Étude de la bande dessinée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'étude de la bande dessinée[1] (aussi appelée étude de l'art en bande dessinée, étude de l'art séquentiel[2] ou étude de la narration graphique[3]) est une discipline universitaire portant sur la bande dessinée et l'art séquentiel. Si la bande dessinée et les romans graphiques ont en général été considérés comme des sujets d'intérêt mineur, désormais des spécialistes de la sémiotique, des composition studies (en) et des études culturelles voient dans ces œuvres des récits complexes se prêtant à l'analyse méthodique des enseignants-chercheurs.

Cette discipline est distincte des aspects techniques de la création. En effet, l'étude de la bande dessinée se fonde sur l'élaboration d'un corpus théorique (la bande dessinée en tant que mode d'expression artistique), ainsi que sur l'approche historiographique du sujet (analyse de l'histoire de la bande dessinée[4]). Ce corpus théorique se recoupe largement avec la philosophie de la bande dessinée, à savoir l'étude de l'ontologie[5],[6], de l'épistémologie[7] et de l'esthétique[8] de ce domaine, le rapport qu'il construit avec d'autres formes d'art et le rapport entre le texte et l'image[5].

L'étude de la bande dessinée se recoupe avec l'examen méthodique de la bande dessinée, c'est-à-dire l'analyse et l'évolution de la bande dessinée en tant que média[9].

Élaboration d'un corpus théorique[modifier | modifier le code]

La bande dessinée en tant que mode d'expression artistique à part entière a déjà fait l'objet d'analyses, notamment dans les ouvrages suivants : The 7 Lively Arts de Gilbert Seldes en 1924 ; Classic Comics and Their Creators de Martin Sheridan en 1952 ; The Early Comic Strip: Narrative Strips and Picture Stories in the European Broadsheet from c. 1450 to 1825 de David Kunzle en 1973. Deux ouvrages théoriques ont attiré l'attention des universitaires anglophones en Amérique du Nord : La Bande dessinée, art séquentiel (en) de Will Eisner en 1985 et L'Art invisible de Scott McCloud en 1993. Dans la philosophie continentale, les études sur la bande dessinée dérivent des travaux de sémioticiens comme Roland Barthes (notamment son ouvrage Rhétorique de l'image, publié en 1964[10]) et Umberto Eco (surtout Apocalittici e integrati en 1964)[11].

Par la suite, des spécialistes en sciences cognitives ont examiné la bande dessinée. Le scientifique le plus notable est Neil Cohn (en), qui a exploité les méthodes de la linguistique pour analyser en détail le langage visuel de la bande dessinée. Il a par ailleurs mené des expériences de psychologie à partir des neurosciences afin de vérifier l'application de ces théories quant à l'interprétation correcte des messages[12]. Ses travaux dénotent des similarités dans la manière dont le cerveau assimile d'une part le langage et d'autre part les narrations séquentielles. Certains experts, comme Thierry Groensteen, Hannah Miodrag et Barbara Postema, ont proposé des conclusions différentes.

Définition d'une bande dessinée[modifier | modifier le code]

À l'instar de la littérature et du cinéma[13], il n'existe pas de consensus sur la définition d'une bande dessinée[14]. Les tentatives pour circonscrire et décrire le sujet butent sur de nombreuses exceptions[15]. Les théoriciens comme Rodolphe Töpffer[16], R. C. Harvey, Will Eisner[17], David Carrier (en)[18], Alain Rey[14] et Lawrence Grove mettent l'accent sur l'intrication entre texte et image[19] ; néanmoins, il existe des exemples célèbres de bandes dessinées muettes[15]. D'autres critiques professionnels, comme Thierry Groensteen[20] et Scott McCloud, insistent sur la primauté des images organisées en séquences[21]. Vers la fin du XXe siècle, cet effort de définition se heurte à de nouvelles problématiques face à des traditions variées en matière de bande dessinée, la redécouverte de formes anciennes et oubliées de narrations séquentielles et l'expérimentation de formules inédites[22].

Composition studies (en)[modifier | modifier le code]

Historiographie de la bande dessinée[modifier | modifier le code]

L'historiographie de la bande dessinée (l'étude de l'histoire de la bande dessinée[4]) porte sur les étapes chronologiques par lesquelles ce média devient un mode d'expression artistique à part entière[23] et fait partie intégrante de la culture[24]. Cette discipline englobe les narrations séquentielles antérieures au XXe siècle. Certains spécialistes, comme Scott McCloud, estiment que les premiers témoignages d'art séquentiel sont les hiéroglyphes et peintures en Égypte ancienne ainsi que les manuscrits en images de l'Amérique précolombienne[25]. D'autres universitaires examinent l'émergence, au XXe siècle, de la sous-culture des lecteurs de bande dessinée ainsi que l'apparition de la bédéphilie[26] (l'intérêt prononcé envers les ouvrages de bande dessinée).

Centres d'enseignement[modifier | modifier le code]

L'étude de la bande dessinée devient de plus en plus courante auprès d'instituts de recherche dans le monde. Quelques exemples notables : aux États-Unis, l'Université de Floride[27], l'université de Toronto à Mississauga[28] et l'université de Californie à Santa Cruz[29]. West Liberty University (en) est le seul établissement proposant un cursus littéraire (en quatre ans) spécialisé dans l'étude de la bande dessinée[30]. En Grande-Bretagne, l'intérêt croissant envers ce média favorise l'ouverture d'un centre d'étude de la bande dessinée : le Scottish Centre for Comics Studies (SCCS) à l'université de Dundee en Écosse[31]. De nombreuses institutions d'enseignement supérieur proposent, en sus des cursus et diplômes traditionnels, des parcours portant spécifiquement sur la bande dessinée et le roman graphique[32].

En 1959, Sol M. Davidson soutient à New York University sa thèse intitulée Culture and the Comics Strips[33],[34] (La culture et la bande dessinée), qui lui vaut le premier doctorat en bande dessinée ; en France, Jean-Christophe Menu obtient en 2011 un doctorat ès Lettres à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne après avoir soutenu la thèse : La Bande dessinée et son double : langage et marges de la bande dessinée : perspectives pratiques, théoriques et éditoriales[35],[36].

A partir de 2014, Teesside University (en) propose une licence ès lettres en bande dessinée et roman graphique[37], puis en 2018 ouvre un Master en étude de la bande dessinée[38]. L'université recrute une équipe de professionnels de la bande dessinée, comme Fionnuala Doran[39], Julian Lawrence (en), Con Chrisoulis (en), Nigel Kitching (en) et Tara McInerney[40].

Depuis 2015, l'université de Lancaster propose un doctorat en étude de la bande dessinée[41]. La même année, Benoît Peeters (ancien étudiant de Roland Barthes), universitaire spécialisé en bande dessinée, y est recruté comme enseignant-chercheur en étude de la bande dessinée, le premier dans l'histoire du Royaume-Uni[42].

En Europe[modifier | modifier le code]

Le catalogue de l'Onisep indique les formations pour devenir dessinateur de bande dessinée[43]. En 2015, Télérama cite les centres d'enseignements suivants en France[44] : Haute École des arts du Rhin (ex-Arts-Déco de Strasbourg, publique), École européenne supérieure de l'image (Angoulême, publique), École Émile-Cohl (Lyon - privée), École Pivaut (Nantes, privée). L'université de Poitiers (publique) propose un master recherche de bande dessinée. Lors des Rencontres nationales de la bande dessinée en 2016, Thierry Groensteen cite[45] également : en Belgique, l'Institut Saint-Luc de Bruxelles ; à Angoulême, L’Atelier ; l'école en ligne « L’Atelier BD », devenue L'Iconograf et l’Académie Brassart-Delcourt[46]. D'autres formations existent, comme CESAN, Centre d’enseignement spécialisé des arts narratifs (Paris, privé), l’École Jean Trubert (Paris, privée) ; Eurasiam (Paris, privé), l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens, publique), la Human Academy[47] (Angoulême, privée), l’École supérieure des métiers de l’image (Bordeaux, privée), l’École Axes Sud (Marseille et Toulouse, privée). La formation dispensée par des organismes publics diminue au profit d'institut privés.

Publications universitaires[modifier | modifier le code]

Depuis l'an 2000, de nombreuses revues universitaires d'étude de la bande dessinée ont vu le jour. En anglais, les trois principales, avec comité de lecture, sont : Journal of Graphic Novels and Comics, Studies in Comics et European Comic Art. D'autres revues notables comptent, par exemple : ImageTexT (revue à comité de lecture en accès libre depuis le printemps 2004 et basée à l'université de Floride), Image and Narrative (revue électronique à comité de lecture sur la narratologie graphique), SANE: Sequential Art Narrative in Education (diffusé depuis l'université du Nebraska à Lincoln), Inks: The Journal of the Comics Studies Society (publié par Ohio State University Press (en)), The Comics Grid: Journal of Comics Scholarship et enfin International Journal of Comic Art.

Conférences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Encyclopædia Britannica, « The academic study of comics », dans graphic novel
  2. International Journal of Comic Art, volume 7, 2005, p. 574.
  3. Pramod K. Nayar, The Indian Graphic Novel: Nation, History and Critique, Routledge, 2016, p. 13.
  4. a et b Benoît Crucifix, "Redrawing Comics into the Graphic Novel: Comics Historiography, Canonization, and Authors' Histories of the Medium", "Whither comics studies?" panel, International conference of the French Association for American Studies, Toulouse (France), May 24–27, 2016.
  5. a et b Aaron Meskin, "The Philosophy of Comics", Philosophy Compass 6(12), December 2011, p. 854–864.
  6. Iain Thomson, in his "Deconstructing the Hero" (in Jeff McLaughlin, ed., Comics as Philosophy (Jackson: University Press of Mississippi, 2005), p. 100–129), develops the concept of comics as philosophy.
  7. Meskin, Aaron and Roy T. Cook (eds.), The Art of Comics: A Philosophical Approach, Wiley-Blackwell, 2012, p. xxxi.
  8. David Carrier, The Aesthetics of Comics, Penn State University Press, 2000, Part 1: "The Nature of Comics."
  9. Bramlett, Frank, Roy Cook and Aaron Meskin (eds.), The Routledge Companion to Comics, Routledge, 2016, p. 330.
  10. Roland Barthes, "Rhétorique de l'image", Communications 4(1), 1964, p. 40–51
  11. Umberto Eco, Apocalittici e integrati: comunicazioni di massa e teorie della cultura di massa, Bompiani, 1964. Cf. also: Umberto Eco (1972). "Epilogue", in: Walter Herdeg and David Pascal (eds.): The Art of the Comic Strip, Zurich: The Graphis Press.
  12. Neil Cohn, The Visual Language of Comics: Introduction to the Structure and Cognition of Sequential Images, London: Bloomsbury, 2013, p. 1ff.
  13. Groensteen 2012, p. 128–129.
  14. a et b Groensteen 2012, p. 124.
  15. a et b Groensteen 2012, p. 126.
  16. Thomas et Aldama 2010, p. 158.
  17. Beaty 2012, p. 65.
  18. Groensteen 2012, p. 126, 131.
  19. Grove 2010, p. 17-19.
  20. Grove 2010, p. 17–19.
  21. Thomas et Aldama 2010, p. 157, 170.
  22. Groensteen 2012, p. 112–113.
  23. Williams, Paul and James Lyons (eds.), The Rise of the American Comics Artist: Creators and Contexts, University Press of Mississippi, 2010, p. 106.
  24. Coulton Waugh, The Comics, University Press of Mississippi, 1991, p. xiii.
  25. Scott McCloud, Understanding Comics, Harper Perennial, 1993, p. 10–15.
  26. Alexandre Linck Vargas, A invenção dos quadrinhos: teoria e crítica da sarjeta (The invention of Comics: Theory and Criticism of Gutters), Ph.D. thesis, Federal University of Santa Catarina, 2015, Abstract: "we stumble upon the inventions of a comics artistry, from the 1960's on, through conflicts with the art world (Pop Art, Lowbrow Art and exhibitions), through the emergence of an authorial disposal and of an institutionalized comicphilia..."
  27. « UF | Comics Studies | Studying Comics at UF », English.ufl.edu, (consulté le 23 novembre 2009)
  28. Visual Culture Studies - University of Toronto Mississauga.
  29. Spiegelman, Art. "Comix 101." Lecture. Porter College, University of California, Santa Cruz, April 1992.
  30. Graphic Narrative Major
  31. « Scottish Centre for Comics Studies », sur scottishcomicstudies.com (consulté le 28 novembre 2016)
  32. « UF | Comics Studies | Teaching Comics », sur English.ufl.edu, (consulté le 23 novembre 2009)
  33. Sol M. Culture and the Comic Strips. Ph.D. diss., New York University, 1959.
  34. Sol & Penny Davison Collection - George A. Smathers Libraries.
  35. Article about Jean-Christophe Menu presenting his thesis at the Sorbonne.
  36. Theses.fr: La bande dessinée et son double : langage et marges de la bande dessinée : perspectives pratiques, théoriques et éditoriales.
  37. « Teesside University Comics and Graphic Novels BA », sur Teesside University (consulté le 6 juillet 2018)
  38. « Teesside University Comics MA », Teesside University (consulté le 6 juillet 2018)
  39. « The graphic tale of Irish revolutionary Roger Casement », The Irish News, (consulté le 6 juillet 2018)
  40. « Tara McInerney Website », sur Tara McInerney (consulté le 6 juillet 2018)
  41. « Lancaster University offers doctorate in comic books », sur Independent.co.uk, (consulté le 6 juin 2016)
  42. « 'Great snakes!' Tintin expert appointed UK's first comics professor », TheGuardian.com, (consulté le 6 juin 2016)
  43. « dessinateur/trice de BD », sur onisep,
  44. Benjamin Roure, « Spécial Formations : La bande dessinée. Les métiers du design et de la bande dessinée », Télérama,‎
  45. Thierry Groensteen, « Les écoles de bande dessinée : un passage devenu obligatoire ? », sur neuviemeart.citebd.org, 28 au 30 septembre 2016
  46. Frédéric Potet, « Création d'une école de bande dessinée à Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  47. Inès Belgacem, « Human Academy, la première école de manga à délivrer un bac + 5 », Le Monde Campus,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

  • Ayaka, Carolene and Ian Hague (eds.), Representing Multiculturalism in Comics and Graphic Novels, Routledge, 2014.
  • Bongco, Mila, Reading Comics: Language, Culture, and the Concept of the Superhero in Comic Books, Routledge, 2014.
  • Bonura, Massimo, Provenzano, Federico, Teorie e Storia del Fumetto. Il fumetto e le sue teorie comunicative, Palermo, Zap edizioni, 2017.
  • Booker, M. Keith (ed.), Comics through Time: A History of Icons, Idols, and Ideas, Santa Barbara, California: ABC-CLIO, 2014.
  • Booker, M. Keith (ed.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, California: ABC-CLIO, 2010.
  • Bramlett, Frank (ed.), Linguistics and the Study of Comics, Springer, 2012.
  • Bramlett, Frank, Roy Cook and Aaron Meskin (eds.), The Routledge Companion to Comics, Routledge, 2016.
  • Burke, Liam, The Comic Book Film Adaptation: Exploring Modern Hollywood's Leading Genre, University Press of Mississippi, 2015.
  • Caswell, Lucy Shelton and Jared Gardner, Drawing the Line: Comics Studies and INKS, 1994–1997, Ohio State University Press, 2017.
  • Cohn, Neil (ed.), The Visual Narrative Reader, Bloomsbury, 2016.
  • Denson, Shane, Christina Meyer, Daniel Stein, Transnational Perspectives on Graphic Narratives: Comics at the Crossroads, Bloomsbury, 2013.
  • DiPaolo, Marc , War, Politics and Superheroes: Ethics and Propaganda in Comics and Film, McFarland, 2011.
  • Dong, Lan (ed.), Teaching Comics and Graphic Narratives: Essays on Theory, Strategy and Practice, McFarland, 2012.
  • Duncan, Randy and Matthew J. Smith, The Power of Comics: History, Form and Culture, Continuum, 2009.
  • Fuchs, Wolfgang J. and Reinhold Reitberger, Comics: Anatomy of a Mass Medium, Little Brown & Co, 1972.
  • Gabilliet, Jean-Paul, Of Comics and Men: A Cultural History of American Comic Books, University Press of Mississippi, 2010.
  • Gravett, Paul, Comics Art, Yale University Press, 2013.
  • Groensteen, Thierry, Comics and Narration, University Press of Mississippi, 2013.
  • Groensteen, Thierry, The System of Comics, University Press of Mississippi, 2009.
  • Hague, Ian, Comics and the Senses: A Multisensory Approach to Comics and Graphic Novels, Routledge, 2014.
  • Harvey, R. C., The Art of the Funnies: An Aesthetic History, University Press of Mississippi, 1994.
  • Harvey, R. C., The Art of , University Press of Mississippi, 1996.
  • Hajdu, David, The Ten-Cent Plague: The Great Comic-Book Scare and How It Changed America, Picador, 2009 (originally Farrar, Straus and Giroux, 2008).
  • Hatfield, Charles, Alternative Comics: An Emerging Literature, University Press of Mississippi, 2005.
  • Heer, Jeet and Kent Worcester (eds.), A Comics Studies Reader, University Press of Mississippi, 2009.
  • Jones, Gerard, Men of Tomorrow: Geeks, Gangsters, and the Birth of the Comic Book, Basic Books, 2005.
  • Klock, Geoff, How to Read Superhero Comics and Why, Continuum, 2002.
  • Kukkonen, Karin, Studying Comics and Graphic Novels, Wiley-Blackwell, 2013.
  • Lund, Martin, Re-Constructing the Man of Steel: Superman 1938–1941, Jewish American History, and the Invention of the Jewish–Comics Connection, Palgrave Macmillan, 2016.
  • Magnussen, Anne and Hans-Christian Christiansen (eds.), Comics & Culture: Analytical and Theoretical Approaches to Comics, Museum Tusculanum Press, 2000.
  • McLaughlin, Jeff (ed.), Comics as Philosophy, University Press of Mississippi, 2005.
  • Meesters, Gert, "Creativity in Comics. Exploring the Frontiers of the Medium by Respecting Explicit Self-imposed Constraints," in Tony Veale, Kurt Feyaerts, Charles Forceville (ed.), Creativity and the Agile Mind: A Multi-Disciplinary Study of a Multi-Faceted Phenomenon, Walter de Gruyter, 2013, pp. 275–292.
  • Miller, Ann and Bart Beaty (eds.), The French Comics Theory Reader, Leuven University Press, 2014.
  • Miodrag, Hannah, Comics and Language: Reimagining Critical Discourse on the Form, University Press of Mississippi, 2013.
  • Petersen, Robert S., Comics, Manga, and Graphic Novels: A History of Graphic Narratives, ABC-CLIO, 2011.
  • Pizzino, Christopher, Arresting Development: Comics at the Boundaries of Literature, U of Texas Press, 2016.
  • Postema, Barbara, Narrative Structure in Comics: Making Sense of Fragments, Boydell & Brewer, 2013.
  • Pustz, Matthew (ed.), Comic Books and American Cultural History: An Anthology, Continuum, 2012.
  • Reynolds, Richard, Super Heroes: A Modern Mythology, University Press of Mississippi, 1994.
  • Saraceni, Mario, The Language of Comics, Routledge, 2003.
  • Schmitz-Emans, Monika (ed.), Comic und Literatur: Konstellationen, Walter de Gruyter, 2012.
  • Smith, Matthew and Randy Duncan (eds.), Critical Approaches to Comics: Theories and Methods, Routledge, 2012.
  • Smith, Matthew and Randy Duncan (eds.), The Secret Origins of Comics Studies, Routledge, 2017.
  • Stein, Daniel and Jan-Noël Thon (eds.), From Comic Strips to Graphic Novels: Contributions to the Theory and History of Graphic Narrative, Walter de Gruyter, 2015.
  • Waugh, Coulton, The Comics, University Press of Mississippi, 1991 (originally Macmillan, 1947).
  • Weiner, Robert G. (ed.), Graphic Novels and Comics in Libraries and Archives: Essays on Readers, Research, History and Cataloging, McFarland, 2010.
  • Williams, Paul and James Lyons (eds.), The Rise of the American Comics Artist: Creators and Contexts, University Press of Mississippi, 2010.
  • Wright, Bradford W., Comic book nation: The transformation of Youth Culture in America, Johns Hopkins University Press, 2001.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]