Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAC.

Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne
Châlons Agglo
Blason de Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne Châlons Agglo
Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne
Le siège des services administratifs.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Forme Communauté d'agglomération
Siège Châlons-en-Champagne
Communes 46
Président Bruno Bourg-Broc (LR)
Date de création 1er janvier 2000
Code SIREN 200066876
Démographie
Population 80 565 hab. (2016)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Superficie 810,35 km2
Localisation
Localisation de Communauté d'agglomération de Châlons-en-ChampagneChâlons Agglo
Plan des communes de la Communauté d'Agglomération Châlons Agglo.
Liens
Site web http://www.chalons-agglo.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne - Châlons Agglo (en abrégé Châlons Agglo) est une structure intercommunale française située dans le département de la Marne et la région Grand Est.

Historique[modifier | modifier le code]

1re CA de Châlons-en-Champagne (2000-2014)[1][modifier | modifier le code]

La Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne a été créée par arrêté préfectoral du 29 décembre 1999 portant transformation au 1er janvier 2000 de l'ancien district de Châlons-en-Champagne créé en 1963 et qui regroupait Châlons-en-Champagne, Compertrix, Coolus, Fagnières, Recy, Saint-Martin-sur-le-Pré, Saint-Memmie, et Sarry[2]. Saint-Gibrien avait rejoint[3] le district le 1er janvier 1996.

Cette communauté d'agglomération regroupe donc à l'origine 9 communes[3].

Au 1er janvier 2004, les communes de Moncetz-Longevas et Saint-Étienne-au-Temple la rejoignent, puis, par arrêté préfectoral du 19 avril 2004, la commune de l'Épine, est transférée de la communauté de communes des Sources de la Vesle à la communauté d'agglomération[4]. La communauté d'agglomération est ensuite rejointe, au 1er janvier 2009, la commune de La Veuve, et, en 2013, Les Grandes-Loges[5].

Elle regroupe alors 14 communes et compte alors près de 70 000 habitants[6].

2e CA de Châlons-en-Champagne (2014-2017)[7][modifier | modifier le code]

Conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[8], cette communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne initiale fusionne au avec la communauté de communes de l’Europort, la communauté de communes de Jâlons (sauf la commune de Pocancy qui a rejoint la communauté de communes de la Région de Vertus) et la communauté de communes de la Région de Condé-sur-Marne, formant ainsi la nouvelle communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne, qui compte désormais 38 communes[9],[10].

Le précédent nom était Cités en Champagne.

3e CA de Châlons-en-Champagne (2017-)[modifier | modifier le code]

Contrairement aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Marne du 30 mars 2016[11] qui ne prévoyait pas d'extension de son périmètre, la Communauté de communes de la Région de Mourmelon (8 communes) a fusionné avec la CA de Châlons-en-Champagne pour former un nouvel EPCI le [12].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2017, la communauté d'agglomération est composée des 46 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Châlons-en-Champagne
(siège)
51108 Châlonnais 26,05 44 980 (2016) 1 727
Aigny 51003 Aquanidiens 11,24 274 (2016) 24
Aulnay-sur-Marne 51023 Aulnaysiens 9,07 254 (2016) 28
Bussy-Lettrée 51099 Busséins 33,48 350 (2016) 10
Champigneul-Champagne 51117 Champinois 29,66 312 (2016) 11
Cheniers 51146 15,58 109 (2016) 7
Cherville 51150 Chervillois 3,76 80 (2016) 21
Compertrix 51160 Compertriats 4,76 1 547 (2016) 325
Condé-sur-Marne 51161 12,34 823 (2016) 67
Coolus 51168 Cooluats 13,18 220 (2016) 17
Dommartin-Lettrée 51212 32,67 152 (2016) 5
L'Épine 51231 30,51 622 (2016) 20
Fagnières 51242 Fagnièrots 19,48 4 830 (2016) 248
Les Grandes-Loges 51278 Logiens 12,82 272 (2016) 21
Haussimont 51285 Haussimoniots 17,63 141 (2016) 8
Isse 51301 Issois 10,81 118 (2016) 11
Jâlons 51303 Jalonais 10,35 569 (2016) 55
Juvigny 51312 21,37 922 (2016) 43
Lenharrée 51319 Lenhriots 17,75 92 (2016) 5
Matougues 51357 Matouguais 13,77 612 (2016) 44
Moncetz-Longevas 51372 Moncelots 7,24 541 (2016) 75
Montépreux 51377 Montéprellots 15,41 43 (2016) 3
Recy 51453 Recyots 14,38 1 036 (2016) 72
Saint-Étienne-au-Temple 51476 11,94 813 (2016) 68
Saint-Gibrien 51483 Saint Gibriennots 4,04 522 (2016) 129
Saint-Martin-sur-le-Pré 51504 Saint-Martinais 11,89 794 (2016) 67
Saint-Memmie 51506 Mengeots 12,64 5 548 (2016) 439
Saint-Pierre 51509 10,27 295 (2016) 29
Sarry 51525 Sarrysiens 20,01 2 054 (2016) 103
Sommesous 51545 Sommesouyats 37,04 533 (2016) 14
Soudé 51555 Soudeyots 31,94 185 (2016) 6
Soudron 51556 Soudroniers 43,02 305 (2016) 7
Thibie 51566 Thiblots 10,46 289 (2016) 28
Vassimont-et-Chapelaine 51594 Vassimoniots 21,73 60 (2016) 3
Vatry 51595 Vatriots 8,39 148 (2016) 18
La Veuve 51617 Viduens 24,41 620 (2016) 25
Villers-le-Château 51634 Villerots 20,94 250 (2016) 12
Vraux 51656 Vrautiers 12,80 460 (2016) 36
Baconnes 51031 Baconnais 20,86 270 (2016) 13
Bouy 51078 Busons 22,46 563 (2016) 25
Dampierre-au-Temple 51205 Dampierrois 10,26 274 (2016) 27
Livry-Louvercy 51326 Lilouverciens 30,74 1 112 (2016) 36
Mourmelon-le-Grand 51388 Mourmelonnais 23,21 5 183 (2016) 223
Mourmelonnais 51389 Mourmelonnais 12,19 805 (2016) 66
Saint-Hilaire-au-Temple 51485 6,15 337 (2016) 55
Vadenay 51587 Vadenots 19,65 246 (2016) 13

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté d'agglomération est à Châlons-en-Champagne, en l'hôtel-de-Ville pour le siège légal, et 26 rue Joseph-Marie Jacquard pour les services[13].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Première CA de Châlons-en-Champagne (2000-2014) (Siren 245100029)
Liste des présidents successifs de CAC
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 [14] décembre 2013 Bruno Bourg-Broc UMP Professeur d’histoire
Député de la Marne (1982 → 2007 et 2009 → 2012)
Maire de Châlons-en-Champagne (1995 → 2014)
Deuxième CA de Châlons-en-Champagne (2014-2017) (Siren 200043008)
Liste des présidents successifs de CEC
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2014[15] décembre 2016 Bruno Bourg-Broc LR Professeur d’histoire
Député de la Marne (1982 → 2007 et 2009 → 2012)
Maire de Châlons-en-Champagne (1995 → 2014)
Réélu pour le mandat 2014-2020[16]
Troisième CA de Châlons-en-Champagne (2017-) (Siren 200066876)
Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Bruno Bourg-Broc [14] LR Conseiller municipal de Châlons-en-Champagne

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération bénéficie de la fiscalité professionnelle unique (ancienne taxe professionnelle unique)[17].

Organismes liés[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération s'est dotée d'une Agence d’Urbanisme de la Communauté d'Agglomération, de l'Association des Cités en Champagne de Prévention , de l'Office du Tourisme de Châlons-en-Champagne, de la Mission Locale et de l'Association de Gestion de l'Insertion de la Communauté d'Agglomération de Châlons-en-Champagne[réf. souhaitée].

Elle est membre du Syndicat mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne, chargé de l'élaboration et le suivi du schéma de cohérence territoriale (SCoT) et de l'élaboration d'une charte de développement durable dans le cadre de l'animation d'une démarche de pays, la définition de programmes d'action, la contractualisation de ces programmes et la communication[18]

Élus[modifier | modifier le code]

Par arrêté préfectoral du 16 décembre 2016, le nombre de conseillers communautaires du nouvel EPCI est fixé à 91[19].

La Communauté d'agglomération est administrée par son Conseil communautaire, composé, pour la mandature 2014-2020, de 79 conseillers communautaires, qui sont des conseillers municipaux représentant chaque commune membre, à raison de :

  • 1 délégué (et un suppléant) pour les 31 communes de moins de 1 000 habitants ;
  • 2 délégués pour les communes de 1 000 à 1 999 habitants, soit Compertrix, Recy et Juvigny ;
  • 3 délégués pour celles de 2 000 à 2 999 habitants, soit Sarry ;
  • 4 délégués pour celles de 3 000 à 3 999 habitants ;
  • 5 délégués pour les communes supérieures à 4 000 habitants (sauf Châlons-en-Champagne), soit Fagnières et Saint-Memmie,
  • 29 délégués pour Châlons-en-Champagne[20].

Le conseil communautaire du 17 avril 2014 a réélu son président, Bruno Bourg-Broc, ancien maire de Châlons-en-Champagne (1995 → 2014) et constitué son bureau pour la mandature 2014-2020, composé du président et de 15 vice-présidents, qui sont :

  1. Jacques Jesson, délégué aux finances ;
  2. René Doucet, délégué à l'habitat et aux politiques contractuelles ;
  3. Pierre Poupart, délégué aux affaires scolaires et périscolaires ;
  4. Sophie Walter, déléguée au développement durable, à la collecte, le traitement et la valorisation des déchets ;
  5. Bernard Collard, délégué à l'environnement et aux espaces naturels
  6. Jérôme Mat, délégué au développement économique
  7. Alain Biaux, délégué à à la voirie ;
  8. Chantal Choubat, déléguée à la cohésion sociale et à la politique de la ville :
  9. Martine Ragetly, déléguée aux sports et à la culture ;
  10. Bruno Roulot, délégué au tourisme ;
  11. Hervé Perrein, délégué à l'Assainissement ;
  12. Christian Baty, délégué aux transports ;
  13. Chantal Niclet, déléguée à l'aménagement du territoire ;
  14. Marie-Jeanne Tronchet, délégué aux Ressources Humaines ;
  15. Karine Bonne, déléguée à l'enseignement et à la recherche[21],[22]. Les dix présidents de commissions sont également membres du bureau[23].

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui ont été transférées par les communes membres conformément aux dispositions du code général des collectivités territoriales.

Compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

Le développement économique
  • Création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire
  • Actions de développement économique d'intérêt communautaire
L'aménagement de l'espace communautaire
  • Schéma directeur, schéma de secteur, création et réalisation de zones d'aménagement concerté
  • Transports urbains
L'équilibre social de l'habitat
  • Programme local de l'habitat
  • Politique du logement
  • Action pour le logement des personnes défavorisées
  • Amélioration du parc immobilier bâti
La politique de la ville dans la Communauté d’Agglomération
  • Dispositifs contractuels de développement urbain, de développement local et d'insertion économique et sociale
  • Dispositifs locaux de prévention de la délinquance

Compétences facultatives[modifier | modifier le code]

La voirie d’intérêt communautaire
  • Création ou aménagement et entretien de voirie d’intérêt communautaire
  • Création ou aménagement et gestion des parcs de stationnement d’intérêt communautaire
L'assainissement des eaux usées
  • Collecte et traitement des eaux usées
  • Traitement et valorisation des boues agricoles
  • Gestion des stations d'épuration
L'environnement et le cadre de vie
  • Lutte contre la pollution de l'air
  • Lutte contre les nuisances sonores
  • Élimination et valorisation des déchets ménagers et déchets assimilés
  • Constitution de réserves foncières afin de permettre la réalisation d'opérations d'aménagement d’intérêt communautaire
  • Participations au développement de l'enseignement supérieur et de la recherche, accompagnement de la vie étudiante
  • Construction, aménagement, entretient et gestion de la patinoire Cités Glace, des équipements aquatiques ouverts au public à l'exclusion des équipements consacrés au seul usage de l'enseignement de la natation
  • Fourrière pour animaux
  • Actions de promotion en faveur du tourisme
  • Participation aux actions en faveur du sport de haut niveau
  • Participation aux actions développées par la scène nationale de Châlons-en-Champagne
  • Aménagement et entretien des berges
  • Aménagement et gestion du Domaine de Coolus
  • Aménagement et entretien du réseau cyclable
  • Aménagement et entretien des aires d'accueil des gens du voyage
  • Curage, entretient et fonctionnement des réseaux d'eau pluviales
  • Contribution financière au Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS)[24]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Transports urbains

Châlons Agglo est l'autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire, qui a succédé au Syndicat intercommunal des transports de l'agglomération châlonnaise. Son réseau, connu sous le nom de SITAC, fait l'objet d'une délégation de service public à une filiale du groupe Keolis[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.banatic.interieur.gouv.fr/V5/recherche-de-groupements/fiche-raison-sociale.php?siren=245100029&arch=01/01/2013&dcou=01/01/2017 La CA de Châlons-en-Champagne le 19/02/2013
  2. « 01/ Installations des membres du conseil de la communauté d’agglomération » [PDF], Conseil communautaire du 13 janvier 2000, sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté le 19 juillet 2015).
  3. a et b « Un peu d’histoire, mise à jour le 30.01.2017 », sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté en mars 2017)
  4. « 02/ approbation de l’adhésion de la commune de l'Épine a la communauté d’agglomération de Chalons-en-Champagne » [PDF], Conseil municipal du 20 novembre 2003, sur http://www.chalonsenchampagne.fr (consulté le 19 juillet 2015).
  5. « 01 / adhésion de la commune des Grandes-Loges à la communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne - Modification des statuts », Conseil municipal du 28 juin 2012, sur http://www.chalonsenchampagne.fr (consulté le 19 juillet 2015).
  6. Chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne, « Rapport d’observations définitives suite à l’examen de gestion de la communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne (à compter de l’exercice 2004) » [PDF], Cour des Comptes, (consulté le 19 juillet 2015).
  7. https://www.banatic.interieur.gouv.fr/V5/recherche-de-groupements/fiche-raison-sociale.php?siren=200043008&arch=01/01/2016&dcou=01/01/2017 La CA de Châlons-en-Champagne le 01/01/2016
  8. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  9. « Cités en Champagne », Les intercommunalités, Syndicat Mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 18 juillet 2015).
  10. « La communauté d'agglomération passera de 14 à 38 communes en 2014 Le financement de la future intercommunalité fait débat : De Vatry à Aigny, en passant par La Veuve, le futur établissement public, dont la création vient d'être validée par le préfet, aura des allures de géant. Mais la définition de ses compétences, notamment en zone rurale, suscite des craintes », L'Union,‎ (lire en ligne).
  11. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], (consulté en mars 2017).
  12. « Arrêté préfectoral portant création du nouvel EPCI issu de la fusion de la CA de Châlons-en-Champagne et de la CC de la Région de Mourmelon », Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Marne - N° 9septies du 23 septembre 2016,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  13. « Territoire », Institution, sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté le 6 mars 2016).
  14. a et b « La Composition de Châlons-Agglo, mise à jour le 30.01.2017 », sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté en mars 2017)
  15. Céline Souhami, « Bruno Bourg-Broc, élu président de la nouvelle CAC : La communauté d’agglomération de Châlons étendue aux communautés de communes de Jâlons, Europort et Condé-sur-Marne s’est réunie, pour la première fois, hier soi », L'Union,‎ (lire en ligne).
  16. « N°2014-092 : Élection du Président » [PDF], Délibérations du Conseil communautaire du 17 avril 2015, sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté le 18 juillet 2015).
  17. « Arrêté préfectoral du 15 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération Intercommunale issu de la fusion de la Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne, de la Communauté de communes de l’Europort, de la Communauté de communes de Jalons (à l’exception de la commune de Pocancy) et de la Communauté de communes de la région de Condé-sur-Marne », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 9-16 (lire en ligne [PDF]).
  18. « Site du Syndicat mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne » (consulté le 18 juillet 2015).
  19. « Arrêté préfectoral relatif à la composition du conseil communautaire du nouvel EPCI issu de la fusion de la Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne et de la Communauté de communes de la région de Mourmelon », Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Marne - N° 12quinquies du 31 décembre 2016,‎ , p. 12 (lire en ligne)
  20. Article 10 des statuts de l'intercommunalité, document cité en liens externes.
  21. « N°2014-094 : Élection des vice-présidents », Délibérations du Conseil communautaire du 17 avril 2015, sur http://www.chalons-agglo.fr (consulté le 18 juillet 2015).
  22. « Trombinoscope », L'institution, sur http://www.chalons-agglo.fr, (consulté le 18 juillet 2015).
  23. « Fonctionnement », L'institution, (consulté le 19 juillet 2015).
  24. « Les compétences », Institution, sur http://www.chalons-agglo.fr, (consulté le 6 mars 2016).
  25. « SITAC Châlons », Réseaux partenaires, VITICI - Le site de transport en commun de la région Champagne-Ardenne (consulté le 17 juillet 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]