Une promenade complètement folle avec Al Super Gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une promenade complètement folle avec Al Super Gay
Épisode de South Park
Titre original Big Gay Al's Big Gay Boat Ride
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 4
Code de production 104
Invités George Clooney
Réalisation Trey Parker et Matt Stone
Scénario Trey Parker et Matt Stone
Production Anne Garefino
Diffusion originale
Diffusion en français [1]
Chronologie
Liste des épisodes
Saison 1 de South Park

Une promenade complètement folle avec Al Super Gay (Une promenade complètement folle avec Big Gay Al's en version québécoise, ou Big Gay Al's Big Gay Boat Ride en version originale) est le quatrième épisode de la première saison de la de la série animée South Park. Il a été diffusé pour la première fois sur la chaîne de télévision Comedy Central aux États-Unis le . Dans cet épisode, le chien de Stan, Sparky s'avère être homosexuel. Sous la pression de ses camarades, Stan essaye de le viriliser, ce qui a pour conséquence de faire fuir Sparky vers le refuge pour animaux gays de Al Super Gay. Stan s'y rend et finit par comprendre l'homosexualité et tente de la défendre auprès des habitants de South Park.

Une promenade complètement folle avec Al Super Gay aborde ouvertement la condition homosexuelle, ce qui est rare à la télévision de l'époque, et a suscité des inquiétudes chez les dirigeants de Comedy Central. La chaîne s'est dans un premier temps opposée aux remarques désobligeantes des commentateurs sportifs dans l'épisode, mais ils furent conservés après l'insistance de Parker et Stone. George Clooney fait son apparition en tant que guest star en prêtant sa voix à Sparky, un rôle se résumant à des aboiements.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sparky, le nouveau chien de Stan, a suivi son maître jusqu'à l’arrêt de bus. Comme Stan pense que Sparky est le chien le plus féroce de South Park ; Cartman parie que Sylvester, un autre chien, est plus féroce. Alors que les enfants commencent à se brouiller, Sparky sodomise Sylvester que s'enfuit en gémissant. Cartman atteste que Sparky est homosexuel.

Jimbo et Ned demandent à Chef, qui entraîne l'équipe de football américain de l'école primaire, les South Park Cows, si les garçons ont une chance de réduire leur écart de points contre Middle Park. Chef en doute fortement mais Jimbo, impressionné par le niveau de son neveu Stan — le quarter-back de l'équipe — se presse pour aller chez le bookmaker afin de miser 500 dollars sur l'équipe. Comme Jimbo assure que les Cows gagneront, beaucoup parient sur l'équipe. Jimbo, qui pense avoir parlé trop vite, cherche alors un plan de secours. Il apprend que Richard Stamos, le frère de John Stamos, chantera Lovin' You à la mi-temps. Jimbo et Ned prévoient alors de tuer la mascotte de Middle Park, un âne. Ils placent donc une bombe sur la mascotte, afin qu'elle explose à l'aide d'un détonateur qui se déclenchera lorsque Richard Stamos chantera le fa aigu dans la chanson.

Le lendemain, après la classe, Stan demande à M. Garrison ce qu'est un homosexuel, qui lui explique que « les homosexuels, c'est le mal ». Alors, Stan tente de rendre son chien plus viril. Tout d'abord, il lui présente Fifi, un caniche femelle, mais le projet échoue lamentablement quand Sparky saute sur Fifi afin de lui voler son collier de perles au lieu d'avoir des rapports sexuels avec elle. Désespéré, Stan appelle Jésus au cours de son émission Jésus et ses potes, et lui demande ce qu'il pense de l'homosexualité. Avant que Jésus puisse lui répondre, l’émission est brutalement interrompue, et remplacée par La Cuisine de tante Martine, l'émission préférée de Cartman. Fâché, Stan indique qu'il ne veut pas d'un chien gay. Vexé par les propos de son maître, Sparky s'enfuit dans les montagnes et se retrouve au refuge pour animaux gays de Al Super Gay.

Préoccupé par la disparition de son chien, Stan manque le début du match. Il trouve Sparky au refuge, où Al Super Gay lui fait prendre conscience qu'il n'est pas grave d’être gay à travers une promenade en bateau, et finit par accepter l'homosexualité de son chien. Pendant ce temps, le projet de Jimbo tombe à l'eau car Richard Stamos ne parvient pas à chanter le fa aigu lors de sa chanson. Dans les dernières minutes, Stan prend place sur le terrain, et permet à son équipe de marquer des points afin de réduire l'écart contre l'équipe adverse. Dans son discours d'après-match, Stan parle du refuge et proclame que « ça craint pas d’être gay » à la surprise générale et raconte ses aventures.

Il dirige le public vers le site du refuge, mais celui-ci a mystérieusement disparu. De nombreux habitants retrouvent alors leurs animaux de compagnie qui s'étaient enfuis. Avant de partir, Al Super Gay remercie Stan pour sa réaction. Richard Stamos revient pour prouver qu'il peut chanter juste afin de se rattraper, ce qui déclenche la bombe et tue la mascotte.

Références culturelles et impact[modifier | modifier le code]

L'équipe de football américain de South Park joue contre Middle Park. Comme South Park, Middle Park est un bassin se situant dans la région centrale du nord du Colorado. Matt Stone précise que les enfants de Middle Park ont été conçus de manière à ce qu'ils paraissent plus riches et plus cools que ceux de South Park parce que c'est la conception que les vrais riverains de South Park ont de ceux de Middle Park[2]. Richard Stamos, qui chante pendant la mi-temps du match, est le frère fictif de John Stamos, un acteur connu pour ses rôles dans La Fête à la maison et Urgences[3]. Trey Parker et Matt Stone ne connaissaient pas Stamos lorsqu'ils ont écrits Une promenade complètement folle avec Al Super Gay, mais Parker présume que c'est « un gros nul » à cause de son rôle dans Full House que Parker qualifie de « chose la plus horrible jamais diffusée à la télévision ». Depuis la diffusion de l'épisode, Parker et Stone ont faits la connaissance de Stamos et ont trouvés en lui « un mec vraiment sympa[trad 1] ». John Stamos leur a dit qu'il a apprécié l'inclusion du personnage de Richard Stamos dans Une promenade complètement folle avec Al Super Gay[2]. Richard Stamos chante Lovin' You, un single de la chanteuse Minnie Riperton sorti en 1975. Parker a choisi ce tube car il lui semblait populaire auprès de la communauté gay, et aussi car il a « toujours détesté cette chanson » et « déteste toutes les chansons de cette époque[trad 2]»[2].

L'attraction It's a Small World, ici au Hong Kong Disneyland, est parodiée dans l'épisode.

La disparition d'Al Super Gay à la fin de l'épisode parodie la scène finale du film Le Cirque du docteur Lao[3]. Lors de la ballade en bateau d'Al Super Gay, des poupées d'enfants — parmi elles le patineur artistique Brian Boitano — chantent une chanson intitulée We Are Gay, qui parodie It's a Small World, la célèbre attraction des parcs à thèmes Disney. Brian Boitano était également mentionné dans L'Esprit de Noël, et le sera plus tard avec la chanson What Would Brian Boitano Do?, présente dans la bande originale du long-métrage South Park, le film[2]. La chanson du générique de fin est Now You're a Man des DVDA, le groupe de punk rock de Parker et Stone. Elle est également utilisée dans le film Capitaine Orgazmo[3].

Dans cet épisode, le commentateur sportif dit « ne pas avoir vu une telle dérouillée depuis Rodney King », en référence à l'affaire Rodney King, où un homme est passé à tabac par des policiers de Los Angeles au terme d'une course poursuite. Lorsqu'après Pip se fait plaquer, le commentateur annonce ne pas avoir vu un Anglais prendre une telle déculottée depuis Hugh Grant. Cela fait référence à l'arrestation de l'acteur britannique pour des faits d'exhibition sexuelle avec une prostituée.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Une promenade complètement folle avec Al Super Gay a pour thème principal l'homosexualité, spécifiquement à travers les personnages gays comme Sparky et Al Super Gay. Ce dernier réapparaîtra dans la saison 5 dans Combat d'infirmes. L'épisode encourage à la tolérance envers les homosexuels, Stan qui se montre initialement en colère et consterné lorsqu'il apprend que son chien est gay va finalement apprendre à accepter l'homosexualité et en conclut qu'il faut accepter les autres pour qui ils sont. Al Super Gay porte de quelques stéréotypes gays, comme son zézaiement ou son style extravagant. Bien que certains qualifient cette représentation comme provocatrice, d'autres commentateurs disent que ces stéréotypes sont utilisés comme satire. Nick Marx et Matt Sienkiewicz, étudiants en doctorat dans les médias et la culture à l'université du Wisconsin à Madison, écrivent dans un article de journal en 2009 que « ces épisodes n'ont pour rôle d'être interprétés de façon discursive, mais comme des supports à décrypter, d'une manière semblable à ce que l'on retrouve dans Les Simpson[trad 3] ».

Une promenade complètement folle avec Al Super Gay fait la satire et s'intéresse aux attitudes sociétales envers l'homosexualité, à travers les réactions de Stan et des autres personnages au comportement de Sparky. Par exemple, Stan admet ne pas savoir ce qu'être gay signifie, si ce n'est que « c'est mal ». L'épisode se moque également de ce que beaucoup de militants LGBT perçoivent comme de l'hostilité et des malentendus au sujet de l'homosexualité, souvent exprimés par les militants anti-LGBT de l'extrême-droite américaine, comme les pasteurs baptistes Jerry Falwell et Fred Phelps. C'est en partie illustré par la réprobation que M. Garrison a pour l'homosexualité, ayant pour origine le déni de sa propre sexualité[4].

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Big Gay Al's Big Gay Boat Ride » (voir la liste des auteurs).

Notes[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. « a really, really cool guy »
  2. « I've just always hated that song. I hate any song from that era, really. It's just a horrible time for music. »
  3. « These episodes function not as part of a larger discursive web, but as media texts encoded in a manner similar to that of The Simpsons »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des diffusions de South Park sur mapage.noos.fr
  2. a, b, c et d Trey Parker & Matt Stone, Commentaire audio de l'épisode Une promenade complètement folle avec Al Super Gay, South Park - L'Intégrale de la saison 1: Commentaire audio, CD, Comedy Central, 2002
  3. a, b et c (en) Michael Tropiano et Stephen Tropiano, The prime time closet : A History of Gays and Lesbians on TV, Applause Theatre & Cinema Books, , 299 p. (ISBN 978-1-55783-557-4, lire en ligne)
  4. Leslie Stratyner et James R. Keller, The Deep End of South Park, McFarland, , 204 p. (ISBN 978-0-7864-4307-9, lire en ligne), p. 106

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :