Théâtre Boulimie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théâtre Boulimie
Type Théâtre
Lieu Lausanne
Coordonnées 46° 31′ 20″ nord, 6° 37′ 55″ est
Inauguration 1970
Nb. de salles 1
Capacité 150 places
Direction Frédéric Gérard,
Kaya Güner
Site web theatreboulimie.com

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Théâtre Boulimie

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Théâtre Boulimie

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Théâtre Boulimie

Le théâtre Boulimie est un théâtre de la ville de Lausanne, en Suisse. Fondé et dirigé par Lova Golovtchiner, il présente principalement des spectacles humoristiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier théâtre à porter le nom de Boulimie est celui de l'université de Lausanne, monté par de jeunes comédiens dont Lova Golovtchiner et sa future femme Martine Jeanneret et dont le nom vient du titre de leur premier spectacle ; ce théâtre deviendra ensuite le cabaret officiel de l'exposition nationale suisse de 1964 pendant laquelle la troupe donne 190 représentations devant près de 15 000 spectateurs[1].

Désireux de poursuivre ses activités, le cabaret-théâtre Boulime demande des subventions à la ville, qui lui sont refusées sous prétexte que le genre de « cabaret-théâtre » ne correspond pas aux critères mis en place par le fonds du théâtre en Suisse romande (FTSR) alors dominé par Charles Apothéloz, fondateur du centre dramatique romand et qui prône une limitation de ces subventions aux seuls professionnels de la branche[2].

En 1970, la troupe transforme l'ancien Restaurant Populaire situé près de la place de la Riponne à Lausanne en salle de théâtre de 150 places et y présente sa première saison[3]. Depuis cette date, le théâtre Boulimie a présenté ses propres créations, mais a également produit et réalisé de œuvres de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Ionesco, Woody Allen, Victor Lanoux, Boris Vian, Pierre Dac, Friedrich Dürrenmatt ou Roland Topor[4].

En 2012, Martine Jeanneret et Lova Golovtchiner expriment leur désir de retirer pour la fin de la saison 2013-2014. Cette annonce de départ provoque une polémique entre les directeurs qui souhaitent désigner eux-mêmes leurs successeurs et la ville de Lausanne, propriétaire du bâtiment et principal subventionneur du théâtre, qui désire « lancer un appel à un projet pour un théâtre renouvelé »[5]. Quelques mois après cette annonce cependant, Frédéric Gérard et Kaya Güner, successeurs choisis par les anciens directeurs, sont confirmés comme nouveaux responsables sans qu'une mise au concours n'ait été organisée[6].

Bibliographie et discographie[modifier | modifier le code]

Trois livres et deux disques ont été publiés, réunissant certains des spectacles jugés comme les plus marquants de Boulimie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Théâtre Boulimie », sur utr.ch (consulté le 31 août 2012)
  2. Anne-Catherine Sutermeister, Sous les pavés, la scène: L'émergence du théâtre indépendant en Suisse romande à la fin des années 60, Éditions d'en bas, (ISBN 9782829002465), p. 48-57
  3. F.T., « Le Théâtre Boulimie a trouvé un domicile fixe », La Gazette de Lausanne,‎ (lire en ligne)
  4. « le théâtre », sur theatreboulimie.com (consulté le 31 août 2012)
  5. « Bisbille autour de la succession à la tête du Théâtre Boulimie à Lausanne », sur rts.ch (consulté le 31 août 2012)
  6. F. C., « La succession du théâtre Boulimie enfin arrimée », 24 Heures,‎ (lire en ligne)