Blue Cheer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blue Cheer
Description de cette image, également commentée ci-après
Blue Cheer en 1968.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock[1], stoner rock, rock psychédélique[2], blues rock[3] acid rock[4], heavy metal[5]
Années actives 1968-1980, 1988

Blue Cheer est un groupe de rock américain, originaire de San Francisco, en Californie. Il évoluait à la fin des années 1960 et au début des années 1970, et est considéré comme un des pionniers du heavy metal et de hard rock. Le groupe se reforme et se sépare en 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe tire son nom d'une variété de LSD[6]. Ses membres originaux étaient le chanteur/bassiste Dickie Peterson, le guitariste Leigh Stephens, et le batteur Paul Whaley. Leur premier tube était une reprise de Summertime Blues de Eddie Cochran paru en 1968 dans leur album Vincebus Eruptum. Le genre du groupe était difficile à définir, mais était construit sur une base de blues, de rock psychédélique et de volume sonore élevé. Il est parfois décrit comme un des premiers groupes du genre stoner rock.

Le groupe est managé par un membre inactif des Hells Angels nommé Allen « Gut » Terk. Blue Cheer aurait décidé d'adopter la posture d'un power trio après avoir vu Jimi Hendrix au Monterey Pop Festival[7], mais ce ne sera qu'une rumeur[8]. Hamanaka et Whiting sont demandés de partir. Jerre Peterson ne voulait pas non plus rester dans le groupe laissant Dickie, Leigh et Paul en trio.

Leur single Summertime Blues s'accompagne du morceau original Out Of Focus. Le groupe effectue quelques changements de formation, avant l'enregistrement de l'album Outsideinside après le départ de Leigh Stephens, à la suite de divergence musicales, ou d'une surdité, selon les sources[9]. Il est remplacé par Randy Holden, ex-The Other Half.

Dickie Peterson est mort le 12 octobre 2009 d'un cancer de la prostate.

Membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Vincebus Eruptum
  • 1968 : Outside Inside
  • 1969 : Blue Cheer
  • 1969 : New! Improved! Blue Cheer
  • 1970 : The Original Human Being
  • 1971 : Oh! Pleasant Hope
  • 1984 : The Beast Is…Back
  • 1989 : Blitzkrieg Over Nuremberg
  • 1990 : Highlights & Low Lives
  • 1991 : Dining With the Sharks
  • 2003 : Live in Japan
  • 2005 : Bootleg : Live - Hamburg - London
  • 2007 : What Doesn't Kill You…

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bob Leszczak, Who Did It First?: Great Rock and Roll Cover Songs and Their Original Artists, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-4422-3322-5, lire en ligne), p. 208
  2. Michael Goddard, Benjamin Halligan et Nicola Spelman, Resonances: Noise and Contemporary Music, Bloomsbury Publishing, (ISBN 978-1-4411-1837-0, lire en ligne), p. 185
  3. Tim Boomer, The Bassist's Bible: How to Play Every Bass Style from Afro-Cuban to Zydeco, See Sharp Press, (ISBN 978-1-937276-25-6, lire en ligne), p. 69
  4. (en) Blue Cheer sur AllMusic
  5. Eric v.d. Luft, Die at the Right Time!: A Subjective Cultural History of the American Sixties, Gegensatz Press, (ISBN 978-1-933237-39-8, lire en ligne), p. 279
  6. (en) Blue Cheer Biography, Rolling Stone, The Rolling Stone Encyclopedia of Rock & Roll, 2001
  7. See Portrait of Vale Hamanaka/V. Vale; www.brautigan.net.
  8. « Nightwatcher's House Of Rock Interviews: Still Louder Than God : An Interview With Dickie Peterson Of Blue Cheer », Houseofrockinterviews.blogspot.com, (consulté le 28 juillet 2014)
  9. Blue Cheer Biography, Rockdetector.

Liens externes[modifier | modifier le code]