Vaumoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vaumoise
Vaumoise
La mairie, RD 1324.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Senlis
Canton Crépy-en-Valois
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Valois
Maire
Mandat
Gilles Petitbon
2014-2020
Code postal 60117
Code commune 60661
Démographie
Population
municipale
973 hab. (2015 en augmentation de 9,08 % par rapport à 2010)
Densité 311 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 15″ nord, 2° 58′ 50″ est
Altitude Min. 66 m
Max. 123 m
Superficie 3,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Vaumoise

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Vaumoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vaumoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vaumoise
Liens
Site web vaumoise.fr

Vaumoise est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vaumoise, commune du département de l'Oise, appartient à l'arrondissement de Senlis et au canton de Crépy-en-Valois.

Les communes limitrophes sont : Vauciennes à l'est, Vez au nord, Russy-Bémont au nord-ouest, Gondreville, du canton de Betz au sud-ouest et Coyolles (Aisne) au sud.

Le territoire de cette petite commune (313 ha), figure un triangle appuyant au sud à la forêt de Retz, à l'est au vallon de la Moise, sa façade ouest ouvre sur une plaine découverte, vouée à l'agriculture.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vallis moisis, Vamosium (1145), Watmesia, Vamoseium (1145), Valmesia, Vaulxmoise, Vaulmoise[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L’histoire de Vaumoise est celle du duché de Valois. Le village dépendait de la châtellenie de Crépy-en-Valois, capitale de tout le duché. La seigneurie de cette ville a toujours appartenu au roi ou à des grands de premier ordre depuis le IXe siècle.

La période située entre la fin du IXe jusqu’au début du XIe siècle fut particulièrement mouvementée par les invasions normandes où il n’y eut que destruction et incendie. Puis, un calme relatif s’établit, favorisant une construction intense pendant près de trois siècles.

Ensuite, il y eut des guerres dues à la rivalité de la maison d’Orléans (en faveur de laquelle le Valois avait été érigé en duché) et la maison de Bourgogne, qui furent, malheureusement, encore plus destructrices et funestes que les invasions normandes. Il faudra attendre les règnes de Louis XII et de François Ier pour voir se relever les ruines. La plupart des églises du Valois, qui avaient été ruinées pendant les troubles du XVe siècle, sont réparées ou renouvelées, mais l’aspect du pays a considérablement changé.

On est surpris d’apprendre que Vaumoise ne comptait plus, en 1720 que 84 habitants. Les chartes révèlent d’ailleurs couramment que de simples villages étaient six fois plus peuplés au XIIIe siècle qu’au XVIIIe. Ceci explique peut-être la disproportion flagrante qui existe à Vaumoise entre le chœur monumental du XIIe siècle et sa nef, humble et obscure, reconstruite au XVIe.

La fondation de la paroisse de Vaumoise devrait remonter à l’époque carolingienne. Les ACTA SANTORUM signalent effectivement le passage à Vaumoise des reliques de saint Arnoult, transférées de Vez à Crépy-en-Valois, le  : « les porteurs s’arrêtèrent à Vaumoise pour les faire vénérer par la foule. » Ces reliques avaient été dérobées dans l’église de Saint-Arnoult près de Dourdan, par le prêtre Constance, qui les offrit à Raoul Ier, comte de Crépy. Ce puissant seigneur voulut le récompenser en lui donnant la cure de Vaumoise ; mais Constance perdit ce bénéfice, ainsi que sa prébende de chanoine, pour sa mauvaise conduite.

On ne rencontre pas d’autre mention du village avant le XIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1806 Jean Pugnant    
1806 1815 Jean Cejournant    
1815 1818 Pierre Tugault    
1818 1821 François Étienne Deturmeny    
1821 1823 Théophile Leroy    
1823 1825 Louis Victor Coutart    
1825 1833 Antoine Moquet    
1833 1864 Armand Pugnant    
1864 1865 Antoine Moquet    
1865 1874 Alfred Pugnant    
1874 1878 Bénoni Normand    
1878 1890 Alfred Pugnant    
1890 1892 François Ciry    
1892 1897 Barthélémy Mairet    
1897 1912 Charles Héricourt    
1912 1922 Joseph Albert    
1922 1926 Léon Santerre    
1926 1932 Maurice Vailliant    
1932 1938 Armand Dambrine    
1938 1941 Alexis Demarest    
1941 1945 Armand Dambrine    
1945 1947 Jean Mandouce    
1947 1971 Léon Pécheux   Chef Comptable
1971 2001 Alfred Robert UMP Chef d'entreprise BTP
2001 2014 Germain Nicolas SE Enseignant
2014[2] en cours
(au 23 octobre 2014)
Gilles Petitbon   Agent des douanes

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 973 habitants[Note 1], en augmentation de 9,08 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
107120158192455263243282239
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
226269284270255291282301333
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
323519552569575588628683701
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
772696627745740816841913973
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,6 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,3 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 27,7 %, plus de 60 ans = 15,4 %) ;
  • 53,6 % de femmes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 26,4 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 21,1 %, plus de 60 ans = 16,4 %).
Pyramide des âges à Vaumoise en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,7 
5,1 
75 à 89 ans
4,4 
10,3 
60 à 74 ans
11,3 
27,7 
45 à 59 ans
21,1 
18,5 
30 à 44 ans
19,3 
18,2 
15 à 29 ans
26,4 
20,3 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre et calvaire.

Vaumoise ne compte qu’un seul monument historique sur son territoire.

Article détaillé : Église Saint-Pierre de Vaumoise.
  • Église Saint-Pierre, rue de l'Église (inscrite monument historique par arrêté du [9]) : Elle a été bâtie d'un seul jet au cours des années 1150, mais son clocher central et sa nef ont été détruits pendant la guerre de Cent Ans, et reconstruits dans un style fruste au cours du XVIe siècle. Restent le transept, légèrement remanié sous la même campagne, l'abside centrale et les deux absidioles, qui illustrent parfaitement la transition du style roman vers l'architecture gothique, et forment un ensemble pittoresque avec leurs toitures en pierre sous la forme de calottes sphériques. Le plan en hémicycle de l'abside et des absidioles, le voûtement d'arêtes des croisillons, et le voûtement en berceau et en cul-de-four des absidioles s'inscrivent dans la tradition romane. Cependant, le recours aux techniques de construction archaïques n'empêchent ici pas l'emploi systématique l'arc en tiers-point (sauf pour les fenêtres), et la croisée du transept et l'abside sont voûtées d'ogives, ce qui, il est vrai, n'a plus rien d'innovant à l'époque de construction. C'est surtout la sculpture de la plupart des chapiteaux qui est résolument gothique. Avec ses compositions recherchées de feuilles d'eau et de feuilles d'acanthe, elle n'a rien à envier aux édifices les plus prestigieux de son temps[10],[11].

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Grange dîmière, rue de l'Église : Elle jouxte le jardin du presbytère, et a été rénovée il y a quelques années.
  • Ancien logis seigneurial, rue de l'Église : Il a fait, lui aussi, l'objet d'une restauration. Cette propriété privée possède également un pigeonnier et des caves voutées de très belle facture.
  • Puits couvert, rue de l'Église.
  • Lavoir couvert, chemin des Moulins, à l'extérieur du village : Il est alimenté par un ruisseau, sur le parcours duquel se succèdent trois anciens moulins nichés dans la verdure.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc François, « Trois granges médiévales méconnues dans le canton de Crépy-en-Valois (Oise) », Revue archéologique de l'Oise, vol. 20,‎ , p. 17-20 (ISSN 2104-3914, DOI 10.3406/pica.1980.1136)
  • Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Crépy-en-Valois, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Achille Desjardins, , 256 p. (lire en ligne), p. 176-178

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Crépy-en-Valois, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Annuaire de l'Oise, 1836, 252 p., p. 176.
  2. « Vaumoise », Cartes de France (consulté le 23 octobre 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Vaumoise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  9. « Église Saint-Pierre », notice no PA60000089, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. Jacques Téaldi, « Cinq églises du Valois : étude archéologique », Comptes rendus et mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Senlis « années 1995-1997 »,‎ , p. 191-216 ; p. 213-216.
  11. Dominique Vermand, Églises de l'Oise, canton de Crépy-en-Valois : Les 35 clochers de la Vallée de l'Automne, Comité Départemental de Tourisme de l'Oise / S.E.P Valois Développement, , 56 p., p. 47-48.