Simon Desthieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Simon Desthieux
Image illustrative de l’article Simon Desthieux
Simon Desthieux en action en décembre 2012 à Hochfilzen.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2010 à aujourd'hui
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
Simon Desthieux
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Nationalité France
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Belley
Taille 1,75 m
Poids de forme 67 kg
Club Lompnes
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 1 1 0
Coupe du monde (globes ind.) 0 0 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 0 4 2

Simon Desthieux, né le à Belley[1], est un biathlète français, champion olympique du relais mixte à PyeongChang en 2018 et champion du monde du relais masculin à Antholz-Anterselva en 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Simon Desthieux fait ses débuts internationaux aux Championnats du monde jeunesse en 2010, où il est médaillé d'argent du relais.

Il est champion du monde junior en 2011 sur l'individuel[1], ainsi que vice-champion d'Europe junior de l'individuel en 2011. Caporal dans l'armée française, il fait partie de l'équipe de France militaire[2] avec laquelle il obtient une médaille de bronze au sprint par équipes masculin aux jeux mondiaux militaires d'hiver de 2013.

À l'hiver 2013, il participe à ses premières épreuves de Coupe du monde[3].

En 2014, il est sélectionné pour participer à ses premiers Jeux olympiques à Sotchi[4],[5]. Il entre pour la première fois dans les dix premiers d'une épreuve de coupe du monde lors de la dernière étape de la saison disputée à Oslo-Holmenkollen en prenant la septième place du sprint[6]. Trois jours plus tard, il se classe 4e de la mass-start[7].

Lors de la saison 2014-2015, il monte sur son premier podium avec ses coéquipiers du relais à Hochfilzen.

Il est médaillé d'argent aux championnats du monde 2017 en relais. Le , il est champion olympique de relais mixte en compagnie de Martin Fourcade, Anaïs Bescond et Marie Dorin-Habert. Un mois plus tard, il obtient son premier podium individuel en coupe du monde, en terminant deuxième du sprint à Tioumen[8].

Lors de la saison 2018-2019, Desthieux gagne le relais mixte de Pokljuka en ouverture. Par la suite, il obtient deux podiums à Soldier Hollow en sprint et poursuite. Avec ses résultats réguliers, il figure au quatrième rang du classement général de la Coupe du monde en fin de saison.

Aux championnats du monde 2020 à Antholz, Simon Desthieux décroche sa première médaille d'or sur le relais masculin en compagnie de Martin Fourcade, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet, devançant la Norvège et l'Allemagne sur le podium[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2014
Drapeau : Russie Sotchi
- 46e 21e - 8e -
Jeux olympiques 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
27e 12e 7e 22e 5e Médaille d'or, Jeux olympiques

Légende : :

  • - : pas de participation à l'épreuve.
  • Épreuve inexistante à cette date : épreuve inexistante lors de cette édition.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Mondiaux \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte Relais mixte simple
2013
Drapeau : Tchéquie Nové Město
68e Épreuve inexistante à cette date
2015
Drapeau : Finlande Kontiolahti
49e
2016
Drapeau : Norvège Holmenkollen
28e 12e 6e 24e 9e
2017
Drapeau : Autriche Hochfilzen
51e 34e 27e Médaille d'argent, monde
2019
Drapeau : Suède Östersund
6e 5e 32e 11e 6e 8e
2020
Drapeau : Italie Antholz-Anterselva
59e 18e 8e 5e Médaille d'or, monde

Légende :

  • - : Non disputée par Simon Desthieux
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 4e en 2019.
  • 27 podiums :
    • 6 podiums individuels : 4 deuxièmes places, 2 troisièmes places.
    • 16 podiums en relais : 4 victoires, 7 deuxièmes places et 5 troisièmes places.
    • 5 podiums en relais mixte : 5 victoires.

Dernière mise à jour le

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Saison Classement général final Individuel Sprint Poursuite Mass start
2012-2013 57e nc 48e 57e
2013-2014 21e 22e 24e 27e 5e
2014-2015 56e 65e 52e 43e
2015-2016 16e 26e 21e 20e 10e
2016-2017 25e 42e 19e 23e 27e
2017-2018 8e 10e 6e 10e 11e
2018-2019 4e 6e 3e 4e 6e
2019-2020 6e 11e 5e 7e 9e

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent du relais mixte en 2011 sur le relais mixte (- de 26 ans).
  • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent de l'individuel chez les juniors en 2011.

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent, monde Médaille d'argent du relais en 2010 (jeunes).
  • Médaille d'or, monde Médaille d'or de l'individuel en 2011 (junior).
  • Médaille de bronze, monde Médaille de bronze du sprint en 2012 (junior).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa compagne est la biathlète française Célia Aymonier[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'ordre de la Légion d'Honneur en 2018[11]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Simon Desthieux », sur espritglisse.com (consulté le 27 décembre 2013).
  2. « Simon Desthieux » (consulté le 20 février 2018).
  3. « Biathlon - Simon Desthieux rêve de briller au "Grand Bo" », Voix de l'Ain,‎ (lire en ligne).
  4. « Biathlon - Simon Desthieux sélectionné pour les Jeux Olympiques », Voix de l'Ain,‎ (lire en ligne).
  5. Catherine Aulaz, « Desthieux a tout pour réussir », Le Progrès,‎ (lire en ligne).
  6. « Oslo : premier top 10 pour Simon Desthieux », sur eurosport.fr (consulté le 21 mars 2014).
  7. « Fourcade finit en beauté », sur lequipe.fr, (consulté le 23 mars 2014).
  8. « Premier podium individuel pour Simon Desthieux », sur www.leprogres.fr, (consulté le 22 mars 2018)
  9. « Championnats du monde : la France en or sur le relais ! - Biathlon - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le 22 février 2020)
  10. « Desthieux, enfin ! », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 201)
  11. Décret du 11 avril 2018 portant nomination , Legifrance.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :