Vetle Sjåstad Christiansen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christiansen.

Vetle Sjåstad Christiansen
Image illustrative de l’article Vetle Sjåstad Christiansen
Vetle Sjåstad Christiansen à Oberhof en 2014.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2009-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Ringerike
Club Geilo IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 2 0 0
Coupe du monde (globes) 0 1 0
Championnats d'Europe 2 2 1
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
1 2 1

Vetle Sjåstad Christiansen, né le à Ringerike, est un biathlète norvégien. Il est vainqueur d'une épreuve de la Coupe du monde et de deux titres mondiaux en relais en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils de l'ancien skieur alpin Asle Sjåstad et le frère de la skieuse acrobatique Tiril Sjåstad Christiansen[1].

Débuts[modifier | modifier le code]

Il démarre au niveau international en 2009 en participant à l'IBU Cup et aux Championnats du monde jeunesse en 2010, où il est médaillé de bronze à l'individuel, en sprint et relais. Lors de l'édition suivante, il gagne quatre médailles. La moisson continue en 2012, remportant les titres européens junior du sprint et du relais mixte. Aux Championnats du monde junior, il remporte le titre en relais et la médaille d'argent à la poursuite. Finalement, c'est au début de la saison 2012-2013 qu'il prend part à ses premières courses en Coupe du monde à Östersund, où il marque directement ses premiers points. Sur l'étape suivante à Hochfilzen, il est intégré au relais norvégien qui remporte la victoire, Christiansen montant sur son premier podium à ce niveau. Après un titre de champion d'Europe obtenu à Bansko sur le sprint, il signe son premier top dix à la Coupe du monde de Khanty-Mansiïsk. Lors de la saison 2013-2014, il passe un hiver entier dans l'équipe de Coupe du monde, remportant de nouveau le relais d'Hochfilzen. En 2014-2015, il compte deux podiums en relais à son actif. Face à une grande concurrence en Norvège, il est relégue au niveau inférieur l'hiver suivant. Il revient dans la Coupe du monde en début d'année 2017 et remporte de nouveau un relais à Ruhpolding. La saison 2017-2018 est similaire, Christiansen continuant à courir en IBU Cup (victoire au classement général) et Coupe du monde, où il obtient un seul top dix cet hiver.

2018-2019 :Premiers podiums individuels[modifier | modifier le code]

Christiansen monte sur son premier podium individuel en Coupe du monde en décembre 2018 à la poursuite d'Hochfilzen. Sa série de bons résulats continue à Canmore, où il est deuxième de l'individuel courte et victorieux du relais. Il remporte sa première victoire en Coupe du monde dans le sprint de Soldier Hollow, le 15 février 2019 et est deuxième de la poursuite ensuite. Il est alors sélectionné pour les Championnats du monde 2019, ses premiers mondiaux, où il remporte le titre du relais mixte, placé en dernier relayeur avec un sans-faute (10 sur 10, aucune pioche) pour conclure le travail effectué par Marte Olsbu Røiseland, Tiril Eckhoff et Johannes Thingnes Bø qui avaient cumulé sept pioches avant lui[2]. Il gagne ensuite le titre au relais masculin. Cet hiver 2018-2019 constitue au bond au classement général de la Coupe du monde avec le treizième rang et aussi le deuxième au classement de l'individuel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de biathlon
Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte Relais mixte simple
Mondiaux 2019
Drapeau : Suède Östersund
8e 31e 23e 12e Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 13e en 2019.
  • 17 podiums :
    • 4 podiums individuels : 1 victoire, 2 deuxièmes places, 1 troisième place.
    • 13 podiums en relais : 7 victoires, 3 deuxièmes places et 3 troisièmes places.

Dernière mise à jour le 30 novembre 2019

Victoires[modifier | modifier le code]

Édition Sprint Poursuite Individuel Mass start Total
2018-2019 Drapeau : États-Unis Soldier Hollow 1
Total 1 1

Dernière mise à jour 15 février 2019

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final Sprint Poursuite Individuel Mass start
2012-2013 43e 38e 37e - 38e
2013-2014 54e 62e 63e 32e -
2014-2015 68e 77e 52e - -
2015-2016 100e 86e - - -
2016-2017 45e 46e 38e - -
2017-2018 54e 70e 51e 53e 39e
2018-2019 13e 15e 13e 2e 7e

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or Médaille d'or du sprint en 2013.
  • Médaille d'argent Médaille d'argent de la poursuite en 2013.
  • Médaille de bronze Médaille de bronze du relais simple mixte en 2016.
  • Médaille d'argent Médaille d'argent du relais simple mixte en 2017.
  • Médaille d'or Médaille d'or du relais simple mixte en 2018.

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

  • Kontiolahti 2012 :
    • Médaille d'or médaille d'or du relais
    • Médaille d'argent médaille d'argent de la poursuite.
  • Nove Mesto 2011 :
    • Médaille d'argent médaille d'argent du sprint et de la poursuite
    • Médaille de bronze médaille de bronze de l'individuel (jeunes) et du relais (junior).
  • Torsby 2010 (jeunes) :
    • Médaille de bronze médaille de bronze du sprint, de l'individuel et du relais.

Championnats d'Europe junior[modifier | modifier le code]

  • Osrblie 2012 :
    • Médaille d'or médaille d'or du sprint et du relais mixte.
    • Médaille d'argent médaille d'argent de la poursuite.
    • Médaille de bronze médaille de bronze de l'individuel.

Festival olympique de la jeunesse européenne[modifier | modifier le code]

  • Médaille de bronze Médaille de bronze du relais mixte en 2009.

IBU Cup[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement général en 2018.
  • 3 victoires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (no) Øystein K. Darbo, Europamester med røtter i Tvedestrand, sur tvedestrandsposten.no, le 30 janvier 2012
  2. Mirko Hominal, « La Norvège frappe d'entrée », sur ski-nordique.net, (consulté le 8 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :