Topiramate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Topiramate
Image illustrative de l’article Topiramate
Identification
Nom UICPA sulfamate de [(3aS,5aR,8aR,8bS)-2,2,7,7-tétraméthyltétrahydro-3aH-bis[1,3]dioxolo[4,5-b:4',5'-d]pyran-3a-yl]méthyle
Synonymes

sulfamate de 2,3,4,5-bis-O-(1-méthyléthylidéne)-β-D-fructopyranose

No CAS 97240-79-4
No ECHA 100.129.713
Code ATC N03AX11
DrugBank APRD00237
PubChem 5284627
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C12H21NO8S  [Isomères]
Masse molaire[1] 339,362 ± 0,019 g/mol
C 42,47 %, H 6,24 %, N 4,13 %, O 37,72 %, S 9,45 %,
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 80 %
Métabolisme 30 % hépatique, 70 % est excrété inchangé
Demi-vie d’élim. 19 à 23 heures
Excrétion

70 % rénal (la forme inchangée)

Considérations thérapeutiques
Voie d’administration oral

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.
Topiramate

Le topiramate est un médicament antiépileptique utilisé pour les épilepsies de type généralisée ou partielle. On le trouve, en France, sous le nom d'Epitomax et aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et dans certains autres pays sous le nom de Topamax. Il peut aussi être utilisé comme traitement préventif des crises de migraine.

Des études ont été aussi portées sur son utilité dans le traitement des effets induits par la kétamine, utilisé alors comme modèle de la schizophrénie.

Chimie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un dérivé du D-fructose[2].

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

La biodisponibilité est supérieure à 80 %, sans modification significative par les prises alimentaires. Sa demi-vie est d'environ 24 heures et l'excrétion est rénale. La phénytoïne et la carbamazépine diminue de moitié sa demi-vie, imposant une augmentation des doses[3].

Efficacité[modifier | modifier le code]

  • Épilepsie
    Épilepsie de l'enfant et de l'adolescent. C'est sa première utilisation. Chez l'enfant, il est indiqué pour le traitement du syndrome de Lennox-Gastaut[réf. nécessaire].
  • Migraines
    Par ailleurs, il diminue notablement le nombre de crises migraineuses lorsqu'il est donné en traitement de fond [4].
  • Trouble de la personnalité borderline
    Trouble de personnalité borderline notamment instabilité de l'humeur. Cette indication est recommandée par une revue de la Collaboration Cochrane de 2010[5].
  • Trouble bipolaire
    Cependant cette indication est critiquée par une revue de la Cochrane qui conclut en une efficacité insuffisante[6].

Utilisation expérimentale[modifier | modifier le code]

Des études ont été aussi portées sur son utilité dans le traitement des effets induits par la kétamine, utilisé alors comme modèle de la schizophrénie[7],[8].

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Les plus fréquents sont les sensations de fourmillements (paresthésies présents dans la moitié des cas et conduisant à l'arrêt du traitement dans un peu moins d'un cas sur 10) et une perte assez importante de poids durant le traitement[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Shank RP, Maryanoff BE, « Molecular pharmacodynamics, clinical therapeutics, and pharmacokinetics of topiramate » CNS Neurosci Ther. 2008;14:120-42.
  3. (en) Bialer M, Doose DR, Murthy B. et al. « Pharmacokinetic interactions of topiramate » Clin Pharmacokinet. 2004;43:763-80.
  4. (en) Brandes JL, Saper JR, Diamond M. et al. « Topiramate for migraine prevention: a randomized controlled trial » JAMA. 2004;291:965-73.
  5. (en) Klaus Leib, Birgit Völlm, Gerta Rücker, Antje Timmer et Jutta M Stoffers, « Pharmacotherapy for borderline personality disorder: Cochrane systematic review of randomised trials », British Journal of Psychiatry, vol. 196, no 1,‎ , p. 4–12 (DOI 10.1192/bjp.bp.108.062984)
  6. (en) Kamini Vasudev, Karine MacRitchie, John Geddes, Stuart Watson, Allan H Young et Allan H Young, « Topiramate for acute affective episodes in bipolar disorder », Cochrane database of systematic reviews (Online), no 1,‎ , CD003384 (PMID 16437453, DOI 10.1002/14651858.CD003384.pub2)
  7. (en) Deutsch SI, Rosse RB, Billingslea EN, Bellack AS, Mastropaolo J, « Topiramate antagonizes MK-801 in an animal model of schizophrenia », Eur J Pharmacol, vol. 449, nos 1-2,‎ , p. 121-5. (PMID 12163115) modifier
  8. (en) Micallef J, Gavaudan G, Burle B, Blin O, Hasbroucq T, « A study of a topiramate pre-treatment on the effects induced by a subanaesthetic dose of ketamine on human reaction time », Neurosci Lett, vol. 369, no 2,‎ , p. 99-103. (PMID 15450676) modifier
  9. (en) Edvinsson L, Linde M, « New drugs in migraine treatment and prophylaxis: telcagepant and topiramate » Lancet. 2010;376:645-55.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]