Un éléphant fait l'amour à un cochon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un éléphant fait l'amour à un cochon
Épisode de South Park
Titre original An Elephant Makes Love to a Pig
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 5
Code de production 105
Réalisation Non crédité
Scénario Trey Parker, Matt Stone et Dan Sterling
Production Anne Garefino
Diffusion originale
Diffusion en français [1]
Chronologie
Liste des épisodes
Saison 1 de South Park

Un éléphant fait l'amour à un cochon (An Elephant Makes Love to a Pig en version originale) est le cinquième épisode de la première saison de la de la série animée South Park. Il a été diffusé pour la première fois sur la chaîne de télévision Comedy Central aux États-Unis le .

Dans cet épisode, Stan, Kyle, Cartman et Kenny parient qu'ils parviendraient à croiser un éléphant avec un cochon avec d'autres enfants, qui eux pensent pouvoir cloner un être humain.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Stan, Kyle, Cartman et Kenny, attendent à l'arrêt de bus de leur école. Cartman remarque que Stan a un cocard, qui avoue avoir été frappé par sa sœur Shelley. Kyle a quant à lui un éléphant domestique mais sa mère ne veut pas le garder. À l'école, M. Garrison fait son cours sur le génie génétique. Kyle a alors l'idée de croiser son éléphant avec Fluffy, le cochon de lait de Cartman, pour faire un « éléphant de lait » qu'il puisse garder chez lui. Un des élèves, Terrance, réagit et parie qu'il est capable de cloner un humain avant qu'il ne parvienne à créer un éléphant de lait. M. Garrison leur propose de se rendre au Centre de génie génétique de South Park et de présenter les résultats de leurs travaux à l'occasion de la fête des sciences.

Une fois au centre, le Dr. Alphonse Mephesto et son assistant Kevin leur présentent sa collection, incluant de nombreux animaux à quatre culs comme un macaque, une autruche ou une mangouste. Mephesto leur révèle que, comme la chanson du groupe Loverboy l'indique : « l'ADN du cochon et de l'éléphant ne se mélangent pas », puis prend un échantillon du sang de Stan, faisant fuir les garçons. Le lendemain, Terrance leur apprend qu'il est déjà parvenu à cloner un pied humain. Les enfants vont parler de leur problème à Chef, qui cite à nouveau la chanson de Loverboy, puis leur donne l'idée de pousser les deux animaux à faire l'amour pour les combiner.

Tandis que Stan continue de se faire battre par sa sœur, Mephesto créée un clone mutant de Stan avec l'échantillon pour son fils Terrance. Les garçons essayent de faire boire de l'alcool au cochon et à l'éléphant pour qu'ils fassent l'amour, mais n'y parviennent pas jusqu'à ce que Chef chante pour les animaux avec l'aide d'Elton John. Le clone de Stan s'échappe du Centre de génie génétique et terrorise la ville. Les garçons retrouvent le clone et Stan le convainc d'attaquer Shelley ; cependant une fois chez les Mash il se met à tout casser et tue Kenny, qu'il envoie dans four à micro-ondes. Mephesto arrive et tire sur le clone, mais Stan s'inquiète d'être dans le pétrin pour les dégâts causés par son clone. Finalement, Shelley le défend auprès de leurs parents, puis se remet à le frapper.

Au moment de la fête des sciences, Terrance présente un macaque à cinq culs, mais Kyle est sauvé lorsque Fluffy accouche au dernier moment d'un cochon ressemblant étrangement à M. Garrison. Gêné, il leur attribue le premier prix.

Références culturelles et impact[modifier | modifier le code]

Tamara Ikenberg, journaliste pour le quotidien The Baltimore Sun assimile l'épisode à une satire du génie génétique critiquant ses dangers potentiels, notamment par le biais du clone mutant de Stan qui fait des ravages dans South Park[2]. L'épisode marque les premières apparitions de Shelley et Sharon Marsh, respectivement la soeur et la mère de Stan, mais aussi du Dr. Mephesto. Le personnage de Mephesto est basé sur le Dr. Moreau incarné par Marlon Brando dans le film de 1996 L'Île du docteur Moreau, adapté du roman éponyme écrit par H. G. Wells. Son nom est inspiré de Méphistophélès, le diable dans la pièce de théâtre Faust. Une tragédie. Kevin, l'assistant de Mephesto, est basé sur la petite créature dans L'Île du docteur Moreau ressemblant au Dr. Moreau.

Elton John, chanteur et compositeur britannique, apparaît brièvement lors de la chanson de Chef ; il est une des premières célébrités parodiées dans South Park. Trey Parker, qui double Elton John, se rappelle que beaucoup de téléspectateurs pensaient que c'était le vrai Elton John qui prêtait sa voix tant son interprétation est juste. Autre référence musicale, plusieurs personnages prétendent que le groupe de rock canadien Loverboy a écrit une chanson sur le fait que l'ADN du cochon et de l'éléphant ne se mélangent pas.

La dernière réplique de l'épisode, où Cartman dit « That'll do pig », fait référence au film Babe, le cochon devenu berger sorti en 1995, que Stone considère comme un de ses préférés[3]. Lorsque les enfants préviennent l'officier Barbrady de l'existence du clone, il suggère qu'ils ont regardés trop d'épisodes de X-Files. Lors de la scène introduisant Pip, Stan l'interroge sur son nom inhabituel, sa réponse est similaire a l'incipit du roman de Charles Dickens Les Grandes Espérances raconté entièrement à la première personne par le protagoniste lui-même, Pip. L'épisode de la saison 4, Pip, est une parodie du roman de Dickens, où Pip assure le premier rôle.

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « An Elephant Makes Love to a Pig » (voir la liste des auteurs).

Notes[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des diffusions de South Park sur mapage.noos.fr
  2. (en) Tamara Ikenberg, « Rude rules; On Comedy Central's satirical "South Park", there are little lessons tucked in among the bad words and smart-aleck behavior », The Baltimore Sun,‎ , p. 1E
  3. (en) Mark Monahan, « Film-makers on film: Matt Stone and Trey Parker », The Telegraph,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]