Frode Andresen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andresen.

Frode Andresen
Image illustrative de l’article Frode Andresen
Frode Andresen lors des Mondiaux 2008 d'Östersund.
Contexte général
Sport Biathlon et ski de fond
Période active 1993-2015
Site officiel frodeandresen.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (46 ans)
Lieu de naissance Rotterdam (Pays-Bas)
Taille 1,91 m
Poids de forme 76 kg
Partenaire Gunn Margit Andreassen
Club Hønefoss Skiklubb
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 1 1
Championnats du monde 2 2 5
Coupe du monde (épreuves ind.) 15 15 17

Frode Andresen, né le à Rotterdam, est un biathlète et fondeur norvégien. Il est triple médaillé olympique, dont deux fois en individuel et notamment champion du monde de sprint en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Frode Andresen est né à Rotterdam, aux Pays-Bas et passe les prochaines années dans différents pays, l'Afrique du Sud, le Nigeria et le Kenya, avant que sa famille prend résidence en Norvège lorsqu'il a quatre ans. À cinq ans, il monte sur les skis pour la première fois, puis découvre le biathlon à douze ans[1].

Carrière en biathlon[modifier | modifier le code]

Basé à Hønefoss, il commence sa carrière internationale dans la Coupe du monde en 1993. Il obtient son premier podium en décembre 1996 au sprint d'Östersund, puis sa première victoire en janvier 1998 au sprint de Ruhpolding, où il gagne aussi son premier relais. Son premier succès a lieu avant, aux Championnats du monde 1995, où il remporte le titre à la course par équipes et est dixième du sprint pour son premier championnat majeur. Il est ensuite reconnu notamment pour sa taille imposante[2].

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1998, il se place deuxième du sprint, derrière Ole Einar Bjørndalen, et récolte la médaille d'argent. Lors des Championnats du monde 1999, il est médaillé de bronze sur le sprint et le relais. Il fait encore mieux lors de l'édition 2000, puisqu'il remporte le titre au sprint, dont il aurait pu être disqualifié pour cause d'un non suivi des règles de sécurité avec sa carabine[3], et la médaille d'argent au relais. Il s'impose sur cinq autres épreuves de la Coupe du monde cette saison. C'est pourtant en 2000-2001, qu'il établit son meilleur classement général, prenant le troisième rang derrière Poirée et Bjørndalen, notamment grâce à un doublé sprint-poursuite sur l'étape prestigieuse d'Oslo.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City, il échoue à remporter une médaille dans les courses individuelles, mais remporte le titre avec ses coéquipiers Egil Gjelland, Halvard Hanevold et Ole Einar Bjørndalen. Aux Championnats du monde 2002, qui ne comprend que la mass start, il gagne la médaille de bronze. En ouverture de la saison 2002-2003, il s'impose au sprint d'Östersund, sa seule victoire jusqu'en fin d'année 2005 à Hochfilzen, avant deux autres le mois suivant en sprint à Ruhpolding et Anterselva, portant son total définitivement à quinze victoires (dont onze en sprint). Aux Jeux olympiques de Turin 2006, il décroche avec la médaille de bronze sur le sprint, remporté par Sven Fischer son dernier podium individuel dans l'élite. Aux Championnats du monde 2007, il remporte, avec la médaille d'argent au relais et la médaille de bronze au relais mixte, ses dernières dans des mondiaux. Il y est quatrième dans l'individuel, son meilleur résultat dans la discipline[2].

Il marque des points dans la Coupe du monde jusqu'en 2010, mais il reste déficient au tir[1].

Carrière en ski de fond[modifier | modifier le code]

Frode Andersen faisant partie des biathlètes les plus rapides en ski[1], il opère au niveau international également en tant que fondeur. Il participe à sa première course dans la Coupe du monde en 1998 à Muonio. Il monte sur un podium en relais en 2003 à Beitostølen et obtient son meilleur résultat individuel en 2008, à Oslo, où il est huitième au cinquante kilomètres. Il devient champion de Norvège du cinquante kilomètres en 2009.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est en couple avec Gunn Margit Andreassen, avec qui il a eu trois fils. En 2018, un de ses fils (David), alors âgé de 13 ans, meurt d'une crise d'épilepsie[4]. Il est diplomé en économie à l'université[2].

Palmarès en biathlon[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte
JO 1998
Drapeau : Japon Nagano
19e Médaille d'argent, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
JO 2002
Drapeau : États-Unis Salt Lake City
7e 8e 14e Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date
JO 2006
Drapeau : Italie Turin
15e Médaille de bronze, Jeux olympiques 6e 19e 5e Épreuve inexistante à cette date

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • — : pas de participation à l'épreuve.
  • Épreuve non existante : épreuve inexistante lors de cette édition.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte Course par équipes
Mondiaux 1995
Drapeau : Italie Rasun Anterselva
10e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 5e Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde
Mondiaux 1996
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
5e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 4e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 1997
Drapeau : Slovaquie Osrblie
14e 19e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 1998
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Drapeau : Autriche Hochfilzen
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 8e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 1999
Drapeau : Finlande Kontiolahti
Drapeau : Norvège Oslo
53e Médaille de bronze, monde 27e 6e Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2000
Drapeau : Norvège Oslo
Drapeau : Finlande Lahti
21e Médaille d'or, monde 6e DSQ Médaille d'argent, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2001
Drapeau : Slovénie Pokljuka
8e 6e 16e Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2002
Drapeau : Norvège Oslo
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2003
Drapeau : Russie Khanty-Mansiysk
26e 6e 13e 21e 4e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2004
Drapeau : Allemagne Oberhof
10e 15e 19e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2005
Drapeau : Autriche Hochfilzen
Drapeau : Russie Khanty-Mansiysk
35e 35e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2006
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 23e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2007
Drapeau : Italie Anterselva
4e 6e Médaille d'argent, monde Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2008
Drapeau : Suède Östersund
57e 42e Épreuve inexistante à cette date

Légende :
Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
Épreuve inexistante à cette date : épreuve inexistante à cette date
— : pas de participation à cette épreuve
DSQ : Disqualifié

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

    • Meilleur classement général : 3e en 2001.
    • selon l'Union internationale de biathlon, qui inclut les Jeux olympiques et les Championnats du monde :

47 podiums individuels : 15 victoires, 15 deuxièmes places et 17 troisièmes places (au sens strict, 43 podiums, 14+14+15).

Détail des victoires individuelles[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuel Mass start Total
1998-1999 Drapeau : Allemagne Ruhpolding Drapeau : Canada Val-Cartier 2
1999-2000 Drapeau : Slovénie Pokljuka
Drapeau : Slovaquie Osrblie
Drapeau : Suède Östersund
Drapeau : Norvège Oslo (Championnats du monde)
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Drapeau : Suède Östersund
6
2000-2001 Drapeau : États-Unis Lake Placid
Drapeau : Norvège Oslo
Drapeau : Norvège Oslo 3
2002-2003 Drapeau : Suède Östersund 1
2005-2006 Drapeau : Autriche Hochfilzen
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
Drapeau : Italie Rasun Anterselva
3
Total 11 4 0 0 15

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
1994 58e
1995 42e
1996 11e
1997 13e
1998 9e
1999 11e
2000 6e
2001 3e
2002 5e
2003 6e
2004 8e
2005 15e
2006 9e
2007 21e
2008 30e
2009 47e
2010 45e

IBU Cup[modifier | modifier le code]

  • 3 victoires individuelles.

Palmarès en ski de fond[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 83e en 2001.
  • Meilleur résultat individuel : 8e.
  • 1 podium en relais.

Championnats de Norvège[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du cinquante kilomètres libre en 2009.

Distinction[modifier | modifier le code]

Il a reçu le Prix d'honneur Egebergs Ærespris en 2009.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en)Frode Andresen, sur biathlon.com.ua
  2. a b et c (en) Biography, sur imdb.com
  3. (no) GIR FRA SEG VM-GULLET, sur vg.no, le 28 février 2000
  4. (se) Idrottsparets kritik efter sonens död, sur expressen.se, le 30 décembre 2018
  5. (en) Profil olympique de Frode Andresen sur sports-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :