Tessa Ganserer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tessa Ganserer
Illustration.
Tessa Ganserer en 2019.
Fonctions
Députée de Bavière
En fonction depuis le
(8 ans et 16 jours)
Élection 15 septembre 2013
Réélection 14 octobre 2018
Circonscription Nürnberg-Nord
Législature 17e et 18e
Groupe politique Grüne Fraktion Bayern
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Zwiesel (Allemagne)
Nationalité Allemande
Parti politique Alliance 90 / Les Verts (depuis 1998)
Diplômée de Université de sciences appliquées de Weihenstephan-Triesdorf
Profession Ingénieure

Tessa Ganserer, née le à Zwiesel, est une ingénieure et femme politique allemande. Membre de l’Alliance 90 / Les Verts, elle est députée au Landtag de Bavière depuis . Militante pour les droits LGBTQI+, elle est depuis la première personne ouvertement transgenre occupant des fonctions politiques en Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Assignée homme à la naissance, Tessa Ganserer est née le à Zwiesel, en Bavière[1]. Après une formation professionnelle en sylviculture qu'elle obtient en , elle suit des cours en lycée professionnel et effectue des missions de services civils ainsi que des travaux de jardinage et d'architecture du paysage[2]. En , elle intègre l'université de sciences appliquées de Weihenstephan-Triesdorf, d'où elle est titulaire d'un diplôme d'ingénieure en [2]. De à , elle est employée comme collaboratrice de Christian Magerl (de), député fédéral Alliance 90 / Les Verts du Landtag de Bavière[1].

En , Tessa Ganserer fait son coming out en tant que femme trans et perçoit dans son affirmation une « libération »[3], faisant d'elle la première personne ouvertement transgenre siégeant au sein d'une des assemblées législatives en Allemagne.

Elle est mariée à la militante politique Ines Eichmüller (de), avec qui elle a deux enfants[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Tessa Ganserer en .

Tessa Ganserer est membre du parti Alliance 90 / Les Verts depuis et s'est porté candidate pour la première fois lors des élections régionales de 2008 en Bavière[4]. Lors des élections régionales de 2013 en Bavière, elle est élue dans la circonscription de Nuremberg-Nord (de)[5]. Au cours de la dix-septième législature, Tessa Ganserer siège au sein de la commission « Affaires économiques, médias, infrastructure, construction, transports, énergie et technologie » et a également été membre d'une commission d'enquête ayant pour sujet l'accès à des « conditions de vie égales dans toute la Bavière » et est désignée vice-présidente de la commission « questions de service civil » du Parlement bavarois[6],[7]. Elle est reconduite pour un deuxième mandat à la suite de sa réélection lors des élections régionales de 2018 en Bavière. De plus, elle supervise l'axe politique des questions de mobilité, de sylviculture de son groupe parlementaire, tout étant la porte-parole nationale concernant la politique queer de l'Alliance 90 / Les Verts[8].

Si l'annonce de son identité de genre a essuyé des remarques transphobes de parlementaires[4], elle reçoit le soutien de Ilse Aigner, présidente du Parlement, ainsi que de l'administration de cette entité, à contrario des lois nationales allemandes vis-à-vis de la transidentité, obligeant notamment la présentation de deux expertises psychologiques dans le parcours visant à une reconnaissance de l'État[5],[4]. L'abrogation de ces lois, qu'elle juge comme une « violation des droits humains », est au cœur de son militantisme pour le droit des personnes trans[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) « Aus Markus wird Tessa Ganserer – plötzlich eine Frau mehr im bayerischen Landtag », sur haz.de,
  2. a b et c (de) « Bayerischer Landtag - Ganserer, Tessa, Alliance 90/The Greens », sur bayern.landtag.de
  3. (de) Lisa Schnell, « Praxistest der Toleranz », sur Sueddeutsche.de, (consulté le )
  4. a b et c « Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie : Tessa Ganserer, 1ère députée transgenre d'Allemagne », sur tv5monde.com,
  5. a et b (en) « Regional lawmaker is Germany's first transgender MP », sur The Express Tribune, (consulté le )
  6. (en) « Suche - Bayerischer Landtag », sur bayern.landtag.de (consulté le )
  7. (en) « Tessa Ganserer - Abgeordnete - Bündnis 90/Die Grünen im Landtag Bayern », sur gruene-fraktion-bayern.de (consulté le )
  8. Bayern: Die Hälfte der queeren Menschen erlebt Diskriminierung sur Queer.de, 15 mai 2020
  9. Sophie Madeleine Garbe, Lukas Waschbüsch, « Transfrau Tessa Ganserer im bayerischen Landtag: „Ich verlange, dass dieser Staat mich akzeptiert“ », Der Spiegel, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]