Palais de Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Palais de Beaulieu

Le Palais de Beaulieu est le bâtiment historique et emblématique d'un ensemble appelé Centre de congrès et d'exposition de Beaulieu situé à Lausanne, dans le canton de Vaud en Suisse. C'est un important palais des congrès qui accueille principalement des congrès et des manifestations. Le Palais abrite aussi le Théâtre de Beaulieu, lequel est, avec ses 1844 places, le plus grand de Suisse. Le Prix de Lausanne se tient habituellement dans le Palais de Beaulieu. La Télé, chaîne régionale de télédiffusion, y a aussi son studio et ses bureaux, tout comme le Béjart Ballet Lausanne.

Situé dans le quartier homonyme à Lausanne,le Centre de congrès et d'expositions de Beaulieu dispose de plus de 6 hectares de terrain, 100'000 m2 de plancher et 12'000 m2 de jardins ouverts au public[1]. Le Centre de congrès et d'exposition offre une vingtaine de salles et de halles modulables. Beaulieu Lausanne, géré par MCH Group, accueille également certains des principaux salons et foires du pays.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier "Comptoir Vaudois d'échantillons"[2] est inauguré à Lausanne en 1916, à l'initiative de la Société industrielle et commerciale de Lausanne, de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie, avec l'appui de la Municipalité de Lausanne. La formule est alors nouvelle en Suisse et sera généralisée par la suite. Le premier Comptoir Suisse a lieu en septembre 1920. Depuis cette année-là, une seule édition n'a pas pu avoir lieu : celle de 1939, en raison de la guerre[3]. Notons que la première manifestation officielle de la NASA en Europe s'est tenue durant le Comptoir suisse de 1962[4].

Le Palais - qui deviendra le bâtiment principal - date de 1921. Il prendra le nom de Palais de Beaulieu dès 1957. Auparavant, durant la Seconde guerre mondiale, il héberge des prisonniers de guerre[5]. Les discussions pour la création d'une salle de spectacles entre la Municipalité de la Ville et la Société Coopérative du Comptoir Suisse[6] remontent à 1949, le Théâtre de Beaulieu étant inauguré en 1954[7]. Il est notamment utilisé par le Béjart Ballet Lausanne, l'Orchestre de la suisse romande et la Paternelle.

A l'ouest du site, de nouveaux bâtiments s'ajoutent entre 1920 et 1940. Entre 1950 et 1954, les zones au sud et à l'est se développent. Les Halles Nord sont construites en 1960. Plusieurs rénovations suivent[8]. Ainsi, en plus du Comptoir suisse, l'enceinte de Beaulieu accueille peu à peu des congrès, des activités artistiques et des manifestations économiques.

Depuis 2000, le site de Beaulieu appartient à une Fondation de droit public, la Fondation de Beaulieu, créée par le Canton de Vaud, la Ville de Lausanne et les communes de l'agglomération (Lausanne Région et Union des communes vaudoises UCV). La Fondation de Beaulieu est chargée de la maintenance, des rénovations et de la logistique, mais également du développement stratégique et économique du site. Elle gère également les congrès et manifestations et, de concert avec Opus One SA, le Théâtre de Beaulieu. Le locataire MCH Beaulieu Lausanne SA, héritier de la Société Coopérative du Comptoir Suisse[9], gère les expositions et exploite les Halles Sud. Depuis 2006, Beaulieu Restauration SA, filiale du groupe Eldora SA et anciennement DSR, s'occupe de la restauration sur le site.

La Fondation de Beaulieu a initié un programme de rénovations nommé Beaulieu 2020, qui court de 2000 à 2020. C'est dans ce cadre que le Palais fait l'objet de rénovations depuis 2001. Celles-ci sont encore en cours. Les Halles Sud ont été reconstruites en 2010. En 2014, le peuple lausannois a refusé un projet de tour à l'est[10] (la tour Taoua), avec un restaurant et un hôtel. Ce rejet a entraîné la réorganisation du projet Beaulieu 2020 et des partenaires impliqués[11]. Dès 2014, une réattribution des espaces a lieu dans le Palais de Beaulieu[12]. L'Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, le TAS et un restaurant public viendront s'y installer[13].

Evénements[modifier | modifier le code]

Parmi les grands événements accueillis chaque année à Beaulieu, on peut citer :

Par le passé, Beaulieu a notamment accueilli

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fondation de Beaulieu, « Beaulieu », sur www.fondationdebeaulieu.ch (consulté le 6 octobre 2016)
  2. « Coopérative du Comptoir suisse », Archives cantonales vaudoises - archives privées,‎ (lire en ligne)
  3. « Coopérative du Comptoir suisse », sur davel.vd.ch
  4. RTS, « Au Comptoir suisse », Emission Carrefour,‎ (lire en ligne)
  5. Olivier Grivat, « "105’000 internés militaires, 10’000 Soviétiques: les oublis de Bergier" », lesobservateurs.ch,‎ (lire en ligne)
  6. « Coopérative du Comptoir suisse », sur davel.vd.ch (consulté le 25 octobre 2016)
  7. « Historique », sur theatredebeaulieu.ch (consulté le 25 octobre 2016)
  8. « Historique de Beaulieu », sur fondationdebeaulieu.ch (consulté le 6 octobre 2016)
  9. « MCH Beaulieu Lausanne SA », sur bcu.unil.ch (consulté le 25 octobre 2016)
  10. « Les Lausannois refusent le projet de tour Taoua à Beaulieu », Radio Télévision suisse,‎ (lire en ligne)
  11. Aïna Skjellaug, « Privé de sa tour Taoua, Beaulieu présente son plan B », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  12. Mathieu Signorelli, « Beaulieu lâche les congrès pour les infirmiers après l'échec de Taoua », 24heures,‎
  13. Jérôme Ducret, « Le Tribunal du sport ira à Beaulieu », 24heures,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

External.svg
Trop de liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».