GParted

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GParted
Logo
Logo

GParted 0.3.5
GParted 0.3.5

Développeur développeurs de GParted
Première version
Dernière version 0.23.0-1 () [+/-]
État du projet en développement
Écrit en C++
Environnement GNU/Linux
Langue multilingue
Type éditeur de partitions
Licence GNU GPL
Site web gparted.sourceforge.net

GParted (acronyme de GNOME Partition Editor, éditeur de partition GNOME) est une interface graphique de GNU Parted basée sur la bibliothèque GTK+. Il est le logiciel officiel d'édition de partitions de l'environnement de bureau GNOME, et l'outil principal de la distribution GNU/Linux spécialisée Parted Magic (en).

Présentation[modifier | modifier le code]

GParted sert à créer, supprimer, redimensionner, déplacer, vérifier et copier des partitions, et les systèmes de fichiers qui s'y trouvent. Il peut notamment être utilisé pour faire de la place en vue d'installer un nouveau système d'exploitation, réorganiser l'utilisation du disque, copier les données résidentes sur des disques durs ou effectuer une copie d'une partition sur un autre disque.

Il utilise libparted pour détecter et manipuler les périphériques et tables de partition tandis que plusieurs outils de système de fichiers (optionnels) apportent la prise en charge des systèmes de fichiers absents de libparted. Ces paquets seront détectés pendant l'exécution et ne demandent pas la reconstruction de GParted.

Il est écrit en C++ et utilise gtkmm comme bibliothèque d'interface graphique avec GTK+. Il garde une interface graphique aussi simple que possible et en conformité avec les Human Interface Guidelines de GNOME.

Version Live[modifier | modifier le code]

GParted 0.3.7 Live.

Une version Live[1] pouvant être installée sur un CD, une clé USB[2], un serveur PXE[3] ou un disque dur[4] est disponible pour les plates-formes i586, i686-pae et amd64. Elle est basée sur la distribution Debian, et utilise Fluxbox comme gestionnaire de fenêtres. Le logiciel est également inclus dans d'autres distributions Live CD Linux telles que Knoppix, SystemRescueCd, Ubuntu, HandyLinux etc.

Fonctionnalités supportées[modifier | modifier le code]

Depuis la version 0.14.0 (10 octobre 2012), GParted intègre le support de la gestion par volumes logiques (LVM) au niveau des volumes physiques[5].

GParted supporte les opérations et les systèmes de fichiers suivants à condition que toutes les fonctionnalités soient activées lors de la compilation et que tous les outils nécessaires soient présents sur le système[6] :

Système de fichiers Détecter Lire Créer Agrandir Réduire Déplacer Copier Vérifier Étiquette
btrfs  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
crypt-luks  Oui  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non
exFAT  Oui  Non  Non  Non  Non  Oui  Oui  Non  Non
ext2  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
ext3  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
ext4  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
FAT16  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
FAT32  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
HFS  Oui  Oui  Oui  Non  Oui  Oui  Oui  Non  Non
HFS+  Oui  Oui  Oui  Non  Oui  Oui  Oui  Oui  Non
JFS  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Oui  Oui  Oui  Oui
linux swap  Oui  Non  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non
lvm2 pv  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Oui  Non
NTFS  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
Reiser4  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Oui  Oui  Oui  Non
ReiserFS  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
UFS  Oui  Non  Non  Non  Non  Oui  Oui  Non  Non
XFS  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Oui  Oui  Oui  Oui

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Live CD/USB/PXE/HD », sur gparted.sourceforge.net.
  2. (en) « GParted Live on USB », sur gparted.sourceforge.net.
  3. (en) « GParted Live on PXE Server », sur gparted.sourceforge.net.
  4. (en) « GParted Live on Hard Disk », sur gparted.sourceforge.net.
  5. (en) « 10 October 2012: GParted 0.14.0 », sur gparted.sourceforge.net.
  6. (en) « Features », sur gparted.sourceforge.net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]