Simon Schempp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simon Schempp
Image illustrative de l’article Simon Schempp
Simon Schempp (2018)
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2006 — 2021
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne Allemande
Nationalité Allemagne
Naissance (32 ans)
Lieu de naissance Mutlangen
Taille 1,78 m
Poids de forme 68 kg
Club SZ Uhingen, Zoll-Ski-Team
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 2 1
Championnats du monde 4 2 2
Coupe du monde (globes) 0 2 1
Coupe du monde (épreuves indiv.) 12 12 2

Simon Schempp, né le à Mutlangen, est un biathlète allemand. Il compte notamment à son palmarès un titre de champion du monde en 2017 et une médaille d'argent olympique en 2018 sur l'épreuve de la mass start. Il a gagné douze courses de Coupe du monde durant sa carrière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts avec l'équipe nationale junior lors de l'hiver 2006-2007, remportant sa première course à la Coupe d'Europe junior. Sa carrière chez les juniors est notamment marquée par deux médailles d'or obtenues en relais en 2007 à Martell-Val Martello et en 2009 à Canmore. Il obtient en plus de ces titres une médaille de bronze en poursuite en 2007, une médaille de bronze en relais en 2008 et une médaille d'argent en poursuite en 2009. Dans ses jeunes années, il est considéré par l'entraîneur de l'équipe nationale comme le plus grand talent du biathlon allemand[1]. Il commence sa carrière en Coupe du monde en fin de saison 2008-2009, marquant des points dès sa première course et montant sur son premier podium en relais à Whistler. Il obtient son premier podium individuel en 2010 à Oslo en réussissant un sans-faute pour terminer deuxième d'une poursuite remportée par le Français Martin Fourcade[2]. Cette saison voit aussi sa première participation aux Jeux olympiques à Vancouver, où Schempp dispute seulement le relais (qui se classe cinquième) et son premier titre de champion du monde sénior, remporté sur le relais mixte clôturant la saison à Khanty-Mansiïsk avec Simone Hauswald, Magdalena Neuner et Arnd Peiffer.

2013-2018 : victorieux en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Le , il termine premier ex æquo avec Lukas Hofer du sprint d'Antholz-Anterselva, décrochant ainsi sa première victoire individuelle[3]. Le lendemain, lors de la poursuite, il remporte sa deuxième victoire en Coupe du monde malgré un tir à dix-huit sur vingt. Il s'impose devant le Français Jean-Guillaume Béatrix et le Norvégien Henrik L'Abée-Lund[4].

Simon Schempp décroche la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Sotchi dans l'épreuve du relais (4 × 7,5 km), en compagnie de Daniel Böhm, Erik Lesser et Arnd Peiffer. Lors de la saison 2014-2015, il remporte de nouveau le doublé sprint / poursuite à Antholz, devenant le premier biathlète à gagner deux courses au même endroit deux ans de suite. Il remporte également la mass start de Ruhpolding, premier succès devant son public. Aux Championnats du monde de Kontiolahti, Schempp gagne son deuxième titre mondial, en s'imposant sur le relais masculin avec Erik Lesser, Daniel Böhm et Arnd Peiffer.

En 2015-2016, il établit son record de victoires sur une saison : cinq, dont deux à Pokljuka. Comme l'hiver précédent, il termine quatrième du classement général de la Coupe du monde. Il remporte une médaille d'argent en relais mixte et en relais aux Championnats du monde 2016 à Oslo, compensant ainsi des résultats individuels mitigés (un seul top dix avec une huitième place en sprint).

Lors de la saison 2016-2017, il gagne la mass start d'Oberhof, avant de réussir à remporter deux nouveaux titres mondiaux aux Championnats du monde 2017, le premier en ouverture sur le relais mixte, le second le dernier jour sur la mass start, son unique titre individuel en grand championnat.

Aux JO de Pyeongchang 2018, Simon Schempp manque de peu la médaille d'or sur la mass-start, devancé de quelques centimètres seulement par le Français Martin Fourcade, et se contente de celle en argent. Il remporte une deuxième médaille, en bronze, avec le relais allemand.

2018-2021 : le déclin[modifier | modifier le code]

La suite de sa carrière est notamment perturbée par des blessures. Il apparaît ainsi en net recul lors de la saison 2018-2019, ne collectant qu'un podium en relais et devant renoncer aux Championnats du monde à Östersund[5]. Il termine la saison 44e du classement général. Sa baisse de niveau se confirme l'hiver suivant (41e du classement final de la Coupe du monde 2019-2020). Il effectue une dernière apparition en Coupe du monde au début du mois de janvier 2021 sur l'étape d'Oberhof, disputant le sprint et la poursuite sans parvenir à rentrer dans les points. Il décide alors de mettre un terme à sa carrière sportive et annonce sa retraite le 28 janvier 2021 sur les réseaux sociaux[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2016, il est révélé qu'il entretient une relation amoureuse avec la biathlète Franziska Preuß[7]. Il a aussi eu une liaison avec Miriam Gössner auparavant.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[8]
Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2010
Drapeau : Canada Vancouver
5e Épreuve inexistante à cette date
Jeux olympiques 2014
Drapeau : Russie Sotchi
16e 15e 6e 13e Médaille d'or, Jeux olympiques DSQ[9],[10]
Jeux olympiques 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
36e 7e 5e Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille de bronze, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or.
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent.
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze.
  • — : pas de participation à l'épreuve.
  • Épreuve inexistante à cette date : épreuve inexistante lors de cette édition.
  • DSQ : disqualifié

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Mondiaux \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
2010
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
Jeux olympiques de Vancouver Médaille d'or, monde
2012
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
90e 19e 9e 26e Médaille de bronze, monde
2013
Drapeau : Tchéquie Nové Město
28e 18e 14e Médaille de bronze, monde 13e
2015
Drapeau : Finlande Kontiolahti
8e 77e 8e Médaille d'or, monde
2016
Drapeau : Norvège Holmenkollen
16e 8e 18e 19e Médaille d'argent, monde Médaille d'argent, monde
2017
Drapeau : Autriche Hochfilzen
13e 9e 10e Médaille d'or, monde 4e Médaille d'or, monde

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or.
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent.
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze.
  • — : pas de participation à l'épreuve.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 4e en 2015 et 2016.
  • 54 podiums:
    • 26 podiums individuels : 12 victoires, 12 deuxièmes places et 2 troisièmes places[11].
    • 21 podiums en relais : 2 victoires, 9 deuxièmes places et 10 troisièmes places.
    • 7 podiums en relais mixte : 3 victoires, 3 deuxièmes places et 1 troisième place.

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
2013-2014 Drapeau : Italie Antholz-Anterselva Drapeau : Italie Antholz-Anterselva 2
2014-2015 Drapeau : Italie Antholz-Anterselva Drapeau : Italie Antholz-Anterselva Drapeau : Allemagne Ruhpolding 3
2015-2016 Drapeau : Autriche Hochfilzen
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Drapeau : Italie Antholz-Anterselva
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
5
2016-2017 Drapeau : Allemagne Oberhof
Drapeau : Autriche Hochfilzen (Ch du monde)
2
Total 0 5 4 3 12

Classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison Classement général final Individuel Sprint Poursuite Mass start
2008-2009 60e 59e 58e 54e
2009-2010 36e nc 36e 13e
2010-2011 87e 60e nc 70e
2011-2012 26e 16e 28e 21e 27e
2012-2013 29e 63e 27e 32e 17e
2013-2014 10e 25e 11e 6e 20e
2014-2015 4e 14e 3e 4e 7e
2015-2016 4e 9e 2e 6e 14e
2016-2017 5e 13e 11e 6e 2e
2017-2018 12e 9e 7e 16e 25e
2018-2019 44e 27e 56e 39e 40e
2019-2020 41e nc 44e 32e 41e
2020-2021 nc nc nc

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent du relais en 2009.
  • Médaille d'or, Europe Médaille d'or en relais en 2010.

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Relais
Mondiaux 2007
Drapeau : Italie Martell-Val Martello
5e 4e Médaille de bronze, monde Médaille d'or, monde
Mondiaux 2008
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
9e 5e 5e Médaille de bronze, monde
Mondiaux 2009
Drapeau : Canada Canmore
5e 6e Médaille d'argent, monde Médaille d'or, monde

Championnats d'Europe junior[modifier | modifier le code]

  • 2009
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent du sprint.
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent de la poursuite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Simon Schempp, sur biathlon2b.com (archive)
  2. « Fourcade, et de trois », sur europosrt.fr,
  3. Mirko Horminal, « Schempp et Hofer se partagent la gagne ! », sur ski-nordique.net,
  4. Alexandre Coiquil, « Antholz-Anterselva : Jean-Guillaume Béatrix signe son premier podium en carrière », sur eurosport.fr,
  5. (de) Biathlon Simon Schempp zahlt den Preis des Erfolgs, sur tagesspiegel.de, le 24 février 2019
  6. « La retraite pour Simon Schempp », sur nordicmag.info,
  7. (de) Traumpaar im deutschen Biathlon, sur sport1.de
  8. (en) Profil olympique de Simon Schempp sur sports-reference.com
  9. Le relais allemand, composé de Evi Sachenbacher-Stehle, Laura Dahlmeier, Daniel Böhm et Simon Schempp est disqualifié en raison du contrôle positif effectué sur Evi Sachenbacher-Stehle.
  10. (en) « IBU Press Release », sur biathlonworld.com,
  11. l'Union internationale de biathlon, inclut dans les statistiques de coupe du monde, les médailles obtenues aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :