Système de refroidissement passif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le système de refroidissement passif d'un bâtiment, désigne toute installation ne consommant pas d'énergie pour refroidir un bâtiment:

Quatre grandes familles de rafraîchissement passif[modifier | modifier le code]

  • rafraîchissement par ventilation (le puits thermique est l'air), système le plus communément utilisé
  • rafraîchissement géothermique (le puits thermique est le terrain)
  • rafraîchissement par évaporation ((le puits thermique est l'eau)
  • rafraîchissement radiatif (le puits thermique est le ciel nocturne)[1].

Exemples[modifier | modifier le code]

  • les protections solaires (débordements, stores, tentes solaires, ...) devant et autour des fenêtres ou du vitrage, font barrage à l'énergie solaire. On peut également judicieusement dimensionner et orienter les fenêtres ou tirer profit d'une ventilation intensive nocturne (naturelle ou mécanique).
  • la masse même du bâtiment, correctement exploitée, permet d'emmagasiner de la fraîcheur.
  • la maîtrise des gains internes tels que la chaleur apportée par le système d'éclairage ou d'autres appareils, est une autre stratégie pour éviter l'usage de la climatisation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gianluca Cadoni. Les systèmes de rafraîchissement passifs dans l’architecture contemporaine et la conception bioclimatique du bâtiment - Méthodologie d’analyse et évaluation de réalisations à travers le monde. Ambiances in action / Ambiances en acte(s) - International Congress on Ambiances, Montreal 2012, Sep 2012, Montreal, Canada. pp.731-734.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]