Changchun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Changchun (homonymie).
image illustrant une ville de Chine
Cet article est une ébauche concernant une ville de Chine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Changchun
长春
Image illustrative de l'article Changchun
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Jilin
Statut administratif Ville sous-provinciale
Secrétaire du PCC Wang Junzheng (王君正)
Maire Jiang Zhiying (姜治莹)
Code postal Ville : 130000[1]
Code aéroport CGQ
Indicatif 0431[1]
Démographie
Population 7 677 100 hab. (2011)
Densité 373 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 00″ Nord, 125° 19′ 00″ Est
Superficie 2 057 100 ha = 20 571 km2
Températures
moyennes
Ville de Changchun :
mois le plus froid -16,2 °C
mois le plus chaud +23,4 °C
annuelles +5 °C
Pluviométrie 613,4 mm
Divers
PIB total 450,6 milliards de yuans (2012)[2]
PIB par habitant 58 702 yuans (2012)[2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Changchun

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Changchun
Liens
Site web www.changchun.gov.cn

Changchun (chinois simplifié : 长春市 ; pinyin : chángchūn shì) est une ville du Nord-Est de République populaire de Chine, capitale de la province du Jilin, dans le Dongbei (autrefois Mandchourie). Elle a le statut administratif de ville sous-provinciale. Sa population qui est de plus de sept millions d'habitants, parle le « dialecte de Changchun » du groupe du nord-est du mandarin.

Pendant l'invasion japonaise de la Mandchourie, l'Empire du Japon, y place la capitale de l'état fantoche du Mandchoukouo et le siège de l'armée du Guandong de 1931 à 1945.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Sous le règne de l'empereur Jiaqing de la dynastie Qing, Changchun a été initialement créé sur décret impérial le comme un petit poste de prélèvement de taxe. Les activités commerciales de la ville sont principalement portées sur les commerces de fourrures et d'autres produits naturels. La ville est sous l'autorité du gouverneur militaire de Jilin (吉林将军)[3].

Invasion japonaise de la Mandchourie[modifier | modifier le code]

Lors de l'Invasion japonaise de la Mandchourie (1931 - 1945), L'Empire du Japon y place son quartier général, ainsi que le siège du gouvernement fantoche du Mandchoukuo, avec à sa tête l'ancien Empereur mandchou, Puyi. Cet état prendra fin avec la libération de la région par les troupes soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Siège de Changchun[modifier | modifier le code]

Trompettes de l'APL après la victoire de celle-ci en 1949.

Dans la dernière phase de la guerre civile chinoise, le siège de Changchun (en) est effectué par l'Armée populaire de libération (APL) entre le 23 mai et le . Lorsque les forces de l'Armée nationale révolutionnaire défendant la ville capitulent, il n'y a que 40 000 survivants au bout de 150 jours de siège soit, selon une estimation en 2009, 80 % de la population civile décimée[4].

Jung Chang et Jon Halliday estime dans Mao : l'histoire inconnue édité en 2005 que de 170 000 à 330 000 personnes y sont affamés à mort, en faisant un événement aussi sanglant que le massacre de Nankin[5].

Selon Zhang Zhenglu, un ancien lieutenant-colonel de l'APL et l'auteur du livre 雪白血红 (neige blanche, sang rouge (en)), publié en 1989 par la maison d’édition de l'APL et retiré de la circulation au printemps 1990 après que le président Yang Shangkun ait déclaré qu'il « insultait le Parti communiste », le bilan est d'environ 150 000 habitants morts de faim[6]. L'historien Frank Dikötter indique que le blocus total de la ville par l'APL provoqua la mort de 160 000 civils[7].

Climat[modifier | modifier le code]

Les températures moyennes de Changchun vont de −35 °C pour le mois le plus froid à +23,4 °C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne annuelle de +°C (chiffres arrêtés en 1990), et la pluviométrie y est de 613,4 mm (chiffres arrêtés en 1988)[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Marché à Changchun (2005)

En 2004, le PIB total a été de 153,5 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 21 285 yuans[9].

FAW Group Corporation (en chinois : 第一汽车集团), anciennement First Automobile Works, la grande entreprise publique chinoise spécialisée dans la construction automobile est installée dans Changchun. Elle produit des voitures, des bus et des camions. C'est le troisième constructeur automobile chinois, avec 3,080 millions de véhicules fabriqués en 2014 [10].

En 1990, FAW entreprend une coopération avec le groupe Volkswagen, en 2003 avec Toyota et avec Mazda. Ces partenariats étant imposés au constructeurs étrangers pour pouvoir s'introduire sur le marché chinois.

Changchun possède un aéroport (code AITA : CGQ).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Le maire de Changchun, M. Cui Jie, a inauguré à Montreuil, le 27 août 2007, une statue du sculpteur Wang Keqing. Cette statue en bronze et étain, d'une hauteur de 3,06 m, est intitulée Le calligraphe Fu Mi.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville sous-provinciale de Changchun exerce sa juridiction sur dix subdivisions - six districts, trois villes-districts et un xian :

  • le district de Chaoyang - 朝阳区 Cháoyáng Qū ;
  • le district de Kuancheng - 宽城区 Kuānchéng Qū ;
  • le district d'Erdao - 二道区 Èrdào Qū ;
  • le district de Nanguan - 南关区 Nánguān Qū ;
  • le district de Luyuan - 绿园区 Lǜyuán Qū ;
  • le district de Shuangyang - 双阳区 Shuāngyáng Qū ;
  • la ville de Jiutai - 九台市 Jiǔtái Shì ;
  • la ville de Yushu - 榆树市 Yúshù Shì ;
  • la ville de Dehui - 德惠市 Déhuì Shì ;
  • le xian de Nong'an - 农安县 Nóng'ān Xiàn.

Transports[modifier | modifier le code]

La ville possède un aéroport international, une gare ferroviaire, un réseau de métros légers ainsi qu'un réseau de tramways.

Monuments et musées[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale catholique Sainte-Thérèse
  • Le temple de Confucius de Changchun
  • Musée du palais impérial de l'État mandchou, (chinois : 偽滿皇宮博物院 ; pinyin : wěi mǎn huánggōng bówùyuàn ; littéralement : « Musée du palais impérial illégitime du Mandchoukouo ») se trouve au Nord-Est de la ville. Le palais fut une résidence officielle créée par l'armée impériale japonaise pour le dernier empereur de Chine, Puyi, en tant que nouvel empereur de l'État fantoche du Mandchoukouo. De nos jours en république populaire de Chine, le site est généralement appelé le « palais et le hall d'exposition de l'empereur marionnette »[11]. Il est classé comme site touristique AAAA (en) par l'office national du tourisme de Chine[12].
  • Le musée des studios de cinéma de Changchun (长春电影制片厂), qui retrace l'histoire du premier et plus important studio de cinéma de Chine, crée en 1935.
  • Le musée des beaux-arts du Jilin (吉林省美术馆), situé au Sud-Est de la ville, proche de la station Changyingshijicheng, au terminus de la ligne n°3 du métro léger.
  • Le Musée international d'animation du Jilin (吉林国际动漫博物馆), situé dans le campus universitaire d'animation du Jilin (吉林动画学院)[13], présentant des pièces internationales concernant le cinéma d'animation y a ouvert ses portes en 2012, elle est réservée au professionnels et seulement sur invitation.
  • Changchun Movie Wonderland, parc d'attractions proche du musée des beaux-arts.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Liu Xiaobo, né à Changchun en 1955 et lauréat du prix Nobel de la paix en octobre 2010.
  • Li Yuqin, troisième concubine de l'empereur Puyi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Jilin, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel.
  2. a et b 2012年吉林省各市GDP和人均GDP排名.
  3. 新京特別市公署『新京市政概要』12–13頁、新京商工公会刊『新京の概況 建国十周年記念發刊』1–7頁、『満洲年鑑』昭和20年(康徳12年)版 389–390頁、他を参照。.
  4. (en) Andrew Jacobs, « China Is Wordless on Traumas of Communists’ Rise », sur The New York Times,‎ (consulté le 25 février 2016).
  5. (en) Jon Halliday et Jung Chang, Mao: The Unknown Story, Random House, , 992 p. (ISBN 9781448156863), p. 383.
  6. Lieutenant-colonel Zhang Zhenglu de l'Armée de libération populaire, publié par la maison d'édition de l'armée et interdit aujourd'hui Red Army Starved 150,000 Chinese Civilians, Books Says.
  7. Entretien de Frank Dikötter avec Ursula Gauthier, « La révolution chinoise, ce cauchemar absolu », sur L'Obs,‎ (consulté le 23 février 2016).
  8. (en) Données climatiques pour 43°N 125°E, Historique des relevés météorologiques de Changchun.
  9. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 08/2006).
  10. China Corp. 2015 - Auto Industry DCA Chine-Analyse, mai 2015.
  11. Travelchinaguide.com.
  12. « AAAAA Scenic Areas », Office national du tourisme de Chine,‎ (consulté le 9 avril 2011).
  13. (zh) (en) http://new.jldh.com.cn/link/bwg/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]