qBittorrent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
qBittorrent
Qbittorrent logo.png Qbittorrent mascot.png

Interface de qBittorrent.
Interface de qBittorrent.

Développeur Christophe Dumez
Première version 2006
Dernière version 3.2.3 (2 août 2015)
État du projet En développement
Écrit en C++, Qt 4
Environnement Multiplate-forme
Langue Multilingue
Type Client BitTorrent
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence libre
GNU GPL2+
Site web (fr) Site officiel

qBittorrent est un client BitTorrent multiplate-forme, multilingue, léger et libre. Ce projet de logiciel a été lancé en mars 2006 par Christophe Dumez à l’occasion de sa thèse à l'Université de technologie de Belfort-Montbéliard. Depuis, son développement est soutenu. qBittorent est programmé en C++ et est basé sur la bibliothèque libtorrent (en) ainsi que sur la bibliothèque graphique Qt4.

Particularités[modifier | modifier le code]

qBittorrent est un logiciel libre qui vise à être léger d’un point de vu de l’utilisation du processeur et de mémoire vive. Il est également multiplate-forme avec une compatible avec les systèmes d’exploitations : Windows, Mac OS X, GNU/Linux, FreeBSD, Android, Haiku et EComStation (en). qBittorrent est également disponible dans 35 langues[1].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Les principales fonctionnalités présentes dans qBittorrent sont :

  • Le contrôle à distance via une interface web en Ajax ;
  • Outil de création de torrent ;
  • Téléchargement séquentiel (équivalent à du streaming) ;
  • La possibilité de téléchargement automatique depuis des flux RSS ;
  • La limitation des débits ;
  • Un moteur de recherche intégré. C'est une des forces de qBittorrent, qui le distingue des autres clients. Ce moteur de recherche possède une interface similaire à celui d'eMule et réalise des recherches simultanément sur les annuaires de torrents les plus populaires.
  • La prise en charge de la correspondance de port avec UPnP / NAT-PMP ;
  • La prise en charge des table de hachage distribuée (DHT) ;
  • La prise en charge du peer exchange ;
  • Le prise en charge du brouillage de protocole compatible avec Vuze ;
  • La prise en charge de serveur mandataire (proxy) ;
  • La gestion de l’IPv6 ;
  • Le filtrage d'adresses IP via une liste noire, compatible avec celles pour eMule ou celles de PeerGuardian ;
  • La priorisation, mise en file d’attente des torrents ;

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]