Vol 101 Chalk's Ocean Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 101 Chalk's Ocean Airways
L'avion impliqué dans l'accident, ici vu en 1989 à l'hydrobase de North Bimini, destination du vol 101.
L'avion impliqué dans l'accident, ici vu en 1989 à l'hydrobase de North Bimini, destination du vol 101.
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Défaillance structurelle (perte d'une aile)
Causes Fatigue du métal
Site Au large de Miami Beach, Floride
Coordonnées 25° 45′ 38″ nord, 80° 07′ 26″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Grumman G-73 Mallard
Compagnie Chalk's Ocean Airways
No  d'identification N2969
Lieu d'origine Aéroport de Fort Lauderdale
Lieu de destination Hydrobase de North Bimini
Phase En montée
Passagers 18
Équipage 2
Morts 20
Blessés 0
Survivants 0

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Vol 101 Chalk's Ocean Airways
Débris du vol récupéré dans l'océan.

Le Vol 101 de la Chalk's Ocean Airways est un vol de passagers qui reliait l'Aéroport de Fort Lauderdale à l'hydrobase de North Bimini (îles Bimini, Bahamas), avec une escale à l'hydrobase de Miami (en). L'appareil s'est écrasé à la suite d'un accident survenu au large de Miami Beach, en Floride, le 19 décembre 2005. Les 20 passagers et membres d'équipage à bord de ce vol sont morts dans l'accident, qui a été attribué à la fatigue du métal de l'aile droite ayant pour conséquence la séparation de l'aile du fuselage.

L'accident[modifier | modifier le code]

Le 19 décembre 2005, le vol 101 de la Chalk's Ocean Airways, à destination des Bahamas, s'est écrasé au large de Miami Beach, en Floride[1]. Des témoins présents au moment du drame affirment avoir vu de la fumée blanche s'échapper de l'aile droite de l'avion avant qu'il ne prenne son envol et plonge dans l'océan.

L'avion s'est écrasé et a coulé dans le chenal maritime de Government Cut (en), un cours d'eau qui relie le port de Miami à l'océan Atlantique. Celui-ci été fermé à la navigation jusqu'à 18 h 30 le 20 décembre, bloquant au moins trois navires de croisière[2].

L'avion était un Grumman G-73 Mallard fabriqué en 1947. Le pilote et le copilote étaient, respectivement, Michele Marques, âgée de 37 ans, vivant à Boynton Beach en Floride, promu capitaine un an avant l'accident, et Paul DeSanctis, âgé de 34 ans, vivant à Wyomissing, en Pennsylvanie, qui a rejoint la compagnie aérienne huit mois avant le crash. Michele Marques avait 2 820 heures de vol à son actif tandis que DeSanctis accumulait 1 420 heures. Les deux pilotes sont morts dans l'accident[2].

Les passagers[modifier | modifier le code]

Nationalité Passagers Équipage Total
Drapeau des Bahamas Bahamas 11 0 11
Drapeau des États-Unis États-Unis 7 2 9
Total 18 2 20

20 personnes (18 passagers et les deux membres d'équipage) étaient à bord de ce vol. Il n'y a aucun survivant. Trois des passagers étaient des nourrissons âgés de moins de deux ans. Un peu plus de la moitié des passagers sont des habitants des îles Bimini qui revenaient des achats des Noël[1],[2],[3].

Sergio Danguillecourt, un membre du conseil d'administration de Bacardi (et un arrière-arrière-petit-fils du fondateur de la société), et sa femme, Jacqueline Kriz Danguillecourt, étaient à bord. Sergio Danguillecourt a réussi à défaire sa ceinture de sécurité afin de s'échapper de l'aéronef, et a sauté ou est tombé de l'avion. Son corps a été le dernier à être retrouvé, par un pêcheur près de Key Biscayne, à 9 km du lieu de l'accident.

Les corps de tous les autres passagers ont été retrouvés, toujours attachés dans leurs sièges[4].

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode de la série documentaire Mayday : Alerte maximum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lush, Tamara. "Crash of an Icon". Miami New Times. 22 mars 2007. 2.
  2. a, b et c (en) Lush, Tamara. "Crash of an Icon." Miami New Times. March 21, 2007. 3.
  3. (en) "11 Bahamians killed in plane crash," BBC. December 20, 2005.
  4. (en) Lush, Tamara. "Crash of an Icon." Miami New Times. March 21, 2007. "[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « L'aile brisée : Chalk's Ocean Airways 101 », de Michael Sinyi, sur un scénario de Gred Gransden, dans Dangers dans le ciel, Cineflix, 2009 [présentation en ligne]