Rakuten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rakuten, Inc.
logo de Rakuten
illustration de Rakuten

Création 1997
Dates clés 2000 : entrée en bourse
2010 : rachat de PriceMinister
2011 : rachat de Kobo
2014 : rachat de Viber
2018 : PriceMinister devient Rakuten France
Fondateurs Hiroshi Mikitani
Forme juridique Kabushiki-gaisha
Action Bourse de Tokyo (4755)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Tokyo
Drapeau du Japon Japon
Direction Hiroshi Mikitani, CEO
Directeurs Hiroshi MikitaniVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce électronique, services financiers, sport professionnel
Filiales Rakuten Card, Rakuten Securities, Rakuten Bank, Rakuten Edy, Rakuten Life Insurance, Rakuten Baseball, VIKI (en), Viber, Kobo, Rakuten.com (en) shopping (précédemment Buy.com), PriceMinister, Rakuten Spain, Wuaki, Rakuten Ichiba UK, Rakuten Deuschland, Rakuten Austria, Taiwan Rakuten Ichiba, Ebates, Fits.me[2]
Effectif 19 619 (2019)[3]
Site web Rakuten Inc.

Chiffre d'affaires 8,8 milliards d'euros en 2018
+ 16,6 %
Résultat net 1, 1 milliard d'euros en 2018[4]
+ 28,4 %

Rakuten, Inc. (楽天株式会社, Rakuten Kabushiki-gaisha?) est une société de services internet créée en février 1997 sous le nom de MDM Inc, qui a lancé en mai de la même année Rakuten Shopping Mall (楽天市場, Rakuten Ichiba?). La société détient en 2017 le plus grand site de commerce en ligne du Japon[5], avec plus de 105 millions d'utilisateurs enregistrés et 44 201 marchands[6]. Son fondateur et directeur général est Hiroshi Mikitani. Dans les années 2010 le groupe élargit ses intérêts commerciaux en dehors du Japon et a notamment racheté la messagerie Viber en 2014.

Nom[modifier | modifier le code]

Le mot rakuten (楽天?) signifie « optimisme » en japonais[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie a été créée en février 1997 sous le nom de MDM Inc. Ses activités sous le nom Rakuten Shopping Mall (楽天市場, Rakuten Ichiba?) ont démarré en mai de la même année. En , MDM, Inc. change de nom pour Rakuten. En juin 2004, le site se plaçait second en termes de fréquentation unique.

En 2008, le chiffre d'affaires de Rakuten dépasse 1,1 milliard de dollars avec un bénéfice d'environ 320 millions de dollars. La société est cotée en bourse (JASDAQ: 4755[8]) avec une capitalisation de plus de cinq milliards de dollars et plus de 3 700 employés.

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au [9]:

Hiroshi Mikitani 28,1%
Haruko Mikitani 9,24%
Rakuten (autocontrôle) 5,62%
Baillie Gifford 3,37%
Nomura Asset Management 2,51%
Capital Research & Management (World Investors) 2,30%
J.O. Hambro Capital Management 1,99%
Fidelity Management & Research 1,96%
Orbis Investment Management 1,68%
The Vanguard Group 1,51%

Acquisition[modifier | modifier le code]

Le , Rakuten annonce l'acquisition de PriceMinister, premier site de commerce électronique en France[10].

En , Rakuten achète la société américaine Buy.com, spécialisée dans la vente en ligne d'électronique et d'ordinateurs.

En , Rakuten achète la société britannique Play.com, spécialisée dans la vente en ligne de DVD, CD, livres, jeux vidéo, gadgets, mais également de vêtements.

En , elle annonce l'acquisition de la société canadienne Kobo Inc, spécialisée dans les lecteurs de livres numériques, pour 315 millions de dollars [11]. C'est la société Kobo Inc qui fournit depuis la liseuse Kobo Touch, qui était vendue exclusivement par la chaîne de magasins Fnac avant d'être également vendue par PriceMinister.

En , Rakuten acquiert Aquafadas grâce au rachat effectué par Kobo Inc[12]. Aquafadas est alors l'un des leaders de l'édition numérique et classé numéro 1 des entreprises technologiques françaises[13]. Rakuten se retrouve en une position de leader de l'édition et la publication numérique.

En , Rakuten acquiert Alpha Direct Services, leader de la logistique fine au service des acteurs du commerce en ligne et du multicanal[14].

En , Rakuten acquiert Viber Media, qui édite le logiciel Viber permettant de faire de la VoIP sur smartphone, pour 900 millions de dollars[15] (660 millions d'euros). En , Rakuten acquiert le site de programme de fidélisation américaine Ebates pour 1 milliard de dollars[16].

En , Rakuten acquiert OverDrive, une entreprise spécialisée dans le livre numérique pour 410 millions de dollars[17].

En , Rakuten annonce l'acquisition de Nextperf, société française spécialisée dans l'optimisation en temps réel de la publicité en ligne[18].

En , le FC Barcelone annonce qu'un accord de sponsoring a été trouvé avec Rakuten qui devient le principal sponsor du club catalan à partir de . Rakuten versera au club de football environ 60 millions d'euros par saison jusqu'en 2021.

En , le groupe engage à la tête de la société Viber média dont il est propriétaire depuis 2014, l'entrepreneur français Djamel Agaoua et ancien vice-président de l'entreprise chinoise Cheetah Mobile[19], avec mission de recréer une dynamique du succès des services qu'offre la société[20].

En , Rakuten annonce l'acquisition d'Asahi Fire & Marine Insurance à Nomura Holdings pour 45 milliards de yens (333 millions d'euros)[21].

En , Rakuten annonce l'abandon de la marque PriceMinister[22], pour ne garder que le nom Rakuten.

Le chiffre d'affaires de Rakuten France n'est pas publié[23].

Structuration[modifier | modifier le code]

En 2018, les activités du groupe Rakuten sont réorganisées en plusieurs filiales qui prennent les noms provisoires de « Rakuten e-commerce » pour la branche commerce en ligne, « Rakuten Card » pour les services et produits bancaires, « Rakuten Mobile Network » pour la téléphonie et une dernière entité qui regroupe les autres entreprises du groupe dont les entités situées à l'étranger[24].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Rakuten est le sponsor principal du maillot du FC Barcelone pour 4 saisons à partir de la saison 2017-2018, pour 55 millions d'euros par an[25].

La société est également partenaire de l'Olympique de Marseille.

En , Rakuten devient Official Partner maillot des Warriors de Golden State, moyennant un accord de 20 millions de dollars annuels[26] sur trois ans. Ce contrat est le plus élevé de la NBA pour un écusson cousu de 6 cm².

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://corp.rakuten.co.jp/investors/stock/stock.html »
  2. Major Consolidated Subsidiaries
  3. Gross Merchandise Sales and Number of Employees
  4. https://www.lsa-conso.fr/rakuten-affiche-17-de-ca-2018-et-28-de-profits-en-2018,311266
  5. Japanese companies struggle to sell online in China
  6. Rakuten's Key figures
  7. « Rakuten », sur Jeffrey's Japanese English Dictionary Server (consulté le 13 février 2013)
  8. Rakuten sur bloomberg.com
  9. Zone Bourse, « Rakuten : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 10 décembre 2019)
  10. Rakuten acquiert le groupe PriceMinister
  11. La liseuse Kobo passe sous pavillon japonais avec Rakuten
  12. Rachat effectué par Kobo Inc
  13. FAST30 Deloitte
  14. « Rakuten acquiert Alpha Direct Services », sur lsa-conso.fr,
  15. Japan's Rakuten buys chat app Viber for $900 million to expand digital empire, Chang-Ran Kim, Reuters, 14 février 2014
  16. Rakuten says to buy U.S. rebate site operator Ebates for $1 billion, Teppei Kasai, Reuters, 9 septembre 2014
  17. Rakuten buying eBook firm OverDrive for $410 million in U.S. push, Teppei Kasai, Reuters, 19 mars 2015
  18. « Rakuten Marketing acquiert la société française Nextperf, spécialiste du retargeting - Texteur », (consulté le 14 juillet 2016)
  19. Laurence, « Viber s'offre un français pour reprendre les rênes », sur www.mac4ever.com, (consulté le 7 février 2016).
  20. Nathalie Hamou, « Djamel Agaoua, un Français aux commandes de Viber », sur lesechos.fr, (consulté le 2 février 2017).
  21. « Rakuten acquerra Asahi Fire & Marine Y45 milliards », Les Échos Investir,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018).
  22. « Rakuten abandonne la marque PriceMinister », sur Le Monde.fr (consulté le 7 mai 2018)
  23. « RAKUTEN FRANCE à PARIS (432647584), CA, bilan, KBIS - Infogreffe », sur www.infogreffe.fr (consulté le 6 juillet 2018)
  24. Modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant. David Pauget, « Le géant du e-commerce japonais Rakuten se réorganise », sur Les Échos, (consulté le 2 octobre 2018).
  25. « Rakuten, nouveau sponsor global du FC Barcelone », sur FC Barcelona (consulté le 29 mai 2017)
  26. « Un sponsor maillot à 20 millions de dollars par saison pour les Warriors ! », sur basketusa.com, (consulté le 8 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]