Web (navigateur web)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Web, Epiphany (album) ni Épiphanie.
Web
Image illustrative de l'article Web (navigateur web)
Logo

Epiphany 3.0.0
Epiphany 3.0.0

Développeurs GNOME
Environnements Systèmes Unix (Linux, BSD, Macintosh, etc.)
Type Navigateur web
Licence GNU GPL
Site web www.gnome.org/.../epiphany

Web (anciennement Epiphany) est un navigateur web libre qui se veut simple d'utilisation et parfaitement intégré à l'environnement de bureau GNOME qu'il équipe par défaut.

Son interface est basée sur la boîte à outils GTK+ tandis que le moteur de rendu de pages web utilisé est WebKitGTK+, un portage de WebKit (le moteur de rendu déjà utilisé notamment par les navigateurs Safari d'Apple et Chrome de Google). L’historique est géré par une base de données SQLite.

Il est extensible en langage C ou JavaScript (via Seed)[1].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Outre les fonctionnalités habituellement attendues d'un navigateur (dont la prise en charge de l'entête Do Not Track et un mode de navigation privée), notons quelques particularités :

  • Les marque-pages sont ici nommés « signets »
  • La recherche web s'effectue directement depuis la barre d'adresse : lors de la saisie d'un mot ou d'une expression dans la barre d'adresse, une liste apparaît en dessous et permet de sélectionner simplement le moteur avec lequel lancer la recherche
  • Mode Application (version 3.2 ou supérieure) : possibilité de créer des applications à partir de services Web. Ces applications peuvent alors être lancées directement depuis le panneau Activités du Shell. Le mode application est une instance indépendante du navigateur et dépourvue des fonctions de navigation (seulement la barre de titre, et tout clic sur un lien hypertexte lance le navigateur complet)[2].
  • Affichage sous forme de vignettes des sites les plus visités (version 3.6 et supérieure).
  • Quelques extensions disponibles : blocage des publicités (Ad Blocker v2[3]), Greasemonkey, gestion des actions de la souris (Mouse Gestures), déplacement d'onglets entre les fenêtres, gestion des flux RSS… Ces extensions sont désactivées avec la version 3.8 du logiciel compte tenu du changement de moteur de rendu (en contrepartie le blocage de publicités deviendra une fonctionnalité native du navigateur)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Naissance d'Epiphany[modifier | modifier le code]

Le développement d'Epiphany a commencé en quand le développeur principal de Galeon, Marco Pesenti Gritti, a quitté le projet, fatigué par les éternelles dissensions avec certains autres développeurs au sujet des évolutions à apporter à l'interface du navigateur.

Marco était en faveur d'une interface épurée, en phase avec la philosophie générale du bureau GNOME tandis que certains autres développeurs étaient complètement opposés à cette simplification qu'ils trouvaient trop extrême. Marco a alors implémenté ses idées d'interface dans Epiphany en prenant le code de Galeon comme point de départ.

Abandon du moteur de rendu Gecko au profit de WebKit[modifier | modifier le code]

Depuis la version 2.28 sortie le 26 septembre 2009, Epiphany repose sur le moteur de rendu WebKitGTK+.

La version 3.8 sortie le 27 mars 2013 marque le passage à WebKit2GTK+.

Initialement Epiphany était basé sur le moteur Gecko (issu du navigateur Mozilla Firefox). En avril 2008, les développeurs d'Epiphany annoncent l'abandon du moteur de rendu Gecko au profit exclusif de WebKitGTK+[5]. La version 2.26.3 sortie le 29 juin 2009 est ainsi la dernière basée sur Gecko[6].

Refonte de l'interface et renommage[modifier | modifier le code]

À partir de la version 3.4, Epiphany, désormais nommé « Web », entame une profonde refonte de son interface.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lire les précisions sur la liste de diffusion d'Epiphany
  2. (en) « Web application mode in GNOME 3.2 », sur Blogs, Gnome,‎ 2011‐8‐31.
  3. (en) « Commit site = Epiphany extensions GIT », Gnome.
  4. (en) « A heads up about extensions in 3.8 »,‎ 2012‐10‐23.
  5. (en) The Future of Epiphany
  6. (en) Gecko end-of-life

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Midori est un autre navigateur basé sur WebKitGTK+

Liens externes[modifier | modifier le code]