Transport en Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les transports image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant les transports et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Réseau ferré allemand en 2010 (en rouge les voies ICE)

Cet article présente sommairement les différents réseaux de transport d'Allemagne.

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport ferroviaire en Allemagne.

Total : 40 826 km, dont au moins 14 253 km électrifiés (courant alternatif 15 kV 16 2/3 Hz) et 14 768 km à double voie (1998).

La plus importante entreprise ferroviaire allemande est la Deutsche Bahn (DB) qui a le statut d'une société anonyme (DBAG) depuis 1994. le capital appartient à l'État. Le réseau principal est géré par sa filiale DB-Netz.

Il existe en outre environ 280 réseaux secondaires privés, qui représentent globalement environ 3 000 km de lignes.

Le réseau allemand est ouvert à la concurrence des entreprises ferroviaires disposant d'une licence européenne.

Les trains circulent sur la voie de droite (à gauche dans la plus grande partie de la France et en Grande-Bretagne).

Villes dotées d'un réseau de métro :

Villes dotées d'un réseau de tramway :

Routes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des autoroutes d'Allemagne.
  • total: 656 140 km
  • revêtues : 650 891 km (dont 11 400 km d'autoroutes (autobahn)
  • non revêtues : 5 249 km (1998)

Voies navigables[modifier | modifier le code]

7 500 km (1999) ; les principaux fleuves navigables, le Rhin et l'Elbe, sont orientés Nord-Sud ; le canal de Kiel assure la liaison entre la mer Baltique et la mer du Nord ; le canal Rhin-Main-Danube assure une importante liaison Est-Ouest.

Conduites[modifier | modifier le code]

Oléoduc (brut) 2 500 km (1998).

Ports[modifier | modifier le code]

Berlin, Bonn, Brake, Brême, Bremerhaven, Cologne, Dresde, Duisbourg, Emden, Hambourg, Karlsruhe, Kiel, Lübeck, Magdebourg, Mannheim, Rostock, Stuttgart.

Marine marchande[modifier | modifier le code]

Total: 475 navires (d 100 tonneaux ou plus de jauge brute) totalisant 6 395 990 tonneaux (8 014 132 tonnes de port en lourd).

Navires par catégories : vraquiers 2, cargos 181, chimiquiers 12, porte-conteneurs 239, gaz liquéfiés 2, cargos polyvalents 5, passagers 2, pétroliers 8, transport de wagons 2, cargos réfrigérés 2, navires rouliers 13, passagers à courte distance 7 (1999).

Aéroports[modifier | modifier le code]

L'Allemagne compte environ 550 aéroports et aérodromes[1], dont 39 sont desservis par des compagnies aériennes régulières[2]. Les plus importants en termes de trafic de passagers sont ceux de Francfort sur le Main, Munich, Düsseldorf, Berlin-Tegel, Hambourg, Cologne-Bonn et Stuttgart.

La capitale Berlin est accessible via deux aéroports :

  • Tegel, actuellement le plus important, il devrait fermer en 2011.
  • Schönefeld, destiné à devenir l'aéroport principal de Berlin.

L'aéroport de Tempelhof, dont l'activité devenait trop faible, a été fermé le 31 octobre 2008. Le trafic est dévié vers Tegel.

La compagnie aérienne nationale est la Lufthansa, privatisée depuis 1997.

L'avènement des compagnies à bas prix a favorisé l'établissement d'aéroports de moindre importance à l'écart des grandes villes. C'est notamment le cas de l'aéroport de Francfort-Hahn, situé à plus de 130 km de Francfort-sur-le-Main, principalement desservi par Ryanair, ou de l'aéroport de Weeze, desservi par la même compagnie sous le nom de Düsseldorf-Weeze bien que Düsseldorf se trouve à 80 km.

Les principaux aéroports allemands sont connectés au réseau de la Deutsche Bahn, permettant des correspondances train-avion confortables.

Aéroports - avec pistes en dur[modifier | modifier le code]

Total : 320

  • de plus de 3 000 m : 14
  • de 2500 à 3 000 m : 61
  • de 1500 à 2 500 m : 67
  • de 1000 à 1 500 m : 56
  • de moins de 1 000 m : 122

Aéroports - avec piste en terre[modifier | modifier le code]

Total : 295

  • de plus de 3 000 m : 2
  • de 2500 à 3 000 m : 6
  • de 1500 à 2 500 m : 6
  • de 1000 à 1 500 m : 55
  • de moins de 1 000 m : 226

Héliports[modifier | modifier le code]

  • 59 (1999)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]