Klaus Siebert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siebert.

Klaus Siebert
Image illustrative de l’article Klaus Siebert
Klaus Siebert en 1978.
Contexte général
Sport Biathlon
Site officiel www.klaussiebert.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne de l'Est Est-allemande
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance
Lieu de naissance Schlettau(Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est)
Décès (à 60 ans)
Lieu de décès Altenberg
Club SG Dynamo Zinnwald
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 7 1 2
Coupe du monde
(globes)
1 2

Klaus Siebert, né le à Schlettau et mort le à Altenberg[1], est un biathlète est-allemand, reconverti en tant qu'entraîneur. Il est l'un des meilleurs biathlètes dans les années 1970 et du début des années 1980, remportant la Coupe du monde et un titre mondial en individuel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Son premier fait d'armes est une médaille de bronze en sprint lors des Championnats du monde de 1976 à vingt ans. En 1976, il remporte deux titres mondiaux juniors (sprint et relais). Il s'affirme les années suivantes comme l'un des patrons du circuit nouvellement mis en place, avec une victoire au classement général de la Coupe du monde (1979) et deux deuxièmes placces (1978 et 1980). Il parvient à gagner d'autres médailles aux Championnats du monde, dont trois titres (relais en 1978 et 1979, et l'individuel en 1979), deux médailles d'argent (relais en 1977 et sprint en 1978). Enfin, il remporte une médaille d'argent aux Jeux olympiques de 1980 aux côtés de Frank Ullrich, Mathias Jung et Eberhard Rösch, où il est aussi quatrième du sprint[2].

Il se tourne vers une carrière d'entraîneur dès les années 1980 en Allemagne de l'Est dans l'équipe junior. Il entraîne aussi individuellement des biathlètes tels que Ricco Groß, Katja Beer et Carsten Heymann[2]. Il prend ensuite en charge l'équipe d'Autriche entre 2002 et 2005, puis l'équipe de Chine entre 2006 et 2007. En 2008, il devient chef de l'équipe féminine de Biélorussie jusqu'en 2014, emmenant notamment Darya Domracheva vers trois titres olympiques. Il révèle alors son cancer, il travaille ensuite avec des jeunes biathlètes du comité de Saxe avant de s'éteindre à 60 ans en 2016.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Résultats de Klaus Siebert aux Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Individuel Sprint Relais
JO 1980
Drapeau : États-Unis Lake Placid
15e 4e Médaille d'argent, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de l'édition 1978-1979.
  • 2e du classement général en 1978 et 1980.

Liste des victoires[modifier | modifier le code]

8 victoires (6 à l'individuel et 2 en sprint)

Saison Date Lieu Discipline
1977–78
3 victoires
13 janvier 1978 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Ruhpolding 20 km individuel
24 février 1978 Drapeau : Italie Antholz-Anterselva 10 km sprint
1er avril 1978 Drapeau : Finlande Sodankylä 20 km individuel
1978–79
2 victoires
28 janvier 1979 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Ruhpolding 20 km individuel (Championnats du monde)
31 mars 1979 Drapeau : Finlande Sodankylä 10 km sprint
1979–80
3 victoires
19 janvier 1980 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Ruhpolding 20 km individuel
24 janvier 1980 Drapeau : Italie Antholz-Anterselva 20 km individuel
20 mars 1980 Drapeau : Suède Hedenäset 20 km individuel

Distinction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décès de Klaus Siebert, sur ski-nordique.net
  2. a et b (en) Profil olympique de Klaus Siebert sur sports-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :