Tansei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tansei-2)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les satellites Tansei (bleu clair en japonais couleur de l'Université de Tokyo auquel est rattaché l'ISAS) sont une série de quatre petits engins spatiaux expérimentaux développés par l'agence spatiale japonaise ISAS et lancés entre 1971 et 1980 pour vérifier les performances des lanceurs Mu et pour tester de nouveaux équipements spatiaux.

Tansei[modifier | modifier le code]

Tansei (MS-TS) est lancé le par une fusée M-4S. Il s'agit du premier tir de cette famille de lanceur qui sera utilisé par l'IAS jusqu'en 2006 pour placer en orbite des satellites scientifiques et des sondes spatiales. Tansei est également le deuxième satellite japonais. Le satellite a pour objectif de tester les performances du lanceur ainsi que le système de contrôle thermique, de régulation de l'énergie électrique, de télémétrie... Le satellite est placé sur une orbite terrestre quasi circulaire (990 × 1 100 km) avec une inclinaison de 30° qu'il parcourt en 106 minutes. Le satellite d'une masse de 63 kg a la forme d'une sphère de 75 cm de diamètre recouverte de cellules solaires. Les tests des équipements sont effectués jusqu'au [1].

Tansei-2[modifier | modifier le code]

Tansei-2 (MS-T2) est lancé le par une fusée M-3C-1. Le satellite a pour objectif de tester les performances du lanceur ainsi que des équipements de contrôle d'attitude par géomagnétisme et par roue de réaction. Le satellite est placé sur une orbite terrestre elliptique (390 × 3 240 km) avec une inclinaison de 31° qu'il parcourt en 122 minutes. Tansei-2 d'une masse de 56 kg a la forme d'un cylindre octogonal d'une hauteur de 45 cm et de 75 cm de diamètre. Les équipements sont testés jusqu'au [2].

Tansei-3[modifier | modifier le code]

Tansei-3 (MS-T3) est lancé le par une fusée M-3H-1. Le satellite a pour objectif de tester les performances du lanceur ainsi que celles de plusieurs équipements avant leur installation sur des satellites scientifiques :

Le satellite embarque également un moniteur ultraviolet. Le satellite est placé sur une orbite terrestre elliptique (790 × 3 810 km) avec une inclinaison de 66° qu'il parcourt en 134 minutes. Le satellite d'une masse de 129 kg a la forme d'un cylindre d'une hauteur de 80 cm et d'un diamètre de 93,12 cm recouvert de cellules solaires. Les tests des équipements ainsi que des observations scientifiques sont effectués jusqu'au . Le test du moteur à jet de gaz froid ne peut être mené à bien à la suite d'un dysfonctionnement d'une valve[3].

Tansei-4[modifier | modifier le code]

Tansei-4 (MS-T4) est lancé le par une fusée M-3S. Le satellite a pour objectif de tester les performances du lanceur ainsi que celles de plusieurs équipements avant leur déploiement sur des satellites :

Le satellite embarque également un magnétomètre et un spectromètre de Bragg. Tansei-4 est placé sur une orbite terrestre quasi circulaire (521x606 km) avec une inclinaison de 39° qu'il parcourt en 96 minutes. Le satellite d'une masse de 185 kg a la forme d'un octogone cylindrique d'une hauteur de 85 cm et de 92,8 cm de diamètre sur lequel s'articule 4 panneaux solaires. Les tests d'équipements ainsi que des observations scientifiques sont effectués jusqu'au 14 mai 1983[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tansei », ISAS (consulté le 11 juillet 2012)
  2. (en) « Tansei-2 », ISAS (consulté le 11 juillet 2012)
  3. (en) « Tansei-3 », ISAS (consulté le 11 juillet 2012)
  4. (en) « Tansei-4 », ISAS (consulté le 11 juillet 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]