Eleonora van Dijk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ellen et Van Dijk.
Ellen van Dijk
Image illustrative de l'article Eleonora van Dijk
Informations
Nom van Dijk
Prénom Ellen
Date de naissance 11 février 1987 (27 ans)
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Équipe actuelle Specialized-lululemon
Équipe professionnelle
2006-2008
2009-2010
2011
2012-2013
2014
Vrienden van het Platteland
Columbia-HTC Women
HTC-High Road
Specialized-Lululemon
Boels-Dolmans
Principales victoires
Championnats

Maillot arc-en-ciel Championne du monde de scratch 2008
Jersey rainbow.svg Championne du monde du contre-la-montre 2013
médaille d'or, monde Championne du monde du contre-la-montre par équipes 2012 et 2013
MaillotHolanda.PNG Championne des Pays-Bas du contre-la-montre 2007, 2012 et 2013

Classique

Tour des Flandres Dames 2014

Eleonora Maria van Dijk (également appelée Ellen van Dijk), née le 11 février 1987 à Harmelen, est une coureuse cycliste néerlandaise, membre de l'équipe Boels-Dolmans. Courant sur piste et sur route, elle remporte en 2008 le championnat du monde de scratch et le championnat des Pays-Bas du contre-la-montre. Elle est également championne du monde de contre-la-montre par équipe de marques en 2012 et 2013, ainsi que championne du monde du contre-la-montre individuelle en 2013. En 2014, elle remporte le Tour des Flandres, épreuve de coupe du monde et monument du cyclisme.

Van Dijk vient du patinage de vitesse. Dans le cadre de son entraînement, elle effectuait des sorties cyclistes en été. Elle s'avère très douée dans les deux disciplines et fait partie des meilleures sur le plan national en junior. Après avoir remporté son cinquième titre de championne nationale en 2007, elle décide de se consacrer au cyclisme à plein temps. En plus de ses succès aux mondiaux, van Dijk a également deux titres européens sur la piste, deux autres titres européens en contre-la-montre et six victoires dans les manches de coupe du monde. En 2012, lors des jeux olympiques, elle participent à trois épreuves : épreuve en ligne, contre-la-montre et poursuite par équipe. Elle aide Marianne Vos à remporter le titre dans la première, termine huitième dans la seconde et sixième dans la dernière.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Ellen van Dijk naît le 11 février 1987 à Harmelen, dans la province d'Utrecht, où elle vit ensuite avec ses deux frères et ses parents[1]. Outre le cyclisme et le patinage de vitesse, elle pratique également le volley-ball et la gymnastique durant son enfance. Elle quitte Harmelen pour Amsterdam en 2006. Durant ses premières années dans cette ville, elle partage un appartement avec Mariëlle Kerste, sa meilleure amie, qui est également cycliste. Kerste déménage quelques années plus tard. Ellen van Dijk vit depuis avec la cycliste Hannah Walter[1].

Ellen van Dijk est sortie du Minkema College de Woerden en 2005 et a été diplômée d'un bachelor en « sciences du mouvement » (bewegingswetenschappen) à l'Université libre d'Amsterdam en 2011[2],[3]. Après les Jeux olympiques de 2012, elle a l'intention de suivre un master en sciences du mouvement[3].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Patinage de vitesse[modifier | modifier le code]

Elle van Dijk pratique le patinage sur glace dans son enfance. Elle participe à des tours sur glace naturelle et, à huit ans, elle devient membre du club local de patinage de vitesse. De douze à vingt ans, elle s'entraîne presque quotidiennement durant les mois d'hiver à la patinoire d'Utrecht. Elle y détient le record du 5000 mètres[4]. Elle participe cinq fois aux championnats des Pays-Bas combiné (all-round) juniors : elle s'y classe deux fois dixième de la compétition all-around, et quatrième du 3000 mètres en 2005[5],[6]. En 2007, alors qu'elle a la possibilité d'être sélectionnée en équipe régionale en patinage de vitesse, Ellen van Dijk doit choisir entre ce sport et le cyclisme ; elle opte pour ce dernier[6].

Premières années en cyclisme[modifier | modifier le code]

Ellen van Dijk (à droite), sur le podium du championnat du monde junior 2004, avec Marta Bastianelli et Marianne Vos

À dix ans, Ellen ven Dijk, avec ses frères et Mariëlle Kerste, fait du cross training à vélo durant l'été et commence à disputer des courses régionales. Ses résultats lui permettent d'évoluer à un niveau national à 15 ans, en 2002[6]. Cette année-là, à son premier championnat national, elle prend la quatrième place. L'année suivante, elle remporte le championnat des Pays-Bas sur route en catégorie débutant. En 2004, elle obtient deux titres nationaux, en catégorie junior : en course en ligne et en contre-la-montre, où elle bat Marianne Vos. Cette dernière s'impose aux championnats du monde junior à Vérone, tandis que van Dijk prend la troisième place. En 2005, Ellen van Dijk gagne à nouveau le championnat des Pays-Bas du contre-la-montre junior, et se classe deuxième de le course en ligne, à nouveau derrière Vos.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2006-2008 : premières années chez Vrienden Van Het Platteland[modifier | modifier le code]

Ellen van Dijk devient professionnelle en 2006 dans l'équipe Vrienden van het Platteland. Elle est vainqueur d'étapes du Tour féminin en Limousin et du Tour de Toscane. Au milieu de la saison, elle souffre d'une fracture de la clavicule qui la handicape lors des championnats nationaux[7]. Elle se classe dixième du championnat d'Europe des moins de 23 ans à Fauquemont. Aux championnats du monde universitaires, elle gagne le contre-la-montre et finit deuxième de la course en ligne. À la fin de l'année, elle est sélectionnée en réserve de l'équipe nationale pour les championnats du monde sur route et ne participe pas aux courses[8].

En 2007, Ellen van Dijk devient championne des Pays-Bas du contre-la-montre. Elle est cinquième du championnat d'Europe du contre-la-montre des moins de 23 ans et, pour sa première participation aux championnats du monde sur route élite, elle est dix-septième du contre-la-montre. Ayant arrêté le patinage, elle commence à pratiquer le cyclisme sur piste durant l'hiver et est appelée en équipe nationale[6]. Aux championnats des Pays-Bas sur piste, elle s'impose lors du tournoi de poursuite individuelle, devant Marianne Vos et Kirsten Wild, et se classe quatrième du scratch et de la course aux points.

Ses résultats lors des championnats nationaux sur piste permettent à Ellen van Dijk de disputer la poursuite individuelle lors des deux dernières des quatre manche de la Coupe du monde sur piste 2007-2008, qualificatives pour les Jeux olympiques de Pékin. Elle est cinquième à Los Angeles et quatrième à Copenhague. Aux championnats du monde sur piste à Manchester, elle est cinquième de la poursuite individuelle et manque la qualification pour les Jeux olympiques : elle finit à la douzième place du classement UCI, et seules les onze premières sont qualifiées[9]. Le lendemain de cet échec, elle remporte le titre de championne du monde du scratch. Elle attaque à huit tours de la fin de la course et aucune coureuse ne parvient à la rattraper. C'est son premier titre majeur en élite[10]. Plus tard cette année, aux championnats d'Europe sur piste, elle gagne la course scratch et la course aux points et est médaillé d'argent de l'omnium et de la poursuite individuelle. Elle n'est pas sélectionnée pour le contre-la-montre sur route des Jeux olympiques[11]. Elle remporte en juillet le championnat d'Europe du contre-la-montre des moins de 23 ans à Pettenasco–Stresa, puis en août l'étape contre-la-montre du Tour féminin en Limousin. En septembre, elle est vingtième du championnat du monde du contre-la-montre.

2009-2011 : HTC-Columbia[modifier | modifier le code]

En 2009, Ellen van Dijk est recruté par l'équipe Columbia-HTC, l'une des meilleures équipes professionnelles[12]. Sur piste, elle imite ses concurrentes en adoptant un plus grand développement[13]. Ce choix semble porter ses fruits : en février, lors de la manche de coupe du monde de Copenhague, elle remporte la poursuite individuelle et la course aux points et se classe deuxième de la poursuite par équipes. Le mois suivant, aux championnats du monde sur piste à Pruszków en Pologne, elle ne parvient pas à conserver son titre de championne du monde et ses résultats sont moins bons qu'à Copenhague, et que l'année précédente à Manchester. Elle n'obtient en effet aucune médaille[13].

Ellen van Dijk (au centre), championne d'Europe du contre-la-montre espoirs, devant Emilia Fahlin et Marianne Vos

Au début de sa saison sur route, Van Dijk souffre d'une commotion cérébrale due à une chute lors du Tour de Gueldre en avril, qui l'empêche de courir pendant six semaines[14]. Peu après avoir récupéré, elle défend avec succès son titre de championne d'Europe du contre-la-montre, en juillet[14]. Après les championnats du monde sur route, où elle est vingtième du contre-la-montre, elle prend du repos en vue des courses de coupe du monde sur piste, et fait l'impasse sur les championnats nationaux[15].

Aux championnats du monde sur piste à Melbourne, Van Dijk n'atteint aucune finale. Elle finit cinquième de la poursuite individuelle et de la poursuite par équipes. Elle participe également à la course aux points, en remplacement d'une autre coureuse, et en prend la huitième place. Sur route, elle gagne l'étape contre la montre du Holland Ladies Tour, finissant à la troisième place du classement général. Elle gagne le Sparkassen Giro et est deuxième de l'Open de Suède Vårgårda, manche de la coupe du monde sur route. Aux championnats nationaux sur piste, elle obtient cinq médailles, dont l'or en poursuite individuelle.

Van Dijk bat le record de la poursuite par équipes lors de la manche de Coupe du monde sur piste de Manchester, en prenant la quatrième place[16]. Le mois suivant, aux championnats du monde sur piste, elles courent 3 secondes plus lentement et prennent la cinquième place. Van Dijk prend la même place en poursuite individuelle.

L'équipe HTC-Columbia devient en 2011 HTC-High Road, après le retrait du sponsor Columbia. Ellen van Dijk commence sa saison sur route en gagnant une étape, les classements général, par points et de meilleure jeune du Tour du Qatar. Après avoir disputé des courses à étapes aux Pays-Bas, en Chine et en Espagne, elle prend la deuxième place du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre à Veendam et se qualifie pour les championnats du monde. Le mois suivant, en Suède, elle dispute deux manches de la coupe du monde sur route : avec ses coéquipières, elle gagne le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, puis y termine deuxième de la course en ligne. En préparation des championnats du monde, elle gagne le contre-la-montre du Holland Ladies Tour. Aux championnats du monde à Copenhague, elle est sixième du contre-la-montre.

De retour sur piste, Van Dijk gagne en Coupe du monde à Astana en établissant un nouveau record national. En fin d'année, elle conserve son titre national en poursuite individuelle, auquel elle ajoute celui de l'américaine.

2012-2013 : Specialized-lululemon[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]
Ellen ven Dijk lors du contre-la-montre des Jeux olympiques

À l'issue de l'année 2011, la structure High Road Sport qui portait les équipes féminine et masculine HTC-High Road disparait, faute de sponsor. L'équipe féminine réapparait cependant en 2012, sous le nom de Specialized-lululemon, sous la direction de Kristy Scrymgeour, jusqu'alors directrice du marketing et de la communication de HTC-High Road. Ellen van Dijk reste membre de cette équipe, comme la plupart de ses coéquipières[17]. Après avoir souffert d'une blessure au genou due à un accident avec un scooter, les quelques semaines de repos consécutives et un entraînement adapté[1],[18], Van Dijk gagne une étape du Energiewacht Tour et termine à la deuxième place du classement général de cette course. Elle gagne le contre-la-montre et la course en ligne du Circuit de Borsele[19]. Quelques jours plus tard, elle dispute Gracia Orlova. Elle en gagne le prologue et une étape, et aide sa coéquipier Evelyn Stevens à remporter le classement général. De retour aux Pays-Bas, elle est championne nationale du contre-la-montre à Emmen, pour la deuxième fois.

Ellen van Dijk est sélectionnée pour représenter les Pays-Bas aux Jeux olympiques de Londres, où elle prend part aux deux compétitions sur route et à la poursuite par équipes sur piste. Lors de la course en ligne, elle est équipière de Marianne Vos, qui remporte la médaille d'or. Van Dijk attaque cinq fois durant la course, et termine hors délai[20]. Le succès de Vos étant considéré comme une victoire d'équipe, Van Dijk, Loes Gunnewijk et Annemiek van Vleuten reçoivent les mêmes honneurs à la Holland Heineken House et à la Ridderzaal[21],[22]. Lors du contre-la-montre, Van Dijk prend la huitième place. Elle dit après la course avoir eu peur de partir trop rapidement et avoir de ce fait perdu du temps dans la première partie de la course[23]. En poursuite par équipes, Ellen van Dijk, Kirsten Wild, Amy Pieters et Vera Koedooder se classent sixième. Lors du tour de qualification, l'équipe établit provisoirement le record olympique. Elles battent ensuite le record des Pays-Bas lors du premier tour. D'après Van Dijk, la sixième place est le meilleur résultat qu'elles pouvaient espérer[24].

Ellen van Dijk (à gauche), avec l'équipe Specialized-lululemon, lors du BrainWash Ladies Tour

En préparation des championnats du monde sur route, Van Dijk et l'équipe Specialized–lululemon gagne le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda et du BrainWash Ladies Tour. Entre ces deux victoires, Van Dijk gagne les première et dernière étapes, et le classement général du Lotto-Decca Tour. Aux championnats du monde, dans le Limbourg néerlandais, Van Dijk devient championne du monde du contre-la-montre par équipes de marque, avec ses coéquipières de Specialized–lululemon. Trois jours plus tard, elle est sixième du contre-la-montre, sur un parcours vallonné qu'elle ne considère pas fait pour elle[25]. Durant la course en ligne, elle est entraînée dans une chute impliquant 50 participantes et ne finit pas la course[26]. Durant l'hiver, elle choisit de ne pas courir sur piste pour se concentrer exclusivement sur sa saison sur route à venir[27].

2013[modifier | modifier le code]
Ellen van Dijk dans son maillot de championne du monde

Ellen van Dijk commence la saison 2013 avec une troisième place au classement général du Tour du Qatar. Elle obtient sa première victoire de l'année fin-février, au Samyn des Dames. En mars, lors des trois premières courses de la Coupe du monde, elle se classe deux fois deuxième, au Tour de Drenthe et au Tour des Flandres, et troisième au Trofeo Alfredo Binda. Elle est alors deuxième du classement de la Coupe du monde, derrière Marianne Vos. Le mois suivant, elle remporte l'étape contre-la-montre de l'Energiewacht Tour avec une nette avance, puis le classement général. Elle prend ensuite la sixième place de la Flèche wallonne, quatrième manche de la Coupe du monde, qui voit une nouvelle victoire de Vos. Après avoir gagné le contre-la-montre du Circuit de Borsele, elle domine la course Gracia Orlova, en gagnant le classement général et trois des cinq étapes, dont deux contre-la-montre.

En juin, elle conserve son titre aux championnats des Pays-Bas contre-la-montre qui ont lieu à Winsum. Lors de la course en ligne, elle réalise une bonne course mais brise son dérailleur dans l'avant dernier tour[28]. Au Tour d'Italie, une des courses les plus prestigieuses du calendrier cycliste féminin, elle s'impose à la huitième étape qui est un contre-la-montre[29]. Avec l'équipe Specialized-Lululemon, elle remporte l'Open de Suède Vårgårda TTT. Sur la course en ligne éponyme, elle prend la quatrième place après une belle course d'équipe[30]. Elle ne participe pas au Grand Prix de Plouay pour se préparer aux échéances de fin de saison. Elle termine troisième du classement final de la coupe du monde[31]. Pour le Lotto-Decca Tour (en), ancien Tour de Belgique, l'équipe remporte le contre-la-montre par équipe inaugural. Ellen Van Dijk termine troisième de la dernière étape qui a lieu à Grammont et s'assure ainsi la victoire au général[32]. L'équipe confirme sa domination sur les contre-la-montre par équipe au Brainwash Ladies Tour. Ellen prend la tête du classement général lors de la dernière étape[33],[34].

Ellen van Dijk et sa médaille de championne du monde de contre-la-montre

Afin de préparer les championnats du monde de contre-la-montre, Ellen se rend à plusieurs reprises en Toscane reconnaître le parcours. Elle emprunte le circuit vers cinq heures du matin et se fait filmer, cela lui permet d'améliorer sa prise de virage[35]. Quelques semaines avant l'événement, elle participe au Chrono champenois qu'elle gagne. Les championnats du monde sont un grand succès pour Ellen. Avec ses coéquipières, elle remporte le contre-la-montre par équipe de marques pour la seconde année consécutive[36],[37]. L'équipe de contre-la-montre par équipe est donc, comme en 2012, invaincue de la saison[38]. Puis, sous les couleurs néerlandaises, elle s'impose lors du chrono individuelle, épreuve dont elle est la favorite à cause de ses nombreuses victoires cette saison. Elle devient ainsi la seconde Néerlandaise à porter le maillot irisée en contre-la-montre[39],[40],[41]. Sur l'épreuve en ligne, elle prend la seizième place[42], le parcours étant trop difficile pour elle.

Au moment du bilan de la saison, Ellen van Dijk est troisième du classement UCI et troisième de la coupe du monde[31]. Elle est récompensée du titre de sportive de l'année de la ville d'Amsterdam pour la première fois[43]. Elle est nominée pour le titre de cycliste néerlandaise de l'année mais Marianne Vos est désignée gagnante[44].

2014[modifier | modifier le code]

Van Dijk sur le podium du Tour des Flandres

En octobre 2013, van Dijk annonce avoir signé un contrat de trois ans avec l'équipe néerlandaise Boels Dolmans. Elle rejoint donc Lizzie Armitstead, Katarzyna Pawłowska et Christine Majerus. Son objectif désigné est le contre-la-montre des jeux olympiques 2016[45]. Elle veut continuer à se concentrer sur les contre-la-montre, les manches de coupe du monde et les étapes plates, par contre elle compte arrêter la piste[46].

En 2014, van Dijk ne prend pas le départ du Tour du Qatar car elle se sent insuffisamment remise d'une maladie contractée suite à la course VTT du Egmond-pier-Egmond[47]. Elle retrouve cependant rapidement la forme et manque de peu le podium sur Le Samyn des Dames, où elle porte le dossard 1[48]. Lors de la première manche de coupe du monde au Tour de Drenthe, Ellen prend une part importante dans la victoire de sa coéquipière Lizzie Armitstead en se mettant en tête du peloton pour revenir sur les échappées dans le final[49].

En avril, Ellen van Dijk gagne le Tour des Flandres en s'échappant à 25 km du but. C'est avec sa victoire dans aux championnats du monde contre-la-montre, la plus belle victoire de sa carrière selon ses propres dires[50].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Manchester 2008
    • Jersey rainbow.svg Championne du monde de scratch
  • Pruszkow 2009
    • 4e de la poursuite par équipes
    • 6e du scratch
    • 6e de la poursuite individuelle
    • 15e de la course aux points
  • Apeldoorn 2011
    • 5e de la poursuite
    • 5e de la poursuite par équipes

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2007-2008
    • 2e de la poursuite par équipes à Copenhague
  • 2008-2009
    • 1re de la pouruite à Copenhague
    • 1re de la course aux points à Copenhague
    • 2e de la poursuite par équipes à Copenhague
  • 2011-2012

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Classement UCI[31] 99e[51] 35e[52] 79e[53] 52e 23e 13e 19e 3e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (nl) Bovée L, « Wielertopper Ellen van Dijk. Geluk is niet te koop. (interview) », Primero, vol. 15, no 16,‎ février 2012, p. 30–32
  2. (nl) « Minkemaleerlingen districtskampioen Midden Nederland » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Minkema College, mai 2006. Consulté le 9 mai 2013
  3. a et b (nl) « Van Amsterdam naar Londen: Ellen van Dijk », Topsportamsterdam,‎ 19 octobre 2011 (consulté le 9 mai 2013)
  4. (nl) « Baanrecords kunstijsbaan de Vechtsebanen Utrecht »,‎ novembre 2005 (consulté le 9 mai 2013)
  5. (en) « Speed Skating results of Ellen van Dijk »,‎ 28 janvier 2007 (consulté le 9 mai 2013)
  6. a, b, c et d (en) Ellen van Dijk, « Biography of Ellen van Dijk », Ellenvandijk.nl (consulté le 9 mai 2013)
  7. (nl) « Ellen breekt sleutelbeen in Flevotour », WTC Woerden dames,‎ 13 mai 2006 (consulté le 9 mai 2013)
  8. (nl) « Biography of Ellen van Dijk », ANP, de Volkskrant (consulté le 9 mai 2013)
  9. (nl) « Ellen van Dijk in tranen », Algemeen Dagblad,‎ 27 mars 2007 (consulté le 9 mai 2013)
  10. (en) Shane Stokes, « No Olympics for Van Dijk, but happy with worlds », Cyclingnews.com,‎ 31 mars 2008 (consulté le 9 mai 2013)
  11. (nl) ANP, « Wegploeg vrouwen voor Peking bekend », Nusport,‎ 6 juin 2008 (consulté le 9 mai 2013)
  12. (en) « Van Dijk to Columbia Women », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre 2008 (consulté le 9 mai 2013)
  13. a et b (en) Mark Misérus, « Van Dijk schiet niets op vindt ze zelf », de Volkskrant,‎ 25 mars 2009 (consulté le 9 mai 2013)
  14. a et b (en) « Van Dijk claims European U23 time trial », Cyclingnews.com,‎ 2 juillet 2009 (consulté le 9 mai 2013)
  15. (nl) « Van Dijk laat NK baan schieten », de Telegraaf,‎ 3 octobre 2009 (consulté le 9 mai 2013)
  16. (nl) « 4e op ploegenachtervolging (WB Manchester) », sur kirstenwild.nl,‎ 18 février 2011 (consulté le 10 mai 2013)
  17. (en) « Team Specialized lululemon resurrects High Road women's team », sur cyclingnews.com,‎ 4 octobre 2011 (consulté le 9 mai 2013)
  18. (en) Ellen van Dijk, « Dealing with Beth », Velociosports (Team Specialized-Lululemon website),‎ 19 mars 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  19. (nl) « Ellen van Dijk wint Epz Omloop van Borsele », Wielerland.nl,‎ 21 avril 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  20. (en) Barry Glendenning, « Olympic road race: women's cycling – as it happened », The Guardian,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  21. (nl) « Vos en Bosch gehuldigd in HHH », ANP, NUsport.nl,‎ 2 août 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  22. (nl) ANP, « Vos bedankt ploeggenotes in ridderzaal », NOS,‎ 14 août 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  23. (nl) « Van Dijk: Niet waar ik 't voor doe », NOS,‎ 1 août 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  24. (nl) « Van Dijk: Hoogst haalbare », NOS,‎ 4 août 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  25. (en) « Van Dijk: ik doe mee met wereldtop », De Telegraaf,‎ 18 septembre 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  26. (en) « Vos proves she's the boss by becoming women's road cycling world champion », The Daily Mail,‎ 22 septembre 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  27. (en) « Ellen van Dijk: 'Ik was nog nooit zo goed' », cyclingonline.nl,‎ 6 avril 2013 (consulté le 9 mai 2013)
  28. (nl) « Brand soleert naar goud op de weg »,‎ 22 juin 2013 (consulté le 10 mai 2014)
  29. (en) « Giro d'Italia internazionale femminile 2013 », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  30. (en) « Open de Suède Vargarda 2013 », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  31. a, b et c (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 2 avril 2014)
  32. (en) « Lotto Belisol Belgium Tour 2013 », sur pro cycling stats (consulté le 10 mai 2014)
  33. (en) « Holland Ladies Tour 2013 », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  34. (en) « Team wins Boels Holland Ladies Tour », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  35. (en) « Van Dijk crowned time trial world champion in Florence », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  36. (en) « Big win at world championship TTT », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  37. (en) « Specialized-Lululemon dominates Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  38. (en) « 16th Holland Ladies Tour », sur Womens cycling (consulté le 10 mai 2014)
  39. (en) « Van Dijk wins elite women's time trial world championship », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  40. (en) « Double rainbow », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  41. (nl) « Van Dijk in voetsporen Van Moorsel: 'Geen woorden voor' », sur Algemeen Dagblad (consulté le 10 mai 2014)
  42. (en) « Vos repeats as women's road race world champion », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  43. (nl) « Ellen van Dijk sportvrouw Amsterdam, Ajax sportploeg », rtvnh.nl,‎ 17 décembre 2013 (lire en ligne)
  44. (nl) « Mollema en vos bij genomineerden wielrenner van het jaar », nusport.nl,‎ 31 octobre 2013 (lire en ligne)
  45. (en) « Ellen van Dijk signs for Boels-Dolmans », sur cyclingnews.com (consulté le 10 mai 2014)
  46. (nl) « Van Dijk richt zich op klassiekers en tijdritten », sur cyclingonline.nl (consulté le 10 mai 2014)
  47. (en) « Van Dijk meldt zich af voor Ladies Tour of Qatar », sur cyclingonline.nl (consulté le 10 mai 2014)
  48. (nl) « Ellen van Dijk vierde in GP Le Samyn », sur wielerland.nl (consulté le 10 mai 2014)
  49. (en) « Help from van Dijk elevates Armitstead », sur Yorkshire Post (consulté le 10 mai 2014)
  50. (nl) « Ellen van Dijk: 'Deze stond op mijn verlanglijstje' », sur Algemeen Dagblad (consulté le 10 mai 2014)
  51. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  52. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  53. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :