Summertime Blues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Summertime Blues

Single de Eddie Cochran
Face B Love Again
Sortie
Enregistré
Hollywood, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 1:53
Genre Rock 'n' roll
Format 45 tours
Auteur Eddie Cochran
Jerry Capehart
Label Liberty 55144
Classement #8 (États-Unis)
#18 (Royaume-Uni)

Summertime Blues est une chanson de rockabilly écrite par Eddie Cochran et Jerry Capehart, et sortie en single par Cochran en juin 1958. Devenue un classique du rock 'n' roll, elle est reprise par différents artistes, dont les groupes Blue Cheer et The Who[1]. Entrée au Grammy Hall of Fame et Rock and Roll Hall of Fame[2], la chanson figure aussi en bonne place dans les classements de plusieurs magazines.

Histoire[modifier | modifier le code]

Summertime Blues est une chanson qui traite de la frustration d'un adolescent pendant l'été[3]. Elle est enregistrée le [1] au Gold Star Recording Studios à Hollywood, en Californie. Eddie Cochran joue le riff de guitare acoustique et chante à la fois la voix principale et la voix de basse (un clin d’œil au personnage de Kingfish dans le série télévisée Amos 'n' Andy)[3]. Connie « Guybo » Smith, bassiste attitré de Cochran durant plusieurs années[4], remplace sa contrebasse par une guitare basse électrique[3], et Earl Palmer est à la batterie. Sharon Sheeley, la fiancée de Cochran, ajoute des claquements de mains[3].

La chanson, sortie en single par Liberty le , connaît un grand succès durant l'été, le premier pour Eddie Cochran[5]. Le single se classe en 8e position du palmarès Hot 100 du magazine Billboard et 18e du UK Singles Chart au Royaume-Uni. Rééditée en 1968, elle se classe à nouveau dans les hit-parades de plusieurs pays.

Summertime Blues est intronisée au Grammy Hall of Fame en 1999 et est classée 73e dans la liste des « 500 plus grandes chansons de tous les temps » du magazine Rolling Stone en 2004. En , le magazine Q la place 77e dans sa liste des « 100 plus grandes pistes de guitare ». Elle figure également dans la liste des « 500 chansons qui ont façonné le rock 'n' roll » (500 Songs that Shaped Rock and Roll) du Rock and Roll Hall of Fame[2] et est intégrée dans la liste des 365 « Chansons du siècle » de la Recording Industry Association of America (RIAA).

Classement dans les charts[modifier | modifier le code]

Palmarès (1958) Meilleure
position
Drapeau du Canada Canada 10
Drapeau des États-Unis États-Unis - Billboard Hot 100 8
Drapeau des États-Unis États-Unis - Cash Box [6] 11
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni - UK Singles Chart[7] 18
Palmarès (1968) Meilleure
position
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud[8] 18
Drapeau de l'Allemagne Allemagne - Deutsche Singlecharts[9] 25
Drapeau de l'Autriche Autriche[9] 18
Drapeau de Rhodésie Rhodésie[8] 12
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni - UK Singles Chart[7] 34

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

The Who[modifier | modifier le code]

Les Who prennent l'habitude de jouer la reprise d'Eddie Cochran dans leurs concerts à partir de 1967. Ils l'interprètent notamment au festival pop de Monterey et au festival de Woodstock[10]. Des enregistrements figurent sur les albums Live at Leeds et Live at the Isle of Wight Festival 1970. Le premier, sorti en single en 1970, est classé 27e aux États-Unis et 38e au Royaume-Uni[7]. Ils l'enregistrent également en studio à deux reprises en 1967, mais ces versions ne sont publiées qu'en 1998 sur l'édition remasterisée de la compilation Odds & Sods et en 2009 sur l'édition Deluxe de The Who Sell Out.

Autres reprises[modifier | modifier le code]

Summertime Blues a été reprise par un très grand nombre d'artistes[1], parmi lesquels :

Adaptations[modifier | modifier le code]

Summertime Blues est aussi adaptée en espagnol (Bruno Lomas, Una Noche de Verano en 1973), en norvégien, en allemand (Torfrock, Sommertid-Blues, 1977, et BAP, Wo mer endlich Sommer hann, 1981), en danois, en japonais, en néerlandais et en finois[1].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La chanson est utilisée dans un grand nombre de films, de séries télévisées, ou de jeux vidéo[14]. On peut citer notamment :

Films

Séries

Jeux vidéo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Cover versions of Summertime Blues by Eddie Cochran », sur SecondHandSongs (consulté le 8 juillet 2020)
  2. a et b (en) « 500 Songs That Shaped Rock », sur Infoplease.com, (consulté le 8 juillet 2020)
  3. a b c et d Nicolas Ungemuth, « Eddie Cochran : Trois pas vers le paradis », Rock & Folk, no 633,‎ (lire en ligne)
  4. « Edward Ray Cochrane, dit Eddie Cochran », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 28 octobre 2017)
  5. Michka Assayas (dir.), Dictionnaire du rock, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 406 p. (ISBN 2-221-09224-4)
  6. (en) « Cash Box Top 100 Pop Singles, October 4, 1958 » (consulté le 13 juillet 2020)
  7. a b et c (en) « summertime blues - full Official Chart History », sur Official Charts (consulté le 13 juillet 2020)
  8. a et b (en) « Eddie Cochran - Summertime Blues / One Kiss - Liberty - Rhodesia - LYS 119 », sur 45cat.com (consulté le 13 juillet 2020)
  9. a et b (de) « Eddie Cochran - Summertime Blues », sur austriancharts.at (consulté le 13 juillet 2020)
  10. a b c d e et f (en) « Search for setlists: songs: ("Summertime Blues") », sur Setlist.fm (consulté le 13 juillet 2020)
  11. (nl) « Top40-lijst van week 25, 1968 », sur top40.nl (consulté le 13 juillet 2020)
  12. « Olivia Ruiz / Dionysos / Cali "Summertimes Blues" (2005) », sur Mytaratata.com (consulté le 13 juillet 2020)
  13. « Activités très souterraines – Les Sounders : Je suis un nerveux (1965) », sur romu.rocks, (consulté le 10 juillet 2020)
  14. (en) « Titles with Soundtracks Matching "Summertime Blues" », sur Internet Movie Database (consulté le 12 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]