Falkon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Falkon
Description de l'image Icon of Falkon 3.0.svg.
Description de cette image, également commentée ci-après
Falkon sous Debian testing (Buster) / Xfce
Informations
Créateur David Rosca
Développé par KDE
Première version 9 novembre 2011 (v 1.0.0 stable).
Dernière version 3.0.1[1] ()
Dépôt phabricator.kde.org/source/falkonVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet en développement actif
Écrit en C++
Système d'exploitation Microsoft Windows, Linux, macOS, OS/2, Haiku et Type UnixVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Linux, macOS, Windows
Langues anglais
Type Navigateur web
Politique de distribution gratuit
Licence GPL v3+
Site web https://www.falkon.org/

Falkon, anciennement QupZilla, est un navigateur Web libre léger et multiplate-forme destiné au grand public. Il a pour vocation une intégration poussée aux environnements de bureau des utilisateurs mais propose également divers thèmes. Falkon est distribué sous licence GPLv3. Il est développé en partant de l'idée que « léger » ne veut pas forcément dire « manque de fonctionnalités »[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Falkon utilise QtWebEngine pour intégrer les standards web modernes. Une attention particulière a été portée à l'intégration du navigateur, intégrant le thème et le comportement natif de l'ordinateur de ses utilisateurs. Les fonctionnalités supplémentaires du navigateur comprennent la gestion de l'historique, des flux RSS et des marque-pages au même endroit, ainsi qu'un « accès rapide » (speed dial) comme celui présent sur la page d'accueil du navigateur Opera[3].

Il intègre également Adblock par défaut et un gestionnaire d'agent utilisateur permettant de filtrer le blocage de certains sites web en fonction du système d'exploitation ou du navigateur[4]. D’autres options relatives à la vie privée et la sécurité incluent un gestionnaire de mots de passe, la gestion du JavaScript, des permissions HTML5 (comme l'accès à la caméra et au microphone) ainsi que des cookies.

Falkon possède aussi un gestionnaire de moteurs de recherche ; DuckDuckGo étant le moteur par défaut.

Il est signalé comme consommant moins de ressources système que les principaux navigateurs polyvalents comme Mozilla Firefox et Google Chrome[5].

Historique[modifier | modifier le code]

  • Le projet est né d'un projet d'étude en 2010. La première pré-version, développée en Python (en utilisant la bibliothèque PyQt), est sortie en décembre 2010[6],[7].
  • En 2011 le code source est réécrit en C++ sous le Framework Qt dans le but d'assurer sa portabilité et une intégration parfaite sous Microsoft Windows et les environnements de bureau Linux[8]. Pour ce qui est de l'intégration sous Microsoft Windows, le code fut d'abord compilé avec l'outil MinGW, mais suite à de nombreux problèmes liés à l'utilisation de Flash, le choix a été fait de compiler le programme avec Visual C++#Versions 32bits & 64bits[6].
  • La première version rendue publique sort, quant à elle, le 9 novembre 2011[9], précédée par la première release publique (portant le numéro 1.0.0-b4)[6],[9].
  • Le 30 mars 2016 sort la version 2.0.0. Elle inclut quelques changements majeurs tels que le changement du moteur de rendu vers Qt WebEngine (en), QtWebKit étant devenu obsolète[6],[9].
  • La version 2.0.1 permet des performances robustes qui selon les cas approchent ou dépassent d'autres navigateurs tels que Firefox, Web, Opera,Vivaldi ou Chromium[10].
  • En août 2017 QupZilla rejoint le projet KDE[11] et change son nom pour Falkon[12].
  • Le , le navigateur sort pour la première fois sous son nouveau nom et porte le numéro de version 3.0.0[13].
  • Le sort la dernière et ultime version portant le nom de QupZilla (v 2.2.6)[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Index of /stable/falkon » (consulté le 8 mai 2018).
  2. « Interview du développeur », Framablog, (consulté le 14 août 2013)
  3. Gary Richmond, « QupZilla Browser: one web browser, three niche features », Free Software Magazine, (consulté le 12 août 2013)
  4. Noireaude, « QupZilla un navigateur complet qui n'a rien à envier aux grands », sur la-vache-libre.org, (consulté le 4 juillet 2018)
  5. « Qupzilla – Un navigateur web simple et léger », sur lesnavigateurs.net, (consulté le 12 août 2013).
  6. a b c et d À propos de QupZilla, historique et développeurs David Rosca, « QupZilla – Un navigateur léger et multiplateforme », sur qupzilla.com (consulté le 26 mars 2018).
  7. Voir section « History » (en) « qupzilla/README.md », GitHub, (consulté le 26 mars 2018).
  8. (ru) « Qupzilla - новый многоплатформенный web-браузер на базе Qt и WebKit », OpenNet (en),‎ (consulté le 25 février 2012).
  9. a b et c « ChangeLog du dépôt Git de QupZilla »
  10. Tests dans l'article et en commentaires #305 Adrien.D, « Comparatif Html5/Css3/Js de Firefox, Chromium, Opera,Vivaldi,QupZilla et Epiphany », sur linuxtricks.fr, (consulté le 26 mars 2018).
  11. (en) David Rosca, « QupZilla is moving under KDE and looking for new name » [« QupZilla se place sous KDE et cherche un nouveau nom »], sur qupzilla.com, (consulté le 26 mars 2018).
  12. « QupZilla rejoint le projet KDE : Le navigateur basé sur Qt WebEngine change de nom et devient Falkon », sur Developpez.com, .
  13. (en) « falkon/CHANGELOG », sur instance Phabricator de KDE (consulté le 26 mars 2018).
  14. (en) David Rosca, « Final QupZilla release is out! », sur qupzilla.com, (consulté le 26 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]