers), en paire (2 cavaliers) ou en individuel (1 seul cavalier).

Les pony games requièrent une endurance physique toute particulière et une cohésion d'équipe. C'est un sport qui apprend à vivre en société et qui enseigne la confiance en soi, et la confiance envers autrui.Cette discipline permet aussi de faire découvrir aux jeunes cavaliers l'équitation de façon ludique.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1950, les poneys clubs anglais s'inspirent des exercices de gymkhana des militaires et inventent les principaux jeux. En 1957, le prince Philip est à l'origine de la première compétition officielle inter poneys clubs. En France, les Pony Games arrivent officiellement en 1991 par l'intermédiaire de Jacques Cave (premier sélectionneur national). Les premières épreuves de Championnats de France sont intégrés aux Championnats de France Poneys, organisés en 1993 à Chateaubriand. À cette époque, il n'y avait que 4 équipes, contre environ 300 en 2011.

Caractéristiques de ce sport[modifier | modifier le code]

Le Pony-Games est un sport basé sur le Mounted-Games. Le "Pony-Games" étant une appellation employée par la Fédération Française d'Equitation. La différence se fait essentiellement sur le règlement. Le Mounted-Games utilise le règlement international, favorisant le jeu, tandis que le Pony-Games a un règlement adapté par la Fédération Française d'Equitation, privilégiant la sécurité au jeu. En France, le Mounted-Games est joué uniquement lors des compétitions internationales.

La discipline nous arrive d'Angleterre et débarque en France dans les années 1990. Elle connaît un engouement immédiat et participe au "phénomène poney" (popularisation de l'équitation). Cette discipline est également pratiquée dans de nombreux pays en Europe, notamment en Allemagne, Angleterre, Pays de Galle, Irlande du Nord, Suisse, Belgique, Luxembourg, Écosse, Irlande, Suède, Norvège, ... mais également en Amérique avec les États-Unis et le Canada, en Océanie avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande et même en Afrique avec l'Afrique du Sud.

Les PG sont une série de jeux équestres. Ils sont joués en équipe et en ligne, c'est-à-dire que chaque équipe concourt sur une portion de terrain (généralement 10 mètres de large et de la longueur du terrain) parallèle à "la ligne" de l'équipe d'à côté (similairement à la disposition des nageurs en natation par exemple). Ce n'est donc pas un sport où les différentes équipes ont des contacts entre elles, comme le football ou le rugby par exemple. Ces jeux se déroulent sous forme de relais entre quatre cavaliers (pour les épreuves en équipe), deux (pour les paires) ou d'un passage simple (pour les individuels).

La discipline est basée sur un règlement strict et précis (le règlement français étant différent de l'international), essentiellement pour privilégier la sécurité des cavaliers autant que celle des équidés lors des compétitions. En France, 32 jeux sont homologués alors que les anglo-saxons en ont environ 70.

Un des jeux consiste à poser une bouteille

Ces jeux sont également bénéfiques sur le plan physique et mental. Les cavaliers ont envie d'apprendre et de se dépasser en harmonie avec leur poney, pour faire gagner leur équipe. Les Pony/Mounted-Games sont ouverts à tout le monde, quel que soit l'âge. Il existe plusieurs catégories permettant de regrouper les différents cavaliers selon leur niveau et leur âge. Il n'y a pas de limite d'âge maximum.

La notion la plus importante, est le "fair-play". C'est d'ailleurs sur cette base que ce sport a été créé. Dans Le Petit Larousse Illustré 2001, il est défini comme "pratique du sport dans le respect des règles, de l'esprit du jeu et de l'adversaire". En outre, le respect des personnes présentes en pony-games comme les autres cavaliers, les entraîneurs, les juges mais également du matériel. Aucun emportement verbal ou physique n'est accepté, envers qui que ce soit.

Les Pony Games est un véritable "sport spectacle" (à haut niveau) d'une part parce que les cavaliers rivalisent entre eux d'adresse et de vitesse tout en donnant l'impression de ne faire qu'un avec leur poney, d'autre part parce que les spectateurs peuvent encourager librement avec voix ou autre, un peu comme au football, en créant une ambiance plus festive que celle d'un concours de saut d'obstacles ou de dressage[1].

Les jeux[modifier | modifier le code]

Le règlement de la Fédération française d'équitation recense 32 jeux : En France, les jeux sont catégorisés par "indice" (également appelé "série"), qui sont:

  • Indice 3 et 2 : Jeux de difficulté "simple"
    • Slalom : un slalom aller-retour avec transmission d'un témoin entre les cavaliers.
    • Balle et cône : relais avec pose et prise d'une balle sur des cônes et d'un relais.
    • Les cinq drapeaux : relais avec pose et prise de drapeaux dans des cônes.
    • La corde : slalom en binômes, chacun tenant une extrémité de la corde.
    • Les deux drapeaux : relais avec pose et prise de drapeaux dans des cônes.
    • Les deux tasses : Déplacement de tasses sur des piquets.
    • Facteur : relais en slalom aller-retour avec récupération de lettres (courrier) en bois qui doivent être mises dans un sac.
    • Carton : relais avec dépôts de "cartons" (cylindres fermé à un bout) pris sur les piquets dans un seau.
  • Indice 1 (en plus des jeux de l'indice 2) : Jeux de difficulté "Moyenne"
    • A pied à cheval: Le premier cavalier fait l'aller à pied, le retour à cheval. Le deuxième fait l'aller à cheval et le retour à pied. Le 3e fait comme le 1er, le 4e comme le 2e.
    • Les cinq tasses : relais avec pose d'une tasse sur un piquet puis collecte d'une autre sur un socle au fond du terrain.
    • Basket : relais avec dépôts de balles dans un panier.
    • Les marches : relais en marchant à pied sur des marches. Le cavalier doit descendre, franchir 6 marches à pied sans mettre le pied par terre puis remonter sur son cheval.
    • Teksab : relais avec prise et pose de balle.
    • Le pneu : relais avec passage de chaque cavalier dans un pneu pendant qu'un autre tient sa monture.
    • Le petit président : relais avec pose d'un tube sur un piquet, Chaque tube est marqué d'une lettre. À la fin, il doit être écrit "PONEY" sur le piquet.
  • Indice Elite (en plus des jeux de l'indice 1) : Les jeux les plus complexes
    • Epée  : relais d'une épée avec collecte d'anneaux à l'aide de celle-ci.
    • Les ballons : relais d'une pique avec laquelle on éclate des ballons de baudruche.
    • Les chaussettes : relais avec dépôts de chaussettes dans un seau, et ramassage de chaussettes au sol.
    • bank race : Collecte puis dépôt de chiffre pour former une somme.
    • Pyramides : relais avec poser et collecte de boîtes empilées.
    • Litter : relais d'une canne avec collecte et dépôt de tubes à l'aide de celle-ci.
    • Les trois tasses : Dépôts de tasses sur des piquets.
    • Windsor : le premier cavalier dépose une tour sur un cône. Le second cavalier y dépose une balle. Le troisième cavalier récupère la balle et la dépose dans un seau rempli d'eau. Le quatrième cavalier récupère la balle dans le seau et la replace sur la tour.
    • Boite à outils : le premier cavalier dépose une boîte à outils sur une poubelle, puis récupère un outil au fond du terrain et le dépose dans la boîte. Le deuxième cavalier récupère un outil au fond et le dépose dans la boîte. Le troisième cavalier agit de même. Le quatrième cavalier récupère un outil, le dépose dans la boîte, récupère la boite.
    • Le Groom : Les cavaliers sont à cheval et doivent slalomer en tenant en main le poney d'un coéquipier.
    • Les bouteilles : Relais, dépôt et prise de bouteilles.
    • Joute : relais d'une lance avec laquelle le cavalier abat des cibles, à la manière d'une joute équestre.
    • Les 4 drapeaux : Collectes et dépôts de drapeaux colorés dans un socle
    • trois jambes : relais en binômes avec mise d'une jambe dans un sac commun.
    • Balles et cônes international : relais avec dépôts de balles sur des cônes.
    • Folders : relais, collecte et dépôt de tubes (marqué de lettres) sur des piquets. Le mot NPATRICK est formé sur le piquet à la fin de l'épreuve.

Les compétitions[modifier | modifier le code]

Les compétitions peuvent être individuelles, par paire ou, le plus souvent, par équipe. En France, la saison sportive commence généralement en septembre. Jusqu'en juin, les équipes concourent en moyenne une dizaine de fois afin de gagner leur qualification à l'Open de France (Championnat de France). L'Open de France dure une semaine, et se déroule au Parc Equestre Fédéral, à Lamotte-Beuvron (41). Depuis la saison 2010-2011, les Amateurs et les Séniors ne sont plus concernés par l'Open de France. En 2011, ces deux catégories ont eu leur Championnat de France organisé lors du Grand Tournoi (organisé par la FFE). En 2012, ce sont les Paires Amateurs qui sont délocalisées. Le Championnat de France Amateur Paire sera joué au mois d'Aout au Boulerie Jump, près du Mans.

Dans le cas des compétitions par équipes, jusqu'à huit équipes peuvent jouer simultanément. Une équipe se compose au maximum de cinq couples cavaliers/poneys dont quatre participent à chaque jeu. Ceci permet de faire jouer les couples cavaliers-poneys en tenant compte de leurs points forts et ainsi d'établir de véritables stratégies d'équipes. Il est cependant autorisé de ne présenter que quatre cavaliers et quatre poneys, ou bien quatre poneys et cinq cavaliers ou cinq poneys et quatre cavaliers.

En France[modifier | modifier le code]

Les catégories (différentes selon les pays), par exemple :

  • Moustique
  • Poussin
  • Benjamin (poneys A et B)
  • Minime
  • Cadet
  • Junior
  • Club-Préparatoire
  • Club
  • Amateur


La catégorie Amateur est née en septembre 2010, et remplace les Open (sauf préparatoire), dans une volonté de la fédération française d'équitation d'écarter des cavaliers majeurs des disciplines dites "Club" (qui sont normalement réservés aux mineurs). La catégorie Amateur est assimilable au niveau Semi-Professionnel. Les cavaliers amateurs ont maintenant un championnat de France différent (autre lieu, autre organisateur). L'apparition de cette catégorie à ouvert un grand débat parmi les cavaliers "amateurs", car cette nouveauté apparait comme une action de la FFE qui ne serait motivé que par l'argent (car la licence Amateur coute trois fois plus cher (licence renouvelable annuellement)) et le manque de motivation pour s'investir dans une discipline en pleine croissance (2e discipline équestre française), en ne proposant rien de plus qu'avant aux Amateurs en termes de "compétition".

Un match complet se compose généralement de 6 jeux pour les indices 2 et 3, 8 jeux pour les indices 1 et 10 jeux pour les indices élites (à noter qu'en finale de championnat de France et en compétition internationale il est fréquent de jouer 12 jeux lors d'une session élite).

À la fin de chaque jeu, des points sont attribués aux concurrents en fonction inverse de leur ordre d'arrivée auquel est ajouté un point. Par exemple, dans une compétition avec cinq équipes, la première capitalisera six points et la dernière deux points. En cas d'élimination, l'équipe éliminée reçoit quand même un point. Les gagnants seront désignés par le cumul de tous les points obtenus dans les jeux. Si plusieurs équipes sont à égalité, un jeu supplémentaire servira à les départager : le tie-break (en général, le jeu des 5 drapeaux).

En France, il existe plusieurs rencontres importantes durant l'année durant lesquelles s'affrontent des équipes jouant en élite comme le Challenge Cht'is-Ouest se déroulant sur 5 manches (Centre équestre de Corné près d'Angers), Étrier Vitréen (en bretagne), centre équestre de la bonde( en Normandie), CE Evetria (dans le nord), et PC Buisseret (Belgique)), « La Nocturne Internationale » ayant lieu au Logis du Poney à Saint Sauvant (86), le Challenge Peter Dale (dont 2 manches sur 5 se jouent en France, les autres se jouant en Suisse ou Italie) et enfin les "Indiv's", unique compétition individuel en France se déroulant au Centre de la Bonde. Les championnats de France d'Equitation se déroule à Lamotte Beuvron et où s'affrontent les meilleures équipes de France s'étant qualifiées pendant l'année.

Podium internationaux Français

  • 1re au Championnat d'Europe 2012 en Italie (Quentin Voeltzel, Louis-Stéphane Amellér, Julien Brun-Cosme, Luc Julien et Mathilde Hévin, entrainés par Isabelle Pierrard).
  • 1re au Championnat du Monde 2012 au Pays de Galles (Quentin Voeltzel, Louis-Stéphane Amellér, Julien Brun-Cosme, Luc Julien et Mathilde Hévin, entrainés par Isabelle Pierrard).
  • 3e au Championnat du Monde 2011 au Danemark (Quentin Voeltzel, Vincent Leroy, Mehdi Khabouch, Ghislain Deslandes et Mathilde Hévin, entrainés par Isabelle Pierrard).
  • 2e au Championnat d'Europe 2011 en Irlande du Nord (Quentin Voeltzel, Luc Julien, Mehdi Khabouch, Ghislain Deslandes et Mathilde Hévin, entrainés par Isabelle Pierrard)
  • 2e au Championnat du Monde 2010 en Suisse (Quentin Voeltzel, Camille PINSON, Pierre Alexandre MAURY, Ghislain DESLANDES et Julien HENRY entrainés par Isabelle PIERRARD)
  • 3e au Championnat du Monde 2009 en Australie (Mathilde Hévin, Louis-Stéphane Amellér, Julien Brun-Cosme, Pierre-Alexandre Maury et Gaëtan Séjalon entrainés par Isabelle Pierrard)
  • 1er au Championnat d'Europe 2009 en France (Vincent Leroy, Mathilde Hévin, Ghislain Deslandes, Florian Pépin et ?, entrainés par Isabelle Pierrard)
  • 2e au Championnat du Monde 2003 aux USA(Quentin Voeltzel, Jessica FOISSEY, Cindy KOE, Yoann BAUDOUIN et Nicolas DEFORGES entrainés par Isabelle PIERRARD)
  • 3e au Championnat du Monde 1996 équipe(Charlotte Georgeault, Jessica Foissey, Hugues Marteau, Hélène Rozé, Nicolas Rozé entrainés par Fabrice Rozé
  • 3e au Championnat du Monde en Belgique équipe (Thomas Voeltzel, Quentin Voeltzel, Jessica Foissey, Richard Marchand, Marion ZANETTI entrainés par Jacques CAVE)

En Suisse[modifier | modifier le code]

Les catégories en Suisse, par exemple: [2]

  • Série 1 Minis: équipes composées de poneys de catégorie A et B exclusivement (max 1,30 m au garrot) montés par des cavaliers âgés au maximum de 12 ans dans l’année en cours.
  • Série 2 Minis Espoir : même conditions que la série 1 mais 3 des cavaliers de l’équipe au minimum doivent être en première année de compétition ou être âgés de 10 ans maximum dans l’année en cours.
  • Série 3 Pony: équipes composées de poneys de toutes catégories, enfants jusqu’à 16 ans au maximum durant l’année en cours.
  • Série 4 Pony Espoir: même conditions que la série 3, mais avec au minimum 3 cavaliers de l’équipe qui sont : soit en première année de compétition soit âgés de 14 ans au maximum durant l’année en cours.
  • Série 5 Open: équipes pour tous poneys et tous cavaliers de catégorie « élite ».
  • Série 6 Open Espoir: même conditions que la série 5 mais pour des équipes peu confirmées dont un cavalier au moins est âgé de plus de 16 ans.
  • Série 7 Adultes: équipes composées de cavaliers adultes dont 3 au minimum doivent être âgés de 27 ans et plus, et les 2 autres cavaliers doivent avoir au minimum 20 ans.

PG D'OR[modifier | modifier le code]

Logo des PG D'OR, version 2011

Les PG d'OR sont des récompenses[3] décernées à des cavaliers, des clubs, des équidés, etc. chaque année pour récompenser des performances sportives. Ces récompenses sont décernées depuis 2009, chaque année.

La liste des nominés ainsi que les lauréats sont choisis par vote, ouvert à tout le monde. Les votes se déroulent chaque année à l'automne, sur internet, organisé par PonyGames.fr. Durant l'hiver, une grande soirée de gala est organisée pour dévoiler les lauréats et leur remettre leurs lots. Cet évènement non lucratif suscite chaque année un engouement de plus en plus important.






BeMOGA[modifier | modifier le code]

Logo de l'association BeMOGA

BeMOGA est une association (loi 1901) créée le 1er Janvier 2013, et qui a pour but de développer et médiatiser le Pony-Games et le Mounted-Games en France. L'association agit de manière entièrement bénévole, en proposant conseils et assistances aux clubs et organisateurs de compétitions internationales notamment sur le plan de la communication (informatique, web, production visuel), et propose un support pour les médias (TV, presse, etc.).


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]