Équipe cycliste Specialized-Lululemon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Specialized-Lululemon
{{#if:
Image illustrative de l'article Équipe cycliste Specialized-Lululemon
Informations
Code UCI SLU
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Création 2003
Encadrement
Manager général Kristy Scrymgeour
Directeur sportif Ronny Lauke[1]
Ancien(s) nom(s)
2003
2004-2007
2007-2008
2008
2008-07.2009
07.2009-12.2009
2010
2011
2012-
T-Mobile
T-Mobile Women
High Road Women
Columbia Women
Columbia-Highroad Women
Columbia-HTC Women
HTC-Columbia Women
HTC-Highroad Women
Specialized-Lululemon

L'équipe cycliste Specialized-Lululemon est une équipe cycliste féminine américaine. Elle est issue de l'équipe T-Mobile Women créée en 2003 et a également portée le nom de High Road, Columbia, Columbia-Highroad, Columbia-HTC, HTC-Columbia et HTC-Highroad au court de son histoire. Elle a également alterné entre le pavillon allemand et américain. L'homme d'affaire américain Bob Stapleton a pris une grande part dans sa formation, puis a dirigé directement l'équipe, conjointement avec l'équipe masculine, de 2005 à 2011. En 2012, après l'arrêt de l'équipe masculine, Kristy Scrymgeour, jusqu'alors directrice du marketing et de la communication de l'équipe, reprend l'équipe féminine et convainc le fabricant de cycle Specialized et l'entreprise d'habillement sportif Lululemon Athletica de devenir partenaires de l'équipe.

Durant ses deux premières années d'existence, l'équipe fait office de sélection nationale américaine permanente avec pour objectif la préparation des jeux olympiques de 2004. Les leaders de l'équipe sont alors Deirdre Demet-Barry, Amber Neben, Kimberly Bruckner Baldwin et Kristin Armstrong. Les principaux résultats de l'équipe sont alors la victoire sur les championnats américains sur route en 2003 et 2004, en contre-la-montre en 2003 et un Tour du Grand Montréal. Deirdre Demet-Barry obtient finalement la médaille d'argent en contre-la-montre à Athènes. L'année 2005 est marquée par l'arrivée de la sprinteuse allemande Ina-Yoko Teutenberg. Elle y reste jusqu'en 2013 en tant que coureuse. Les victoires se concentrent alors sur le continent américain. Kristin Armstrong remporte le titre de championne nationale en contre-la-montre.

L'année 2006 marque un changement d'ère pour l'équipe. Le siège est transféré à Bonn. La championne allemande Judith Arndt est recrutée, l'équipe s'internationalise tout comme son calendrier. Dès la première année, les résultats sont au rendez-vous : Judith Arndt gagne une manche de coupe du monde, Ina-Yoko Teutenberg deux, ce qui permet à l'équipe d'atteindre la deuxième place de cette compétition. Ina-Yoko Teutenberg gagne également un grand nombre de courses au sprint. En 2007, l'Australienne Oenone Wood, vainqueur de la coupe du monde en 2004 et 2005, ainsi que numéro un mondiale cette même année, vient renforcer l'équipe qui est grandement remaniée. L'équipe est troisième de la coupe du monde, mais première au classement UCI grâce à de nombreuses victoires. En 2008, Ronny Lauke devient directeur sportif de l'équipe, en 2014 il l'est toujours. La saison 2008 est particulière prolifique : l'équipe gagne soixante-huit fois dont la Route de France, quatre manches de coupe du monde dont le Tour des Flandres ce qui offre la victoire finale à Judith Arndt ainsi qu'à l'équipe. L'année se termine à la première place du classement UCI par équipe. En 2009, Judith Arndt est victime de nombreuses chutes ce qui l'empêche de briller. L'équipe obtient malgré d'excellent résultats d'ensemble : quarante-six victoires dont un nouvelle fois le Tour des Flandres et une deuxième place au classement mondial. En 2010, Judith Arndt revient au premier plan et obtient la place de numéro deux mondial tandis qu'Ina-Yoko Teutenberg continue à accumuler les victoires. L'équipe finit la saison à la troisième place du classement UCI et à la deuxième de la coupe du monde. Le bilan est similaire en 2011 avec la place du numéro deux au classement UCI et en coupe du monde. Judith Arndt devient championne du monde de contre-la-montre avant de quitter l'équipe.

En 2012, l'équipe change de structure mais garde les mêmes coureuses. La saison est bonne avec la victoire d'Evelyn Stevens sur la Route de France et sur la Flèche wallonne. L'équipe remporte également le premier championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marques confirmant une suprématie sur ce type d'épreuve avec une invincibilité débutée en 2011 à l'Open de Suède Vårgårda et toujours en cours mi-2014. L'équipe est une nouvelle fois à la deuxième place mondiale et à la troisième de la coupe du monde. La saison 2013 est marquée par les bonnes performances d'Ellen van Dijk qui termine la saison à la place de numéro trois mondial tout en devenant championne du monde de contre-la-montre. Au championnat du monde de contre-la-montre par équipe, au classement UCI et en coupe du monde l'équipe finit la saison aux mêmes positions que l'année précédente.

Équipe au Tour de Thuringe

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

2003-2005 : l'époque américaine[modifier | modifier le code]

Amber Neben est un des piliers de l'équipe entre 2003 et 2004

Saison 2003[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2003.

En novembre 2002, l'équipe T-Mobile féminine est présentée à Tucson en Arizona. Elle reprend la structure de l'équipe américaine Cannondale. Elle est sponsorisée par T-mobile USA. Bob Stapleton, vice-président de la société et Herwig Reus, le directeur marketing, sont fortement impliqués dans la mise en place de l'équipe. Voicestream, la société de Stapleton, est également sponsor[2]. Son directeur sportif est Jim Miller. Toutes les coureuses de l'équipe sont américaines, l'équipe est une sorte de sélection nationale permanente. L'équipe doit permettre au cyclisme de se développer aux États-Unis et vise alors les jeux olympiques de 2004. Les principales coureuses de l'équipe sont Deirdre Barry, Amber Neben, Kimberly Bruckner Baldwin, Kristin Armstrong ainsi que la prometteuse Sarah Hammer[3],[4],[5],[2].

La saison est marquée par la domination de l'équipe sur les championnats des États-Unis sur route. En contre-la-montre, l'équipe réalise un quintuplé avec dans l'ordre Kimberly Bruckner, Deirdre Barry, Amber Neben, Kristin Armstrong et Katrina Grove[6]. Sur l'épreuve en ligne, elle réalise un triplé : dans l'ordre Neben, Armstrong et Bruckner[7],[8]. Un autre moment important de la saison est la victoire d'Amber Neben au Tour du Grand Montréal. Bruckner voit sa saison écourtée à cause d'une tumeur[9].

Saison 2004[modifier | modifier le code]

Deirdre Barry (ici dans le maillot de l'équipe Saturn) gagne la médaille d'argent en contre-la-montre aux Jeux olympiques d'Athènes
Article détaillé : Saison 2004.

En 2004, la même équipe est reconduite, les jeux olympiques concentrant toute l'attention. Le programme de course est plus européen que l'année précédente. Lynn Gaggioli-Brotzman intègre l'équipe en provenance de l'équipe Velo Bella, c'est une sprinteuse et a fini quatrième du championnat des États-Unis l'année précédente au milieu de l'armada T-mobile[9].

En mai, l'équipe participe au Tour de l'Aude. Elle y brille dans les contre-la-montres : dans le premier Deirdre Barry gagne devant Kristin Armstrong [10]; dans le second Deirdre Barry est première, Kimberly Bruckner deuxième et Kristin Armstrong troisième[11]. Au classement général final, Kimberly Bruckner est alors troisième du classement général, Armstrong quatrième[12].

Sur les championnats américains contre-la-montre, Deirdre Barry obtient la médaille de bronze[13]. Sur l'épreuve en ligne, Kristin Armstrong gagne le titre, tandis que Lynn Gaggioli termine quatrième[14].

Aux jeux olympiques d'Athènes, Deirdre Barry obtient la médaille d'argent dans le contre-la-montre[15].

Saison 2005[modifier | modifier le code]

Ina-Yoko Teutenberg rejoint l'équipe en 2005
Article détaillé : Saison 2005.

En 2005, Bob Stapleton devient le directeur de l'équipe, tandis que Andrzej Bek devient directeur sportif[16],[17]. Stapleton sépare l'équipe de la fédération américaine et la rapproche de l'équipe masculine[18]. Cette dernière recrute la sprinteuse allemande Ina-Yoko Teutenberg qui vit depuis 2001 aux États-Unis[19]. La réduction de l'effectif conduit sept coureuses américaines à partir. Parmi elles, Deirdre Demet-Barry et Amber Neben. L'Allemande rapporte plusieurs succès importants à l'équipe comme la Liberty Classic et l'épreuve de coupe du monde de Rotterdam[20],[21]. Kristin Armstrong, quant à elle, s'impose sur la Sea Otter Classic, gagne le titre national en contre-la-montre ainsi que la médaille d'or aux Jeux panaméricains dans le même exercice[22],[23],[24].

2006 - 2011 : Le duo Arndt-Teutenberg au sommet[modifier | modifier le code]

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Judith Arndt arrive dans l'équipe en 2006
Article détaillé : Saison 2006.

La recrue principale de 2006 est l'Allemande Judith Arndt qui arrive de l'équipe Nürnberger Versicherung avec un palmarès déjà très conséquent : championne du monde sur route 2004, médaille d'argent de la course en ligne des Jeux Olympique d'Athènes et numéro 3 mondial en 2005[25],[26]. Lyne Bessette et Christina Becker rejoignent également l'équipe, alors que Kristin Armstrong la quitte[27].

En début de saison, Ina-Yoko Teutenberg remporte l'épreuve de coupe du monde du Geelong Tour au sprint[28],[29]. À la Flèche wallonne, Judith Arndt termine deuxième derrière Nicole Cooke, tout comme au Gran Premio Castilla y Leon, une autre épreuve de coupe du monde[30],[31]. Après un Tour de l'Aude ponctué par deux victoires d'étape, Judith Arndt remporte fin mai la Coupe du monde cycliste féminine de Montréal en étant la plus rapide dans la dernière ascension[32],[33]. Enfin, en septembre, Ina-Yoko Teutenberg remporte le Rotterdam Tour, qui fait partie de la coupe du monde, au sprint[34]. La semaine suivante, elle est battue par Regina Schleicher au sprint au Tour de Nuremberg[35].

L'équipe termine la saison à la deuxième place de la coupe du monde. Ina-Yoko Teutenberg est deuxième de l'épreuve, Judith Arndt quatrième[36]. L'équipe est également cinquième du classement UCI[37].

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Oenone Wood est la principale recrue de 2007
Article détaillé : Saison 2007.

En 2007, Kristy Scrymgeour devient la gérante de la structure féminine, Anna Wilson la directrice sportive, Petra Rossner est entraîneuse. L'équipe est renouvelée à 75%. Oenone Wood, vainqueur des coupes du monde 2004 et 2005, rejoint l'équipe. Les autres recrues sont l'Australienne Alex Rhodes, les Néerlandaises Chantal Beltman et Suzanne de Goede, la Danoise Linda Villumsen, la Suédoise Emilia Fahlin[38],[39].

Judith Arndt est troisième derrière Marianne Vos et Nicole Cooke dans le sprint en côté à Huy[40]. Au Tour de Berne, Oenone Wood finit troisième[41]. En mai, malgré une bonne prestation d'ensemble avec trois victoires d'étape, Judith Arndt ne finit que troisième du Tour de l'Aude[42]. La Coupe du Monde Cycliste Féminine de Montréal donne lieu a une course très décousue, où Judith Arnt finit troisième derrière le duo Fabiana Luperini-Mara Abbott, malgré une chute durant la course[43]. Le Tour du Grand Montréal est dominé par l'équipe T-Mobile, Judith Arndt gagnant le contre-la-montre, Oenone Wood deux étapes et le classement général[44]. Le 8 juin, Ina-Yoko Teutenberg s'impose sur la Liberty Classic où l'équipe se montre dominatrice[45]. L'équipe gagne trois étapes au Tour d'Italie, Judith Arndt le finit à la septième place[46]. Mi-juillet, Linda Villumsen gagne le Championnats d'Europe de cyclisme espoirs. Judith Arndt gagne ensuite la quatrième étape et le classement général du Tour de Thuringe avec la plus petite marge devant Amber Neben[47]. Début août, l'équipe domine l'Open de Suède Vårgårda et Chantal Beltman s'impose seule[48]. Au Grand Prix de Plouay, Oenone Wood finit quatrième[49]. Enfin, Ina-Yoko Teutenberg termine deuxième du sprint au Tour de Nuremberg[50].

L'équipe finit la coupe du monde à la troisième place, tout comme Teutenberg[51]. Au classement UCI, l'équipe est première, Arndt prenant la troisième place[52].

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Oenone Wood avec son maillot de championne d'Australie durant la Geelong World Cup
Article détaillé : Saison 2008.

En novembre 2007, T-mobile annonce qu'elle arrête le sponsoring de l'équipe cycliste suite aux affaires de dopages[53]. Elle indemnise cependant l'équipe pour cette rupture de contrat, et cette dernière a assez d'argent pour poursuivre deux ans[54]. Bob Stapleton décide donc de maintenir l'équipe qui prend pavillon américain et le nom de la structure : High road. Il met en place un système très strict de lutte contre le dopage[55],[56]. Ronny Lauke devient directeur sportif de l'équipe[57]. Au niveau du recrutement, la championne des États-Unis et grimpeuse Mara Abbott rejoint l'équipe[58], tandis que Suzanne de Goede la quitte.

En janvier, Oenone Wood s'impose sur le championnat d'Australie sur route[59]. Ina-Yoko Teutenberg finit troisième de la Geelong World Cup[60]. En avril, lors du Tour des Flandres, le collectif de l'équipe permet à Judith Arndt de s'imposer dans un sprint à deux contre Kristin Armstrong. Oenone Wood prend également la quatrième place[61]. Chantal Beltmann gagne le Tour de Drenthe en échappée, tandis qu'Ina-Yoko Teutenberg prend la troisième place[62]. À la Flèche wallonne, Judith Arndt est troisième[63]. Sur le Tour de Berne, Judith Arndt remporte le sprint du groupe de poursuite derrière Susanne Ljungskog. Elle prend du même coup la tête du classement de la coupe du monde à sa grande surprise[64].

Sur le Tour de l'Aude cycliste féminin, l'équipe gagne trois étapes, Judith Arndt est deuxième du classement général[65]. Le dernier jour de mai, Judith Arndt part avec quatre autres coureuses en échappée lors de la la Coupe du Monde Cycliste Féminine de Montréal. Dans la dernière ascension, elle distance les autres concurrentes à l'exception de Fabiana Luperini qu'elle bat au sprint[66]. Au Tour du Grand Montréal, Judith Arndt remporte à elle seule trois étapes et le classement général[67]. Le Ster Zeeuwsche Eilanden permet à Ina-Yoko Teutenberg de faire parler sa pointe de vitesse sur la deuxième et troisième étape. Grâce aux bonifications, elle remporte par la même occasion le classement général[68].

En juin, Bob Stapleton annonce avoir retrouvé un sponsor avec Columbia Sportswear Company[54]. Sur les championnats nationaux, Luise Keller défend avec succès son titre sur l'épreuve en ligne allemande. Emilia Fahlin gagne le titre sur route en Suède[69]. Au Danemark, Linda Villumsen remporte l'épreuve contre-la-montre avec plus de deux minutes d'avance sur la seconde[70] et l'épreuve en ligne. Le Tour d'Italie permet à l'équipe de gagner quatre étapes. Au classement général final, Arndt est la première de l'équipe à la dixième place[71],[72]. À la fin du mois, elle remporte le Tour de Thuringe pour la deuxième année consécutive[73]. La Route de France se déroule même temps que les Jeux olympiques. L'équipe y gagne le prologue, quatre étape et le classement général par l'intermédiaire de Luise Keller[74]. Cette dernière est également deuxième au Grand Prix de Plouay[75]. Au Profile Ladies Tour, Ina-Yoko Teutenberg remporte trois étape et finit deuxième du classement général, Anke Wichmann gagne également une étape[76]. Le 14 septembre, sur le Tour de Nuremberg, Judith Arndt attaque à quatorze kilomètre de l'arrivée et s'impose seule[77]. Sur le Tour de Toscane féminin-Mémorial Michela Fanini, l'équipe remporte le contre-la-montre par équipe, quatre autres étapes et la course grâce à Judith Arndt[78].

Judith Arndt remporte le classement final de la coupe du monde. L'équipe remporte également le classement final[79]. L'année se termine à la première place du classement UCI par équipe. Judith Arndt termine deuxième et Ina-Yoko Teutenberg troisième de ce classement[80]. Au total, l'équipe remporte soixante-huit victoires cette année là[81],[82].

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2009.

La saison 2009 se situe dans la continuité de la saison précédente. Ellen van Dijk, 21 ans, spécialiste du contre-la-montre et Championne d'Europe du contre-la-montre espoirs de la discipline, est recrutée. Tandis qu'Oenone Wood part à la retraite[83]. Judith Arndt connaît une année difficile avec de deux graves blessures : elle se rompt le scaphoïde en avril sur chute, en juillet elle se casse le bras lors de la huitième étape du Tour d'Italie alors qu'elle est deuxième du classement général[84],[85],[86]. Ina-Yoko Teutenberg conserve par contre son rendement habituel. Elle gagne le Tour des Flandres au sprint en profitant du travail de l'équipe Cervélo pour garder le peloton de tête groupé pour Kirsten Wild[87]. Sur le Tour de l'Aude, Linda Villumsen remporte le prologue. Ina Teutenberg s'impose au sprint lors de la première, de la troisième étape et la dixième étape[88],[89]. Elle s'impose également sur la Liberty Classic. Mi-juin, Arndt de retour de convalescence remporte trois étapes du Emakumeen Euskal Bira puis le général. Mara Abbott est troisième de la dernière étape et du général[90],[91]. L'équipe place ensuite trois coureuses sur les trois premières marches du RaboSter avec Teutenberg, Beltman et Villumsen. Cette dernière remporte le prologue, Teutenberg est deuxième de la première étape[92],[93].

Championnats d'Europe de cyclisme espoirs Ellen van Dijk

Sur les championnats nationaux, Linda Villumsen remporte à la fois l'épreuve en ligne et du contre-la-montre au Danemark[94]. Emilia Fahlin gagne le titre au contre-la-montre en Suède[95], Ina-Yoko Teutenberg le titre sur l'épreuve en ligne allemande[96]. Le 1er juillet, Ellen van Dijk remporte le titre de championne d'Europe de cyclisme espoirs contre-la-montre en devançant de vingt seconde Emilia Fahlin[97].

Au Tour d'Italie, l'équipe gagne trois étapes, dont deux étapes de montage. Au départ de la huitième étape, Judith Arndt est deuxième et Mara Abbott troisième du classement général. Toutefois, comme indiqué ci-dessus, Judith Arndt chute et doit abandonner. Mara Abbott finit à la deuxième place du classement général[98],[85]. Linda Villumsen gagne ensuite la troisième étape puis le classement général du Tour de Thuringe[99],[100]. Sur le contre-la-montre par équipe de l'Open de Suède Vårgårda, l'équipe Columbia-HTC termine deuxième derrière l'équipe Cervélo[101]. Sur la Route de France, Ina-Yoko Teutenberg gagne deux étapes, tandis que Kim Anderson gagne la course[102],[103]. L'équipe gagne encore deux étapes de l'Holland Ladies Tour[104]. Au Tour de Nuremberg, Ina-Yoko Teutenberg est battue au sprint par Kirsten Wild et Rochelle Gilmore[105]. Aux championnats du monde, Linda Villumsen termine troisième du contre-la-montre sous les couleurs danoises[85],[106].

Au moment des bilans, l'équipe a gagné quarante-six victoires, dont vingt-quatre pour Ina-Yoko Teutenberg[107],[85]. Cette dernière termine quatrième de la coupe du monde et cinquième du classement UCI. L'équipe est cinquième de la coupe du monde et deuxième au classement UCI[108].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Evelyn Stevens, alors néo-pro, se révèle en 2010
Article détaillé : Saison 2010.

En 2010, l'équipe recrute l'Italienne Noemi Cantele, médaille d'argent du contre-la-montre des championnats du monde 2009 et médaille de bronze sur route des même championnats, l'Américaine Evelyn Stevens, deuxième de la Route de France 2009 alors qu'elle n'était pas encore professionnelle, la Néerlandais Adrie Visser et l'Australienne Chloe Hosking[109]. Chantal Beltman prend sa retraite, tandis que Mara Abbott quitte l'équipe[85].

Sur la Flèche wallonne, Evelyn Stevens prend la cinquième place, alors qu'elle est néo-pro[110]. L'épreuve par étape du Tour de l'île de Chongming voit Teutenberg s'imposer sur deux étapes et au classement général[111]. Sur la manche de coupe du monde éponyme, Teutenberg gagne au sprint devant Kirsten Wild[112].

Sur le Tour de l'Aude, Ina-Yoko Teutenberg gagne trois étapes[113],[114]. Elle remporte dans la foulée la Liberty Classic][115]. Sur le premier GP de la Ville de Valladolid, épreuve de coupe du monde, Judith Arndt est deuxième[116]. Elle gagne ensuite une étape du Emakumeen Euskal Bira[117],[118]. Sur le chrono du Gatineau, Evelyn Stevens s'impose devant Linda Villumsen[119]. Ina-Yoko Teutenberg remporte la seconde étape du Tour du Trentin[120].

La saison est marquée par les victoires dans leurs championnats nationaux de contre-la-montre respectifs de trois coureuses : Fahlin en Suède, Arndt en Allemagne, Stevens aux États-Unis[121]. Le Tour d'Italie commence début juillet avec quatre victoires en série pour Teutenberg : deux dans des sprints massifs, puis de manière plus surprenante dans l'épreuve contre-la-montre, puis de nouveau au sprint. Elle déclare : « C'est un moment très spécial. Je ne pense pas, en 30 ans de compétition, chez les amateurs et les professionnels, avoir jamais réussi à gagner quatre fois de suite[122] ». Evelyn Stevens gagne également une étape en solitaire. Au classement général final, Judith Arndt est deuxième[123]. Adrie Visser s'impose sur une étape du Tour de Thuringe[124]. A l'Open de Suède Vårgårda, l'équipe est deuxième du contre-la-montre par équipe plus d'une minute derrière l'équipe Cervélo.. Sur l'épreuve en ligne, l'équipe mène le peloton en vue du sprint massif. Adrie Visser se fait cependant battre par Kirsten Wild[125].

Ellen van Dijk s'impose sur le Tour de Bochum en réglant le groupe d'échappée où se trouve également Evelyn Stevens[126].

La Route de France permet à l'équipe de cumuler deux nouvelles victoires. Judith Arndt est deuxième du classement général[127]. Sur le Holland Ladies Tour, Ina Teutenberg remporte l'étape inaugurale, tandis qu'Ellen van Dijk gagne l'étape contre-la-montre[128]. L'équipe s'impose sur le contre-la-montre par équipe du Tour de Toscane devant l'équipe Cervélo. Noemi Cantele gagne la troisième étape. Judith Arndt gagne le classement général[129],[130]. Enfin, sous les couleurs de l'équipe nationale allemande Arndt termine seconde du championnat du monde de contre-la-montre, course qui lui échappe toujours, Villumsen, sous le maillot néo-zélandais, monte sur la troisième place du podium[131]. Sur la course en ligne, Arndt est cinquième[132].

L'équipe finit la saison à la deuxième place de la coupe du monde et à la troisième du classement UCI[108].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Ellen van Dijk en 2011
Article détaillé : Saison 2011.

2012- : Specialized-lululemon[modifier | modifier le code]

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2012.

À l'issue de l'année 2011, la structure High Road Sport qui portait les équipes féminine et masculine HTC-High Road disparait, faute de sponsor. L'équipe féminine réapparait cependant en 2012, sous le nom de Specialized-lululemon. Elle est désormais la propriété de la société Velocio Sports, et est dirigée par Kristy Scrymgeour, jusqu'alors directrice du marketing et de la communication de l'équipe. La plupart des coureurs présentes en 2011 restent membres de cette équipe. Les principaux départs sont ceux de Judith Arndt et Adrie Visser[133].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2013.

Classements UCI[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les places de l'équipe au classement de l'Union cycliste internationale en fin de saison, ainsi que la meilleure cycliste au classement individuel de chaque saison[134],[135].

Année Classement
par équipes
Meilleure coureuse
au classement individuel
2003 8e Drapeau des États-Unis Deirdre Demet-Barry (20e)
2004 8e Drapeau des États-Unis Deirdre Demet-Barry (15e)
2005 9e Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (15e)
2006 5e Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (5e)
2007 1re Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (3e)
2008 1re Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (2e)
2009 2e Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (5e)
2010 2e Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (2e)
2011 2e Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (2e)
2012 2e Drapeau des États-Unis Evelyn Stevens (4e)
2013 3e Drapeau des Pays-Bas Eleonora van Dijk (3e)

L'équipe a intégré la Coupe du monde sous le nom de T-Mobile Women. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ce circuit, ainsi que sa meilleure coureuse au classement individuel.

Année Classement
par équipes
Meilleure coureuse
au classement individuel
2003 - Drapeau des États-Unis Kristin Armstrong (26e)
2004 - Drapeau des États-Unis Amber Neben (39e)
2005 - Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (8e)
2006 2e Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (2e)
2007 3e Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (3e)
2008 1re Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (1re)
2009 5e Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg (4e)
2010 2e Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (5e)
2011 2e Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt (4e)
2012 3e Drapeau des États-Unis Evelyn Stevens (3e)
2013 3e Drapeau des Pays-Bas Eleonora van Dijk (3e)

Principales victoires[modifier | modifier le code]

Grands tours[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

L'équipe a remporté le championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marques en 2012 et 2013. Katherine Bates avec le maillot de la sélection nationale américaine a remporté un titre international alors qu'elle appartenait à l'équipe.

Championnats du monde
Jeux panaméricains
  • PanAmericanJersey.png Jeux panaméricains : 3
    • Contre-la-montre : 2005 (Christin Armstrong), 2012 (Amber Neben) et 2014 (Evelyn Stevens)

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur route
Cyclo-cross

Specialized-Lululemon en 2014[modifier | modifier le code]

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Sponsors et financement de l'équipe[modifier | modifier le code]

Vélo Amira SL4 de l'équipe

Les partenaires principaux de l'équipe sont le fabricant de cycle Specialized, et une entreprise d'habillement sportif Lululemon Athletica. Les autres partenaires sont HED Wheels, Oakley, First Endurance, SRM, Ceramic Speed, Lezyne, PowerBar, Osmo Nutrition, Ally's bar, Action Wipes, Zipp, Elite, SciCon, Defeet, Action Wipes, BG Sportpartner, Therabee, SVL Sport Insurance, SGD et DZ Nuts[136].

Comme l'année précédente, les vélos sont des Specialized Amira SL4 blanc, au lieu du noir des années précédentes, pour les épreuves en ligne[137] et des S-Works Shiv pour les contres-la-montre. Specialized fournit également les casques, les selles et les chaussures. Les vélos sont équipés en Sram, les pédales sont des Speedplay[137].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

L'équipe enregistre quatre arrivée et quatre départs en 2014. Au niveau des arrivées on compte la championne de France Élise Delzenne, la Néerlandaise Chantal Blaak, la Canadienne Karol-Ann Canuel et l'Australienne Tiffany Cromwell[138]. Cette dernière a remporté le circuit Het Nieuwsblad l'année précédente et vient dans l'équipe afin d'en devenir une leader[137].

Au niveau des départs, Ina-Yoko Teutenberg, qui était dans l'équipe depuis 2005 et lui a par ses talents de sprinteuse apportée de nombreuses victoires, doit prendre sa retraite suite à une chute grave qui s'est produite en mars 2013[139]. Le second départ important est celui d'Ellen van Dijk qui était la mieux classée au classement UCI de l'équipe en 2013 et a participé grandement aux victoires dans les contre-la-montre par équipe. Elle signe un contrat de trois ans avec l'équipe néerlandaise Boels Dolmans[140]. Katie Colclough annonce sa retraite à seulement 23 ans[139]. Enfin, Gillian Carleton, qui a souffert une partie de la saison de dépression, quitte également l'équipe pour se soigner[141].

Le camp d'entraînement a lieu à Los Osos en Californie. Les coureuses y effectuent des séances de yoga et font des essais en soufflerie chez Specialized[137].

Arrivée Équipe 2013
Drapeau : Pays-Bas Chantal Blaak AA-Drink-Leontien.nl
Drapeau : Australie Tiffany Cromwell Orica-AIS
Drapeau : Canada Karol-Ann Canuel Vienne Futuroscope
Drapeau : France Élise Delzenne Bourgogne-Pro Dialog
Départ Équipe 2014
Drapeau : Royaume-Uni Katie Colclough retraite
Drapeau : Canada Gillian Carleton pause
Drapeau : Pays-Bas Eleonora van Dijk Boels-Dolmans
Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg retraite

Objectifs[modifier | modifier le code]

Comme les années précédentes un objectif important de la saison est le champion du monde de contre-la-montre par équipe de marques[142].

Evelyn Stevens fait de la victoire à la Flèche wallonne un de ses principaux objectifs. La victoire au Tour d'Italie est également une des ses priorités[143].

Coureurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Liste des coureurs de l'équipe pour la saison 2014[144]
Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2013
Chantal Blaak 22 octobre 1989 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas AA-Drink-Leontien.nl
Lisa Brennauer 8 juin 1988 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Specialized-Lululemon
Karol-Ann Canuel 18 avril 1988 Drapeau du Canada Canada Vienne Futuroscope
Tiffany Cromwell 6 juillet 1988 Drapeau de l'Australie Australie Orica-AIS
Élise Delzenne 28 janvier 1989 Drapeau de la France France Bourgogne-Pro Dialog
Loren Rowney 14 octobre 1988 Drapeau de l'Australie Australie Specialized-Lululemon
Carmen Small 20 avril 1980 Drapeau des États-Unis États-Unis Specialized-Lululemon
Ally Stacher 8 juin 1987 Drapeau des États-Unis États-Unis Specialized-Lululemon
Evelyn Stevens 9 mai 1983 Drapeau des États-Unis États-Unis Specialized-Lululemon
Tayler Wiles 20 juillet 1989 Drapeau des États-Unis États-Unis Specialized-Lululemon
Trixi Worrack 28 septembre 1981 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Specialized-Lululemon

Encadrement[modifier | modifier le code]

Voiture de l'équipe

Les principaux membres de l'encadrement restent les même qu'en 2012. Ina-Yoko Teutenberg après avoir longtemps fait partie de l'équipe en tant que coureuse, devient directrice sportive adjoint[145]. Encadrement [146]:

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Janvier - février : courses de préparations[modifier | modifier le code]

La saison 2014 débute au Tour du Qatar pour l'équipe[148]. Lors de la quatrième Trixi Worrack prend la quatrième place. Au classement général, elle est cinquième, Tiffany Cromwell neuvième[149].

Mars - avril : classiques et Energiewacht Tour[modifier | modifier le code]

Le 13 mars, Chantal Blaak remporte le Molecaten Drentse 8 légèrement détachée[150]. Deux jours plus tard a lieu la première manche de la coupe du monde : le Tour de Drenthe, la sélection se fait dans le premier passage de la côte dite du VAM. À son sommet, un groupe de quinze coureuses s'extirpe, parmi elles on compte Chantal Blaak, Trixi Worrack et Tiffany Cromwell. Anna van der Breggen et Iris Slappendel s'échappent du groupe, mais grâce au travail d'Ellen van Dijk le groupe de poursuite revient à quelques encablures. Lors de la seconde ascension Elizabeth Armitstead place une attaque et rejoint van der Breggen, Slappendel ayant laché. Chantal finit deuxième du sprint du groupe des poursuivantes et est donc quatrième. Trixi et Tiffany font onzième et douzième[151].

Fin mars, Tiffany Cromwell a pris la deuxième place du GP Cornaredo au sprint[152],[153]. Lors du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, l'équipe ne parvient pas à placer une coureuse dans le groupe de tête qui se dispute la victoire[154].

En Amérique, les autres membres de l'équipe prennent également part à des compétitions. Karol-Ann Canuel gagne une étape et le général à San Dimas, tandis que Taylor Wiles remporte la Redlands Classic[155],[156].

Début avril, lors du Tour des Flandres, Ellen van Dijk place une puissance attaque en haut du Kruisberg et s'échappe vers la victoire. Tiffany Cromwell tente bien de partir à sa poursuite mais elle est reprise dans le vieux Kwaremont. Au final, elle prend la neuvième place, Evelyn Stevens la dixième[61].

L'équipe gagne ensuite le contre-la-montre par équipe de l'Energiewacht Tour alors qu'elle n'a pas encore effectué d'entraînement spécifique à l'exercice avec ses nouvelles membres[157]. Chantal Blaak remporte la dernière étape en devançant au sprint Loes Gunnewijk. Trixi Worrack termine troisième du classement général[158].

À la Flèche wallonne qui se joue de manière classique dans le mur de Huy, Evelyn Stevens prend la quatrième place[159].

Fin avril - mai : tours d'une semaine[modifier | modifier le code]

Début mai, Lisa Brennauer remporte le Tour d'Overijssel. Elle s'est échappée avec quatre autres coureuses, mais elle est la seule à résister au retour du peloton. Élise Delzenne prend la quatrième place[160],[161],[162].

Mi-mai a lieu le premier Women's Tour en Grande-Bretagne. L'équipe adopte une stratégie de course très agressive : le premier jour Élise Delzenne effectue 25 km en solitaire avant d'être reprise à la flamme rouge, le troisième jour à 20 km de la ligne Trixi Worrack et Tiffany Cromwell attaquent tour à tour, cette dernière est également reprise à la flamme rouge, enfin lors de la dernière étape Lisa Brennauer part en échappée avec trois autres coureuses mais elles se font rattrapées à environ 10 km du but[163].

Le 8 mai, Evelyn Stevens s'impose dans l'épreuve contre-la-montre des jeux panaméricains qui se déroulent à Puebla[164]. Le 11 mai, Carmen Small remporte la première étape du Amgem Tour de Californie[165]. À la fin du mois, Carmen Small, Evelyn Stevens et Taylor Wiles terminent respectivement deuxième, troisième et quatrième des championnats des États-Unis contre-la-montre, seulement battues par Alison Powers[166]. Sur l'épreuve en ligne, cette dernière suivie par Janel Holcomb et Evelyn Stevens partent en échappée avant de se faire reprendre. Par la suite Katie Hall s'échappe, Taylor Wiles la rattrape, mais elles sont également reprises. Finalement, Powers place une attaque décisive, Evelyn Stevens termine troisième[167]. La semaine suivante, elle s'impose sur la Philadelphia Cycling Classic en produisant une accélération dans la dernière ascension[168].

Juin[modifier | modifier le code]

Aux championnats d'Allemagne, Lisa Brennauer brille particulièrement en réalisant le doublé contre-la-montre, course en ligne. Trixi Worrack termine deuxième des deux courses[169].

Juillet[modifier | modifier le code]

Trixi Worrack et Lisa Brennauer au Tour de Thuringe. Lisa Brennauer porte le maillot de leader du classement général

Le Tour d'Italie n'apporte pas de grand résultat à l'équipe. Evelyn Stevens, la leader de l'équipe perd deux minutes au classement général dès la première étape face à une équipe Rabo Liv dominatrice. Carmel Small est quatrième de la deuxième étape au sprint. Sur la septième étape, Tayler Wiles part en échappée avec six autres coureuses mais elles sont reprises par le peloton à seize kilomètres de l'arrivée. Au classement général final, Evelyn Stevens est quinzième[170]. Au Tour de Thuringe qui suit, Lisa Brennauer gagne le prologue, tandis que Trixi Worrack est troisième. Sur la première étape, Lisa Brennauer suit Lizzie Armitstead dans la dernière ascension, puis est rejointe par Evelyn Stevens. Au sprint, Lisa Brennauer finit deuxième devant Evelyn Stevens troisième. Sur l'étape suivante, Lisa Brennauer termine quatrième et conserve son maillot de leader. Elle remporte le lendemain, l'épreuve contre-la-montre. Evelyn Stevens en est deuxième, Trixi Worrack troisième. L'étape reine du Tour de Thuringe est la quatrième. Evelyn Stevens y bat au sprint Lizzie Armitstead. Les deux coureuses ont plus de deux minutes sur leurs poursuivantes et notamment Lisa Brennauer. Evelyn Stevens est alors la nouvelle leader, Lisa Brennauer est troisième au classement général. L'équipe adopte une stratégie défensive sur les deux dernières étapes et parvient à contenir les ambitions de Lizzie Armitstead. Evelyn Stevens remporte donc le Tour devant la Britannique et Lisa Brennauer[171].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Podium final du Tour de Thuringe 2014
Principaux résultats 2014[172]
Date Pays Course Cat. Vainqueur
13 mars Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drentse 8 1.1 Drapeau : Pays-Bas Chantal Blaak
11 avril Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3b étape du Energiewacht Tour 2.2 Specialized-Lululemon
13 avril Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5e étape du Energiewacht Tour 2.2 Drapeau : Pays-Bas Chantal Blaak
2 mai Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Tour d'Overijssel 1.1 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
11 mai Drapeau des États-Unis États-Unis 1re étape du Amgem Tour de Californie 2.HC Drapeau : États-Unis Carmen Small
31 mai Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1re étape des Auensteiner-Radsporttage 2.2 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
1er juin Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2e étape des Auensteiner-Radsporttage 2.2 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
1er juin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Auensteiner-Radsporttage 2.2 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
1er juin Drapeau des États-Unis États-Unis Philadelphia Cycling Classic 1.2 Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens
6 juin Drapeau du Canada Canada Chrono Gatineau (clm) 1.1 Drapeau : États-Unis Tayler Wiles
14 juillet Drapeau de l'Allemagne Allemagne Prologue du Tour de Thuringe 2.1 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
17 juillet Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3e étape du Tour de Thuringe 2.1 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
18 juillet Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4e étape du Tour de Thuringe 2.1 Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens
20 juillet Drapeau de l'Allemagne Allemagne Tour de Thuringe 2.1 Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens
Championnats nationaux et continentaux 2014[172]
Date Pays Course Vainqueur
8 mai PanAmericanJersey.png Championnat panaméricain du contre-la-montre Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens
27 juin MaillotAlemania.PNG Championnat d'Allemagne contre-la-montre Lisa Brennauer
28 juin MaillotAlemania.PNG Championnat d'Allemagne sur route Lisa Brennauer

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]
Résultats dans les épreuves de coupe du monde[108]
Date # Course Meilleure classée Classement
15 mars 1 Tour de Drenthe Drapeau : Pays-Bas Chantal Blaak 4e[151]
30 mars 2 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens 21e[173]
6 avril 3 Tour des Flandres Drapeau : Australie Tiffany Cromwell 9e[61]
23 avril 4 Flèche wallonne Drapeau : États-Unis Evelyn Stevens 4e[159]
18 mai 5 Tour de l'île de Chongming
3 août 6 Tour de Bochum
22 août 7 Open de Suède Vårgårda TTT
24 août 8 Open de Suède Vårgårda
30 août 9 GP de Plouay-Bretagne

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Staff », sur velociosports (consulté le 21 mars 2014)
  2. a et b (en) « Team T-Mobile Profile », sur daily peloton (consulté le 26 juillet 2014)
  3. (en) Neal Rogers, « T-Mobile introduces 2003 squad in Tucson », sur velonews,‎ 27 novembre 2002 (consulté le 20 mars 2014)
  4. « T-Mobile Training Camp », sur cycling news (consulté le 20 mars 2014)
  5. (en) « Vaughn's Excellent Adventure: T-Mobile Training Camp Part 1 », sur daily peloton (consulté le 26 juillet 2014)
  6. (en) « USA Elite Women’s Time Trial National Championships », sur daily peloton (consulté le 23 juillet 2014)
  7. « T-Mobile Scores Back-to-Back Victories », sur usa cycling (consulté le 20 mars 2014)
  8. « L'équipe T-Mobile Championne des Etats-Unis! », sur velo-club (consulté le 21 mars 2014)
  9. a et b (en) « T-Mobile Announces 2004 Roster », sur usa cycling (consulté le 21 mars 2014)
  10. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stage 2 », sur daily peloton (consulté le 8 juillet 2014)
  11. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stages 6 and 7 », sur daily peloton,‎ 8 juillet 2014
  12. (en) « Tour de l'Aude Cycliste Féminin (F) 2004 », sur site du cyclisme (consulté le 8 juillet 2014)
  13. (en) « National Championship, Road, ITT, Elite, United States of America (F) 2004 », sur cycling archives (consulté le 7 juillet 2014)
  14. (en) « National Road Championship (WE/Usa) 2004 (CN) », sur cycling fever (consulté le 7 juillet 2014)
  15. (en) « 28th Olympic Games - JO », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  16. (en) « Bob Stapleton is cycling’s new dynamo », sur sports promedia,‎ 2009 (consulté le 21 mars 2014)
  17. (en) « Pink and Black Flames: T-Mobile Women », sur dailypeloton (consulté le 21 mars 2014)
  18. (en) « Fresh start for Team High Road », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  19. (en) « Teutenberg back after big break », sur cycling news (consulté le 22 mars 2014)
  20. (en) « Liberty Classic - June 5: Liberty Classic, 90.56km », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  21. (en) « Teutenberg takes her first World Cup », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  22. (en) « 2005 Pan American Championships April 29/30, 2005 », sur daily peloton (consulté le 7 juillet 2014)
  23. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Usa) 2005 (CN) », sur cycling fever (consulté le 7 juillet 2014)
  24. (en) « A day for the workers as Armstrong and Ollenrenshaw triumph », sur cycling news (consulté le 6 juillet 2014)
  25. (en) « T-Mobile 2006 is go », sur cycling news (consulté le 22 mars 2014)
  26. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  27. (en) « T-Mobile Womens Cycling Team Rosters World Cups », sur dailypeloton (consulté le 22 mars 2014)
  28. (en) « Women's Cycling News Today 23 February 2006 », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  29. (en) « 4th Geelong World Cup - CDM Australia, February 26, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  30. (en) « Women's World Cup - 5th Gran Premio Castilla y Leon », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  31. (en) « La Flèche Wallonne - WE 2006 (CDM) », sur cycling fever (consulté le 29 juin 2014)
  32. (en) « Montreal Women's UCI World Cup », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  33. (en) « 22nd Tour de l'Aude - 2.1 France, May 12-21, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  34. (en) « Rotterdam (F) (a) 2006 Rotterdam Tour », sur cycling archives (consulté le 30 juin 2014)
  35. (en) « Rund um die Nürnberger Altstadt - CDM/1.1 Germany, September 10-, 2006 », sur cycling news (consulté le 30 juin 2014)
  36. (en) « 2006 UCI Road World Cup - Women Elite Results » (consulté le 22 mars 2014)
  37. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  38. (en) « T-Mobile team for 2007 announced », sur womens cycling (consulté le 23 mars 2014)
  39. (en) « T-Mobile Women shape us for 2007 », sur cyclingnews (consulté le 23 mars 2014)
  40. (en) « 10th Women's Flèche Wallonne – World Cup », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  41. (en) « Tour de Berne - Womens 5th World Cup », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  42. (en) « 23rd Tour de L’Aude Cycliste Feminin - Stages 7 to 9 », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  43. (en) « Montreal Women's World Cup 6 - Luperini Wins Big! », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  44. (en) « Tour du Grand Montreal - Woman 2.1 », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  45. (en) « Commerce Bank Women's Liberty Classic Teutenberg Triples », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  46. (en) « Giro d'Italia Femminile - Stage 7 and 8 », sur daily peloton (consulté le 26 juin 2014)
  47. (en) « 20th International Women's Thüringen Rundfahrt - Stage 6 », sur daily peloton (consulté le 26 juin 2014)
  48. (en) « Open de Suède Vargarda - CDM Sweden, August 5, 2007 », sur cycling news (consulté le 26 juin 2014)
  49. (en) « Grand Prix de Plouay – Women Coupe du Monde », sur daily peloton (consulté le 26 juin 2014)
  50. (en) « Women’s Racing Roundup – 22 September 2007 », sur daily peloton (consulté le 26 juin 2014)
  51. (en) « 2007 UCI Road World Cup - Women Elite Results » (consulté le 22 mars 2014)
  52. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  53. (en) « T-Mobile ends cycling sponsorship », sur BBC (consulté le 24 mars 2014)
  54. a et b (en) « High Road's Stapleton on Columbia future », sur cycling news (consulté le 24 mars 2014)
  55. (en) « Press release : UCI ProTour Council meets in Geneva », sur UCI (consulté le 24 mars 2014)
  56. (en) « Bob Stapleton is cycling’s new dynamo », sur sports promedia,‎ 2009 (consulté le 21 mars 2014)
  57. (en) « Columbia Women 2008 », sur cyclingarchives (consulté en 23 février 2014)
  58. (en) « Abbott to T-Mobile », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  59. (en) « Wood turns full attention to family », sur cycling news (consulté le 15 juin 2014)
  60. (en) « 6th Geelong World Cup - CDM Australia, February 24, 2008 », sur cycling news (consulté le 12 juin 2014)
  61. a, b et c (en) « Ellen van Dijk wins Tour of Flanders World Cup », sur cycling news (consulté le 12 mai 2014)
  62. (en) « Women’s Ronde van Drenthe - World Cup #4 », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  63. (en) « Women's Fleche Wallonne (World Cup #5) », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  64. (en) « Women's World Cup 6 - Tour de Berne », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  65. (en) « 2008 Women’s Tour de L’Aude : Stages 6 - 9 », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  66. (en) « Women’s World Cup 6 - Montreal (CDM) », sur daily peloton (consulté le 14 juin 2014)
  67. (en) « Beltman soloes in Philly; High Road sweeps Triple Crown », sur cycling news (consulté le 14 juin 2014)
  68. (en) « RaboSter Zeeuwsche Eilanden (F) 2008 », sur cycling archives (consulté le 15 juin 2014)
  69. (en) « Future Hopes: Keller and Fahlin », sur cycling news (consulté le 15 juin 2014)
  70. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Den) 2008 (CN) », sur cycling fever (consulté le 15 juin 2014)
  71. (en) « 19th Women's Giro d'Italia: Stage 8 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  72. (en) « Giro d'Italia Femminile - 2.1 (W) », sur cycling news (consulté le 15 juin 2014)
  73. (en) « Thüringen Rundfahrt - Women: Stage 6 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  74. (en) « Route de France Feminine (2.1) », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  75. (en) « Women's World Cup # 10 - G.P. de Plouay - Bretagne », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  76. (en) « Profile Ladies Tour - Stage 6 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  77. (en) « Women's World Cup - Rund um die Nurnberger Altstadt », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  78. (en) « Giro della Toscana Int. Femminile (F) 2008 », sur cycling archives (consulté le 15 juin 2014)
  79. (en) « 2008 UCI Road Results » (consulté le 22 mars 2014)
  80. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  81. (en) « A conversation with Columbia-High Road’s Ina-Yoko Teutenberg and Kim Anderson », sur podiuminsight (consulté le 24 mars 2014)
  82. (en) « Team Columbia-Highroad ready for 2009 », sur roadcyclinguk (consulté le 24 mars 2014)
  83. (en) « Team Columbia - Highroad Women 2009 », sur dailypeloton (consulté le 31 mars 2014)
  84. (en) « Giro Donne 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  85. a, b, c, d et e (en) « 2009 Season Review: Team Columbia - HTC Women 2009 », sur dailypeloton (consulté le 26 mars 2014)
  86. (en) « Columbia Highroad Women optimistic about the Ronde », sur cycling news (consulté le 31 mars 2014)
  87. (en) « Women's Ronde van Vlaanderen - World Cup », sur daily peloton (consulté le 4 juin 2014)
  88. « 25th Tour de L'aude Cycliste Féminin (2.1) », sur pro cycling stats (consulté le 4 juin 2014)
  89. (en) « 25th Tour de l'Aude - 2.2 WE », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  90. (en) « Arndt wins it all in Spain », sur cycling news (consulté le 31 mars 2014)
  91. (en) « Iurreta-Emakumeen Bira 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  92. (en) « Columbia Highroad sweeps the podium at raboster », sur cycling news (consulté le 31 mars 2014)
  93. (en) « 5th Raboster Zeeuwsche Eilanden (2.2) », sur procyclingstats (consulté le 4 juin 2014)
  94. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Den) 2009 (CN) », sur cycling fever (consulté le 4 juin 2014)
  95. (en) « National Championships Sweden WE - ITT (NC) », sur procyclingstats (consulté le 4 juin 2014)
  96. (en) « National Road Championship (WE/Ger) 2009 (CN) », sur cycling fever (consulté le 4 juin 2014)
  97. (en) « July 01, Time trial: Junior Men: Hooglede-Gits 28.1km », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  98. (en) « Giro Donne 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  99. (en) « 2009 Thüringen Rundfahrt (2.1) - Stage 3 », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  100. « Internationale Thüringen Rundfahrt Der Frauen (2.1) », sur procyclingstats (consulté le 4 juin 2014)
  101. (en) « Open de Suède Vargarda TTT 2009 », sur cycling news (consulté le 15 juin 2014)
  102. « Kimberly ANDERSON remporte La Route de France Féminine 2009 », sur Courses femines associees (consulté le 4 juin 2014)
  103. (de) « Frauen: La Route de France », sur live-radsport (consulté le 4 juin 2014)
  104. (en) « Holland Ladies Tour 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  105. (en) « Women's World Cup: Rund um die Nürnberger Altstadt », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  106. (en) « UCI Road World Championships 2009 », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  107. (en) « Columbia Women 2009 », sur cyclingarchives (consulté le 1er mars 2014)
  108. a, b et c (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 2 avril 2014)
  109. (en) « 2009 Season Review: Team Columbia - HTC Women 2009 », sur dailypeloton (consulté le 26 mars 2014)
  110. (en) « Pooley solos to victory in Huy », sur cycling news (consulté le 25 mai 2014)
  111. (en) « Race 1- Ina-Yoko Teutenberg wins in bunch sprint », sur womens cycling (consulté le 25 mai 2014)
  112. (en) « Tour of Chongming Island World Cup cdm », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  113. (en) « Tour de l'Aude Cycliste Féminin 2010 », sur cycling news (consulté le 26 mai 2014)
  114. (en) « Teutenberg banks on speed and experience for Liberty victory », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  115. (en) « Teutenberg banks on speed and experience for Liberty victory », sur cycling news (consulté le 26 mai 2014)
  116. (en) « GP Ciudad de Valladolid 2010 », sur cycling news (consulté le 18 mai 2014)
  117. (de) « Arndt gewinnt Etappe und Hausler das Leadertrikot im Etappenrennen in Spanien », sur cycling archives (consulté le 27 mai 2014)
  118. (de) « Etappenrennen Iurreta-Emakumeen Bira Umsturz in der letzten Etappe », sur cycling archives (consulté le 27 mai 2014)
  119. « Chrono Gatineau », sur veloptimum (consulté le 27 mai 2014)
  120. (en) « Teutenberg sprints to victory », sur cycling news (consulté le 26 mai 2014)
  121. (en) « HTC-Columbia scores 50th victory of 2010 », sur bicycle (consulté le 2 avril 2014)
  122. « It's a very special moment. I don't think in 30 years of racing as an amateur and professional that I've ever managed to take four wins in a row before »
  123. (en) « Pooley and Häusler among favourites for Giro Donne », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  124. « International Thüringen Rundfahrt der Frauen 2010 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 27 mai 2014)
  125. « Open de Suède Vargarda 2010 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  126. (de) « Van Dijk gewinnt Sparkassen Giro der Frauen im Regen, Deutsche enttäuschen bei Heimspiel », sur live-radsport (consulté le 27 mai 2014)
  127. « Route de France Féminine (F) 2010 », sur site du cyclisme (consulté le 27 mai 2014)
  128. (en) « Holland Ladies Tour 2010 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  129. « Le Tour de Toscane 2010 pour Judith Arndt » (consulté le 5 avril 2014)
  130. (en) « Giro della Toscana Int. Femminile - Memorial Michela Fanini 2010 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  131. (en) « UCI Road World Championships 2010 », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  132. (en) « UCI Road World Championships 2010 », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  133. (en) « Team Specialized lululemon resurrects High Road women's team », sur cyclingnews.com,‎ 4 octobre 2011 (consulté le 12 mai 2013)
  134. (en) « Classement UCI 2013 », sur UCI (consulté le 12 janvier 2014)
  135. (en) « 2005 UCI Road Rankings, Women elite (liens vers archives) », sur uci (consulté le 21 mars 2014)
  136. (en) « Partners », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  137. a, b, c et d (en) « Team camp Specialized-Lululemon », sur bicycling (consulté le 11 mai 2014)
  138. (en) « Our 2014 team announced », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  139. a et b (en) « Ina Yoko Teutenberg announces retirement after long and successful career », sur Velonation (consulté le 12 janvier 2013)
  140. (en) « Ellen van Dijk signs for Boels-Dolmans », sur cyclingnews.com (consulté le 10 mai 2014)
  141. (en) « Ending silence », sur bicycling (consulté le 11 mai 2014)
  142. (en) « Back in the saddle meet the Specialized-Lululemon 2014 team », sur blog lululemon (consulté le 11 mai 2014)
  143. (en) « Things are looking Evelyn Stevens », sur bicycling (consulté le 11 mai 2014)
  144. (en) « Our 2014 team announced » (consulté le 1er mars 2014)
  145. (en) « Victory for Karol-Ann at San Dimas stage race », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  146. (en) « Staff », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  147. (en) « Is this a dream or is it reality », sur Alynn Cutler (consulté le 12 mai 2014)
  148. (en) « Ladies Tour of Qatar », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  149. (en) « Ladies Tour of Qatar 2014 », sur cycling news (consulté le 11 mai 2014)
  150. (en) « Molecaten Drentse 8 (1.2) », sur pro cycling stats (consulté le 12 mai 2014)
  151. a et b (en) « Lizzie Armitstead wins the 2014 Ronde van Drenthe », sur podium cafe (consulté le 12 mai 2014)
  152. (en) « GP Comune di Cornaredo », sur pez cycling news (consulté le 12 mai 2014)
  153. (en) « Binda world cup preview Trofeo Alfredo Binda », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  154. « Seconde manche de la coupe du monde en Lombardie », sur le dérailleur (consulté le 12 mai 2014)
  155. (en) « Victory for Karol-Ann at San Dimas stage race », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  156. (en) « Big win for Tayler Wiles at Redlands classic », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  157. (en) « A TTT win for Specialized-Lululemon at Energiewacht Tour », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  158. (en) « Blaak wins final stage of energiewacht tour », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  159. a et b (en) « La Flèche Wallonne Féminine 2014: Lizzie Armitstead extends World Cup lead with second place », sur The telegraph (consulté le 12 mai 2014)
  160. « AccueilCyclisme féminin Ronde van Overijssel: L’après course avec Elise Delzenne », sur le dérailleur (consulté le 11 mai 2014)
  161. (en) « 2014 Ronde van Overijssel Women Results », sur cycling tips (consulté le 11 mai 2014)
  162. (en) « Ronde van Overijssel Women 2014 / 2 May / Rijssen », sur ride on blog (consulté le 11 mai 2014)
  163. (en) « Specialized-Lululemon light Womens Tour », sur cycling weekly (consulté le 11 mai 2014)
  164. (en) « Stevens TT win leads three-medal day for U.S. at Pan Am Road Championships », sur USA cycling (consulté le 12 mai 2014)
  165. (en) « Small claims womens one hour criterium », sur sacbee (consulté le 12 mai 2014)
  166. (en) « USA Cycling Professional Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  167. (en) « Powers claims second US title in thrilling road race finale », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  168. (en) « Albrecht, Hall round out podium atop Manayunk Wall », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  169. (en) « German Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  170. (en) « Giro d'Italia Internazionale Femminile 2014 », sur cycling news (consulté le 15 juillet 2014)
  171. (en) « Internationale Thüringen Rundfahrt der Frauen 2014 », sur cycling news (consulté le 15 juillet 2014)
  172. a et b (en) « Specialized - Lululemon 2014 », sur cycling archives (consulté le 15 avril 2014)
  173. (en) « 16th Trofeo Alfredo Binda - Comune di Cittiglio (CDM) », sur pro cycling stats (consulté le 11 mai 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]