Villers-le-Château

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers.
Villers-le-Château
Image illustrative de l'article Villers-le-Château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Arrondissement de Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-2
Intercommunalité CA Cités-en-Champagne
Maire
Mandat
Gilbert Poiret
2014-2020
Code postal 51510
Code commune 51634
Démographie
Population
municipale
248 hab. (2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 41″ N 4° 16′ 08″ E / 48.9614, 4.268948° 57′ 41″ Nord 4° 16′ 08″ Est / 48.9614, 4.2689
Superficie 20,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Villers-le-Château

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Villers-le-Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villers-le-Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villers-le-Château

Villers-le-Château est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[1], la commune antérieurement membre de la communauté de communes de Jâlons, est désormais membre de la nouvelle communauté d'agglomération Cités-en-Champagne.

Celle-ci résulte en effet de la fusion, au 1er janvier 2014, de l'ancienne communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne, de la communauté de communes de l'Europort, de la Communauté de communes de Jâlons (sauf la commune de Pocancy qui a rejoint la Communauté de communes de la Région de Vertus) et de la Communauté de communes de la Région de Condé-sur-Marne[2],[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008[4] en cours
(au 4 juillet 2014)
Gilbert Poiret   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 248 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
196 218 199 180 192 184 172 170 176
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
186 159 155 153 143 153 139 127 111
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
127 136 131 141 126 110 110 105 139
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
134 123 191 253 257 253 259 261 248
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Château de Villers-le-Château
Les bâtiments principaux du château.

Liste des seigneurs de Villers-le-Château[modifier | modifier le code]

Jean de Pinteville (9 décembre 1533 - 2 avril 1605), seigneur de Moncetz et de Villers, notaire et procureur du roi.

Philippe Saguez, écuyer, seigneur de Breuvery et de Villers en partie, né le 17 octobre 1615, élevé dans la religion protestante réformée, officier, capitaine lieutenant du Mestre de Camp du duc de Rohan en 1665, reconnu noble et issu de noble race et lignée par arrêt de la Cour des Aides de Paris en 1677, maintenu dans sa noblesse depuis 1431 par ordonnance de l’intendant de Champagne de 1698

Maurice Saguez, écuyer, seigneur de Breuvery et de Villers, né le 27 décembre 1654, décédé le 23 octobre 1699, capitaine de cavalerie au régiment de Viltz (1688)

Philippe Maurice Saguez, écuyer, seigneur de Breuvery, Moncetz et Villers, né à Sedan le 7 mars 1684, décédé le 12.12.1744 ; il embrassa la religion catholique ; conseiller du roi, président-trésorier de France au bureau des Finances de la Généralité de Champagne (1706)

En 1693 la seigneurerie est entrée dans la famille Saguez qui la conservera jusqu’à la mort de Philippe Maurice Saguez, seigneur de Villers et de Breuvery, sentence de Chalons 1744[Quoi ?]. Elle passa alors à Jean Baptiste Rosnay, mousquetaire du roi, dont la famille la possédait toujours en 1789[8].

En 1724 nous voyons les Aubelin qui en prirent le nom, Deu de Vieux Dampierre, de Pinteville et de Parvillez[Quoi ?][9].

A la place du château fut construit le château actuel, assez vaste édifice carré, flanqué de quatre tourelles qui date du XVIe siècle et qu'entoure un parc à la française.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP),‎ (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  2. « Cités en Champagne », Les intercommunalités, Syndicat Mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 18 juillet 2015).
  3. « La communauté d'agglomération passera de 14 à 38 communes en 2014 Le financement de la future intercommunalité fait débat : De Vatry à Aigny, en passant par La Veuve, le futur établissement public, dont la création vient d'être validée par le préfet, aura des allures de géant. Mais la définition de ses compétences, notamment en zone rurale, suscite des craintes », L'Union,‎ (lire en ligne).
  4. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  5. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne,‎ (consulté le 19 juillet 2015).
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  8. Gentilshommes et maisons fortes en Champagne - Tome 1 – Marne et Ardennes - Article « Villers-le-Château » de Philippe Seydoux
  9. voir Diocèse ancien de Chalons sur Marne - Dictionnaire des paroisses, par Édouard de Barthélemy, chez Aubry Libraire à Paris, page 28